Cadbury préfèrerait Hershey à Kraft Foods

Le président de Cadbury a indiqué ce dimanche dans la presse qu'il préférerait une fusion avec l'américain Hershey plutôt qu'avec Kraft Foods... Hershey serait prêt à débourser 17 milliards de dollars pour prendre le contrôle du confiseur britannique. Une offre légèrement supérieure à celle de son concurrent.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Les informations filtrent de plus en plus sur la stratégie d'attaque du chocolatier américain Hershey pour le rachat du confiseur britannique Cadbury au détriment de Kraft Foods.

Le Wall Street journal (WSJ) a notamment révélé, sur la base de sources proches du dossier, que le chocolatier américain envisage de lancer une OPA d'au moins 17 milliards de dollars (11,4 milliards d'euros) sur le confiseur britannique pour faire pièce à l'offre hostile de Kraft Foods.

Dans la foulée, ce dimanche, le président du chocolatier britannique Roger Carr a indiqué qu'il préférerait une fusion avec Hershey plutôt qu'avec Kraft, dans un entretien publié dimanche par le Sunday Telegraph. ll a toutefois estimé qu'aucun des deux groupes ne pourrait financer une offre "généreuse" sur Cadbury.

L'intérêt que semble prendre Hershey au dossier Cadbury pourrait inciter Kraft à relever son offre de 16,5 milliards de dollars sur Cadbury que ce dernier a rejetée, l'estimant dérisoire. "On en est à un stade très précoce, explique une source sous condition d'anonymat. Mais il leur faut au moins 17 milliards de dollars pour dépasser Kraft."

L'opération, qui ne serait pas prête avant au moins deux semaines, pourrait comprendre une partie en espèces, peut-être de dix milliards de dollars, précise le quotidien.

On apprend également que l'américain souhaiterait, dans l'idéal, faire cavalier seul. Hershey se serait ainsi assuré de financements auprès de Bank of America et de JP Morgan Chase de façon à pouvoir faire une offre, même s'il étudie parallèlement la possibilité d'une OPA menée conjointement avec l'italien Ferrero.

Le Wall Street Journal a indiqué vendredi après-midi, que l'impulsion dans ce dossier venait de l'organisme caritatif qui contrôle Hershey. Ce trust pousse le directeur général d'Hershey, David West, à faire une offre concurrente à celle de Kraft, mais le pousse aussi à structurer son offre de façon à ce qu'il conserve le contrôle total de Hershey. Quitte à vendre des actifs... Le WSJ cite le chiffre d'un milliard de dollars de cessions d'actifs.

Hershey a reconnu cette semaine qu'il envisageait une offre sur Cadbury et, de sources proches du dossier, on a indiqué que l'américain était en discussion avec Ferrero sur la possibilité d'une offre. Les mêmes sources auraient assuré à l'agence de presse Reuters que les deux sociétés étudiaient la possibilité de scinder le groupe britannique dans le cadre d'une offre amicale entièrement en espèces.

Ferrero et Hershey ont du temps pour décider comment procéder avec Cadbury dans la mesure où la décision définitive de Kraft ne devrait pas intervenir avant début février.

 


 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.