🔴 DIRECT Décollage réussi pour le lanceur SpaceX qui emporte Thomas Pesquet et ses compagnons vers l'ISS

 |  | 611 mots
Lecture 3 min.
Les quatre membres de l'équipe Crew 2 sont (de gauche à droite) le Français Thomas Pesquet, 43 ans, de l'Agence spatiale européenne (European Space Agency, ESA); deux astronautes de la Nasa dont la pilote Megan McArthur, 49 ans et le commandant de la mission, Shane Kimbrough, 53 ans ; l'astronaute japonais Akihiko Hoshide, 52 ans, de la Japan Aerospace Exploration Agency (Jaxa).
Les quatre membres de l'équipe Crew 2 sont (de gauche à droite) le Français Thomas Pesquet, 43 ans, de l'Agence spatiale européenne (European Space Agency, ESA); deux astronautes de la Nasa dont la pilote Megan McArthur, 49 ans et le commandant de la mission, Shane Kimbrough, 53 ans ; l'astronaute japonais Akihiko Hoshide, 52 ans, de la Japan Aerospace Exploration Agency (Jaxa). (Crédits : SpaceX via Abacapress / Reuters)
DIRECT VIDÉO. Soulagement et joie dans la salle de contrôle de la Nasa et partout autour du monde pour celles et ceux qui suivent l'événement. Le décollage depuis Cap Canaveral du lanceur Falcon 9 de SpaceX et de sa capsule Crew Dragon qui emporte quatre astronautes français, américains et japonais (ESA, Nasa, Jaxa), a parfaitement réussi. C'est le troisième vol habité lancé en commun par la Nasa et SpaceX qui signe la fin de la dépendance au lanceur Soyouz. Le trajet avec les manoeuvres d'approche (plusieurs orbites terrestres) et d'arrimage va durer quelque 24 heures. Suivez en direct l'événement avec la Nasa.

[Article publié le 23.04.2021 à 8:30, mis à jour à 12:05 avec décollage réussi]

La fusée SpaceX a décollé vendredi du centre spatial Kennedy en Floride avec quatre astronautes à bord, dont le Français Thomas Pesquet, en direction de la Station spatiale internationale (ISS), les premières minutes du vol se déroulant bien.

Une réussite qui signe la fin de la dépendance au lanceur russe Soyouz

Le décollage, salué par des applaudissements dans la salle de contrôle de SpaceX, a eu lieu à 05H49 (09H49 GMT). C'est le troisième vol habité de SpaceX, société privée fondée par Elon Musk qui transporte désormais les astronautes de la Nasa après neuf ans de dépendance américaine vis-à-vis des fusées russes Soyouz.

Le décollage de la fusée Falcon 9 transportant la capsule Crew Dragon de la société fondée par Elon Musk était programmé à 11h49 heure française (09h49 GMT), d'un pas de tir du centre spatial Kennedy de la Nasa à Cap Canaveral, en Floride. Initialement prévu jeudi, il avait été repoussé d'une journée en raison de conditions météorologiques défavorables.

Pour la fenêtre de lancement reprogrammée vendredi, la Nasa prévoyait "une probabilité de 90% de conditions météorologiques favorables" sur le site de lancement, avec une amélioration des conditions le long de la trajectoire de vol.

[NASA Live : Décollage imminent... Suivez en direct sur la chaîne Youtube de la Nasa le départ du lanceur Falcon 9 de SpaceX qui emporte les quatre astronautes français, américains et japonais vers la Station spatiale internationale. Crédit: Nasa]

Le trajet durera 24 heures environ en comptant l'approche et l'arrimage

Le voyage vers la station spatiale, qui tourne en orbite à quelque 400 km au-dessus de la Terre, dure près de 24 heures, en comptant les opérations d'approche et d'arrimage à l'ISS.

Lire aussi : Soyouz MS-17 fait le voyage Terre-ISS en battant tous les records de vitesse

Cette mission "Crew-2" est la deuxième effectuée par l'agence spatiale américaine à l'aide d'une capsule Crew Dragon depuis que les États-Unis ont recommencé à envoyer des astronautes dans l'espace depuis le sol américain l'année dernière, après avoir longtemps dépendu de la Russie, en raison de l'abandon de leur programme de navettes spatiales en 2011.

3e vol habité lancé en commun par la Nasa et SpaceX

Il s'agit également du troisième vol habité lancé dans le cadre du partenariat public-privé entre la Nasa et SpaceX. Le premier vol était une mission d'essai aller-retour transportant seulement deux astronautes en orbite en mai dernier.

Les quatre membres de l'équipe Crew 2 sont deux astronautes de la Nasa - le commandant de la mission, Shane Kimbrough, 53 ans, et la pilote Megan McArthur, 49 ans - ainsi que l'astronaute japonais Akihiko Hoshide, 52 ans, et le Français Thomas Pesquet, 43 ans, de l'Agence spatiale européenne.

Ce dernier, qui a déjà effectué une première mission à bord de l'ISS entre novembre 2016 et juin 2017, a confié s'attendre à un séjour "plus difficile", lundi lors d'une conférence de presse virtuelle de la Nasa, non pas tant sur le plan physique - "parce que j'ai l'impression d'être dans la meilleure forme de ma vie en ce moment", a-t-il dit - que sur le plan mental.

"La première fois, on part à l'aventure, on ne sait pas exactement ce qui va être difficile. La deuxième fois, on sait exactement à quoi on s'expose. Quand on a déjà couru un marathon, on sait que ça va faire mal", a expliqué l'ingénieur aéronautique français.

(avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/04/2021 à 19:14 :
Et dire qu'il y a quelques mois, thomas pesquet "n'était pas d'accord et s'était opposé à l'ambition de Elon Musk de coloniser Mars..." Là maintenant que c'est Mr Musk qui l'envoie dans l'espace à bord du Crew Dragon, mr pesquet ne dit plus rien... bizarre hein?!
Signaler un contenu abusif
a écrit le 24/04/2021 à 0:00 :
Chapeau au ingénieurs ,coucou à Thomas .

Que dire d'elon musk ,un particulier qui en 15 ans à fait mieux que la NASA et arianeespace tout en créant tesla et PayPal,l'Internet par sattelite et le futur transport par tube .

On peut se poser la question : Qu'on fait
Nos organismes en 70 ans surtout en partant des travaux des V2 allemands

Encore bravo
Signaler un contenu abusif
a écrit le 23/04/2021 à 8:53 :
Un équipage expérimenté, il vaut mieux je pense parce que de se retrouver seul dans l'espace est loin d'être dans notre adn.
Signaler un contenu abusif

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :