La faiblesse de l'euro a pénalisé Mattel

Au deuxième trimestre, le spécialiste américain des jeux et jouets a engrangé un bénéfice net inférieur aux attentes des analystes.
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le succès de la licence Toy Story 3 n'aura pas suffi à compenser la faiblesse de l'euro. L'américain Mattel a dévoilé ce vendredi des résultats trimestriels légèrement inférieurs aux attentes des analystes. Ces derniers tablaient sur un bénéfice par action de 0,15 dollars. Le fabricant de la poupée Barbie a annoncé ce vendredi avoir dégagé un résultat net de 51,6 millions de dollars soit 0,14 dollar par action.

Par rapport au deuxième trimestre 2009, la croissance est tout de même au rendez-vous. Voici un an, le groupe avait annoncé 21,5 millions de bénéfices nets. Et son chiffre d'affaires a progressé de 13,4% à 1,02 milliards de dollars.

L'impact de la faiblesse de l'euro a été particulièrement sensible sur la période. Le groupe estime à 3 points les effets de change défavorable. Ses ventes ont augmenté de 17% aux Etats-Unis alors qu'elles n'ont progressé que de 9% dans le reste du monde.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.