L'Oréal : Bettencourt confirmée, Agon augmenté

Lors de l'Assemblée générale des actionnaires du géant français des cosmétiques, Liliane Bettencourt a été réélue administratrice à la quasi unanimité. Quant au P-DG de L'Oréal, Jean-Paul Agon, il a vu sa rémunération gonfler de 12% en 2010.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Et c'est reparti pour quatre ans ! Malgré ses 88 printemps, Liliane Bettencourt est reconduite au poste d'administratice de l'Oréal grâce à une décision quasi unanime (97%) de l'assemblée générale des actionnaires ce vendredi. Le groupe de cosmétiques peut ainsi tourner la page du contentieux familial lié aux relations de Liliane Bettencourt avec François-Marie Banier, qui ont divisé la mère et la fille pendant près d'un an. Le deuxième actionnaire, Nestlé, qui détient 29 % du capital et doit décider de l'avenir de sa partaicipation dans le groupe en 2014, est aussi symboliquement mis à distance.

Le nouveau PDG voit son salaire passer à 3,8 millions d'euros

De son côté, Jean-Paul Agon, consacré P-DG en mars dernier à la suite du retrait du président Lindsay Owen Jones, voit son salaire faire un bond de 3,4 à 3,8 millions d'euros. Ce dirigeant discret, resté en retrait pendant le tumulte médiatique de l'affaire familiale, a également reçu 400.000 stock options en 2010 d'une valeur estimée de 7 millions d'euros. Il avait lui même refusé de recevoir ses stock options en 2009, au plus haut de la crise, qui avait notamment durement frappé la branche luxe du groupe.

A l'occasion de cette assemblée générale, Jean-Paul Agon a également assuré aux actionnaires que les ventes du groupe allaient progresser plus fortement en 2011 que les 4% attendus par les analystes pour l'ensemble du secteur.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.