L' embargo russe sur le porc européen coûte 4 millions d'euros par jour

 |   |  363  mots
La Russie affirme réagir à la découverte de cas en Lituanie et en Pologne mais la maladie n'est endémique qu'en Russie et pas en Europe, selon le commissaire européen chargé de la santé. (Photo : Reuters)
La Russie affirme réagir à la découverte de cas en Lituanie et en Pologne mais "la maladie n'est endémique qu'en Russie" et pas en Europe, selon le commissaire européen chargé de la santé. (Photo : Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'UE a décidé de porter devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC) son conflit avec la Russie. L'embargo russe a été décrété en janvier sur le porc européen après la découverte de cas de fièvre porcine africaine en Lituanie.

Un manque à gagner de 4 millions d'euros par jour pour l'industrie du porc en Europe. Voilà ce que coûterait selon l'UE l'embargo russe décrété en janvier sur le porc européen après la découverte de cas de fièvre porcine africaine en Lituanie.

L'UE a donc décidé de porter devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC) son conflit avec la Russie, selon un communiqué publié à Genève. 

Un porte-parole de l'UE a indiqué avoir demandé l'ouverture des consultations, qui durent en principe 60 jours. Si à l'issue de ce délai aucun accord n'est intervenu entre les parties au litige, on passe à l'étape suivante, soit la demande d'un panel, un tribunal d'arbitrage, chargé de trancher.

7 millions d'euros débloqués pour les producteurs de porc

"L'Europe va défendre ses producteurs de porc, et n'a pas d'autre choix que de saisir l'OMC", a déclaré le commissaire européen chargé du commerce international, Karel De Gucht, cité par le communiqué de l'UE.

L'UE a décidé de débloquer 7 millions d'euros, moitié en soutien aux mesures vétérinaires de prévention, moitié en compensation pour les éleveurs, pour venir en aide aux pays les plus frappés par l'embargo russe, soit la Pologne et les trois pays baltes.

La Russie absorbe un quart des exportations européennes de produits porcins, principalement des Pays-Bas, d'Allemagne et du Danemark, pour une valeur totale annuelle de 1,4 milliard d'euros.

Nombre de cas limités

Tonio Borg, le commissaire européen chargé de la santé a relevé pour sa part que la Russie ne voulait pas de la proposition de l'UE qui prévoit une interdiction du porc européen seulement dans les régions infectées.

Moscou affirme réagir à la découverte de cas de fièvre porcine en Lituanie et en Pologne, "mais cette maladie est endémique en Russie et pas chez nous et si de rares cas ont été signalés dans des zones limitrophes, c'est parce que cette maladie est en Russie", selon l'UE.

Depuis janvier, seuls quatre cas ont été signalés sur le territoire de l'UE, n'impliquant que des sangliers, dans des zones limitrophes du Belarus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/04/2014 à 0:11 :
Nourri aux soja ogm de l'argentine, épandage du lisier qui répand des nitrates qui polluent les sols, les rivières, conditions d'élevage telles que interdiction de filmer etc...
a écrit le 09/04/2014 à 4:03 :
Les ventes de vodka sont en chute libre dans le monde depuis l'invasion de la Crimée.
a écrit le 08/04/2014 à 19:10 :
Le probleme du porc en Russie est accessoire, de même que celui du gaz et des céréales. Après on peut se demander pourquoi les ukrainiens veulent allez vers l'ouest ou vers l'est. Ca parait assez judicieux mais parfois comique et souvent incompréhensible. En tout cas les ukrainiens ont besoin de milliards alors il faut faire un geste.
Réponse de le 08/04/2014 à 19:56 :
La particularité des ukrainiens c'est qu'ils sont capable de créer de toute pièce une "révolution bien médiatisé" pour vous soutirer de l'argent!
Réponse de le 08/04/2014 à 20:45 :
@Gertrude: qu'est-ce qui est incompréhensible ? on attrape pas les mouches avec du vinaigre et si on veut toucher les subventions de l'UE, faut aussi nous dire qu'on est beaux et intelligents :-)
a écrit le 08/04/2014 à 17:26 :
La Russie à annexée la Crimée.... l' Allemagne l’Europe de l'ouest par le fric ... voilà où nous en sommes !... c'est notre faute il faut le reconnaître !
a écrit le 08/04/2014 à 17:22 :
Comme je l'ai indiqué déjà, il est probable que les pays baltes, le dernier des 3 passera à l'euro en janvier prochain, qui voient leurs grasses subventions disparaître rapidement (comme en son temps l'Espagne : on s'étonne toujours que cette habitude de 15 ans constitue une surprise à son terme pour les bénéficiaires) vont assez rapidement se poser la question de devenir des territoires de la Russie. La Pologne prétentieuse qui a eut l'art au cours de l'Histoire de toujours faire les mauvais choix, aurait mieux fait de se taire. Il faut comprendre que moins acheter aux russes veut dire également qu'ils achètent moins à l'Europe en commençant par ses voisins immédiats. La Chine se régale de cette petite mathématique.
a écrit le 08/04/2014 à 17:18 :
c'est le moment de manger du porc,en Allemagne chez les discounteurs,le jambon cru,la salade de saucisse, et le porc sont bradés ,faut en profiter,ils ont rachetés les stocks destinés à la Russie
Réponse de le 08/04/2014 à 17:46 :
Sauf que ce porc engraissé aux OGM américains est dégueulasse: 50 % de perte de poids après cuisson.
Réponse de le 09/04/2014 à 9:27 :
@Bellini
S'il n'y avait que le porc...Allez voir du côté des poulets et vous ne serez pas déçu.
a écrit le 08/04/2014 à 17:12 :
On voudrait que les russes ne soient pas capables d'engraisser des cochons ?? Ils seraient "obligés" de nous les acheter ?? Ne pas le faire correspondrait à un "embargo" ??
Le ridicule ne tue pas, heureusement.
a écrit le 08/04/2014 à 17:11 :
sans savoir qui à tort ou raison .... ça prouve que nous sommes tous interdépendants !
a écrit le 08/04/2014 à 14:33 :
L'OMC c'est combien de divisions ?
Réponse de le 08/04/2014 à 16:27 :
@yan: tout à fait :-) Tout à fait, Je pense que Poutine va royalement s'asseoir sur ce que pourra bien dire l'OMC :-)
a écrit le 08/04/2014 à 14:05 :
Si l'UE peut imposer des embargos commerciaux à la Russie sous forme de sanctions alors pourquoila Russie ne peut pas en faire de même à l'UE ? c'est naïf de croire que les sanctions seront seulement unilatérales, je dirais même imbécile.
Réponse de le 08/04/2014 à 17:14 :
c'est une usine à gaz !!!!!!!!!!!!!
a écrit le 08/04/2014 à 14:00 :
Et vous croyez que l'on va gober ca !!!!!
Ca n'a rien a voir avec la fievre....mais plutot une certaine politique etrangére, pro americaine vis a vis de l'Ukraine et de la Crimée !!!
Avant d'agir..enfin parler, il faut au minimum etudier les tenants et la aboutissants, chose que l'UE n'a pas faite, et maintenant elle s'est prit les pieds dans le tapis....Ils veulent porté l'affaire devant l'OMC, mais je crois que j'ai entendu que l'OMC voulait exclure la Russie suite a l'episode de la Crimée ...cherchez l'erreur !!!!
Réponse de le 08/04/2014 à 16:30 :
@hihihi: exclure la Russie, qui de toute manière ne respectera pas les décisions de l'OMC, est la seule chose à faire...mais ce sera symbolique puisque la Russie n'appartient déjà plus, de fait, à l'OMC :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :