Banier aurait accepté de rendre une partie des largesses de Liliane Bettencourt

 |   |  321  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
François-Marie Banier aurait accepté de restituer environ 500 millions d'euros dans le cadre de l'accord qui a mis fin au différend judiciaire entre l'héritière de L'Oréal et sa fille, affirme Le Point ce mardi. Son avocat précise qu'il gardera tous les dons mais qu'il s'engage "à ne plus rien recevoir à l'avenir".

On ne va pas pleurer sur son compte ! François-Marie Banier aurait accepté de restituer environ 500 millions d'euros dans le cadre de l'accord qui a mis fin au différend judiciaire entre Liliane Bettencourt et sa fille, selon Le Point.

La mère et la fille, héritières de l'Oréal, ont en effet annoncé ce lundi leur réconciliation, mettant un terme à trois ans d'un conflit qui a pris des allures de scandale politico-financier depuis l'été. En parallèle, Françoise Bettencourt-Meyers et le photographe François-Marie Banier, qu'elle accusait d'abus de faiblesse envers sa mère dont il a obtenu un milliard d'euros au fil des ans, ont signé un accord qui met fin à leurs différends judiciaires.

"Cet accord entre Liliane Bettencourt et sa fille n'a été possible que parce que François-Marie Banier a consenti à rendre une partie des sommes qu'il a obtenues. Selon nos informations, ce montant s'élève à peu près à la moitié du milliard d'euros qu'il a reçu", écrit Le Point sur son site internet.

Quelques heures plus tard, l'avocat de Banier, Me Pierre Cornut-Gentille, a précisé, dans une déclaration à l'AFP, que son client "gardera tous les dons accordés jusqu'ici par Liliane Bettencourt mais il s'est engagé à ne plus rien recevoir à l'avenir et (à) ne plus être le bénéficiaire de deux assurances-vie d'un montant qu'il ne connaît pas, en échange de l'abandon des poursuites". "Ces donations ne représentent certainement pas un milliard d'euros. Ce chiffre est fantaisiste et complètement disproportionné", a-t-il précisé.

Selon l'avocat de Liliane Bettencourt, Me Wilhelm, le montant des deux assurances-vie qui était compté dans l'estimation du préjudice par Françoise Bettencourt-Meyers, avoisinent les 600 millions d'euros, somme que le photographe aurait perçue à la mort de Liliane Bettencourt. "Il lui resterait donc 300 millions d'euros", a-t-il affirmé. La différence correspond aux droits d'enregistrements pour les contrats d'assurance vie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :