LVMH affecté par l'euro fort et l'affaiblissement de la demande en Asie

 |   |  256  mots
Au premier semestre, le bénéfice net de LVMH affiche un recul de 4%, passant de 1,58 milliards d'euros l'an dernier à 1,51 milliards.
Au premier semestre, le bénéfice net de LVMH affiche un recul de 4%, passant de 1,58 milliards d'euros l'an dernier à 1,51 milliards. (Crédits : reuters.com)
Le groupe de luxe français a vu ses bénéfices reculer de 4% au premier semestre, en raison notamment d'un effet de change défavorable et d'un ralentissement de la croissance en Asie.

Le marché n'a pas apprécié. LVMH a publié jeudi soir des chiffres semestriels inférieurs aux attentes. Au premier semestre, son résultat net affiche un recul de 4%, passant de 1,58 milliard d'euros l'an dernier à 1,51 milliard au cours des six premiers mois de l'année 2014. 

Effet de changes

Cause partielle de ce recul: les fluctuations monétaires, qui lui ont fait perdre 235 millions d'euros.  "La force de l'euro a eu un impact significatif pendant la période", a souligné Jean-Jacques Guiony, le directeur financier de LVMH, lors d'une conférence téléphonique. Dans le secteur du luxe et de la distribution, ce phénomène pèse sur les résultats d'autres groupes internationaux depuis plusieurs mois (c'est le cas de Hermès, par exemple).

Demande plus faible

La demande de biens s'est en outre révélée plus faible que prévu, surtout en Asie. La croissance organique des ventes a ainsi ralenti à 3% au deuxième trimestre (contre 6% au premier trimestre), alors qu'un consensus d'économistes cité par l'AFP ciblait une maintenue à 6%. Apparemment la clientèle chinoise se fait toujours attendre. 

Dans le détail, le résultat opérationnel courant s'est effondré de 31% entre le premier semestre 2013 et les six premiers mois de 2014 dans l'activité montres et joaillerie, de 15% pour celle des vins et spiritueux. Il est resté quasi stable dans la mode et la maroquinerie et a progressé de 2% dans les parfums et cosmétiques

Le titre chute

En Bourse, le titre LVMH plongeait de 5,73% ce vendredi matin vers 9h40, à 133,15 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/07/2014 à 0:15 :
Décidément l'Euro fort ne profite plus a personne à part les fabricants de Grosses Germaines . Une monnaie "commune" qui disaient !! Elle ne sert qu'à Merkel.
a écrit le 25/07/2014 à 15:04 :
LVMH dont le chiffre d'affaire augmente, a l'habitude de se plaindre à intervalles pour faire jouer son titre et distribuer moins à ses actionnaires. La société préfère augmenter ses investissements et l'on ne va surtout pas s'inquiéter pour elle car elle est en plaine forme.
a écrit le 25/07/2014 à 12:17 :
et j'ai un scoop pour ceux qui n'auraient pas remqarqué: une société de consommation sans consommateurs, cela ne peut durer bien longtemps :-)
a écrit le 25/07/2014 à 12:08 :
L'euro fort ou leurs prix ridicules ???
a écrit le 25/07/2014 à 12:02 :
ils n'ont qu'a produire en Asie,quitte à avoir moins d'employés en France, ça apprendra à ces élites gaga de l'euro, cette monnaie qui tue notre pays chaque jour, car même le secteur du luxe commence à souffrir.
Réponse de le 27/07/2014 à 17:31 :
meme le secteur du luxe souffre ??? veuillez je vous prie consulter un dictionnaire pour le verbe souffrir .... je crois que ce n'est pas vraiment approprié .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :