Lactalis mis en examen pour « falsification de denrées alimentaires »

Fin 2018, une plainte avait été déposée contre Lactalis Ingrédients par Serval, une société spécialisée dans l'aliment d'allaitement pour veaux, agneaux et chevreaux. Le géant laitier a été mis en examen pour escroquerie, tromperie et fraude, a annoncé mardi le parquet de Rennes.
(Crédits : Stephane Mahe)

Lactalis Ingrédients, une filiale du géant du lait Lactalis, a été mise en examen pour escroquerie, tromperie et fraude, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour falsification de denrées alimentaires, a annoncé mardi le parquet de Rennes. Cette mise en examen fait suite à une plainte déposée par un client, la société Serval, basée dans les Deux-Sèvres, qui fabrique des aliments pour l'allaitement des veaux, des agneaux et des chevreaux, pour des faits datés entre 2011 et 2016.

L'entreprise Serval, qui compte une centaine d'employés, avait déposé plainte fin 2018 contre son fournisseur après avoir découvert qu'une partie de la marchandise qui lui était livrée pendant plusieurs années (du lactosérum)  était coupé avec du perméat, un sous-produit laitier sans protéines. « On a vraiment été trompés: pendant des années on leur fait confiance, on reçoit leur produit, on s'en sert pour faire nos produits et on découvre par hasard que ce qu'ils nous livrent n'est pas ce qu'on leur avait commandé et que ça leur permet de faire d'énormes économies sur notre dos », a expliqué à l'AFP l'avocat de Serval, Me Alexandre Varaut.

« Pratique commerciale trompeuse entre 2011 et 2016 »

La plainte du client de Lactalis, avec constitution de partie civile, a donné lieu à l'ouverture d'une information judiciaire « pour falsification de denrées alimentaires et tromperie sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises », selon le parquet de Rennes. Dans cette information ouverte le 24 septembre 2018, le juge d'instruction avait « donné commission rogatoire » à l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP).

Résultat, « à l'issue de son interrogatoire de première comparution du 5 avril 2022, la SNC Lactalis Ingrédients a été mise en examen pour des faits de pratique commerciale trompeuse entre 2011 et 2016, falsification de denrée alimentaire, boisson ou produit agricole, escroquerie », a indiqué le parquet de Rennes mardi à l'AFP. Une information confirmée par la multinationale du lait :« Dans le cadre d'un litige commercial de 2017 avec la société Serval portant sur la fourniture d'un ingrédient pour l'alimentation animale, la société Lactalis Ingrédients a été mise en examen en avril dernier », a indiqué Lactalis à l'AFP.

Un litige « pénal » estime Serval

Aujourd'hui, la société Serval qui n'entretient plus de relation commerciale avec Lactalis, réclame des dédommagements et estime avoir subit «pas un litige commercial mais bien pénal ». Le montant du préjudice « n'est pas chiffré pour le moment, mais il y a aussi le dommage moral d'avoir été trompé pendant des années », a souligné Me Alexandre Varaut, l'avocat de Serval.

Ce n'est pas la première fois que Lactalis est attaqué. En 2017, le géant de l'industrie agroalimentaire, s'est retrouvé au cœur d'un scandale largement médiatisé, lié à l'infection aux salmonelles de son lait infantile. Lactalis avait été contraint d'arrêter sa production à l'usine de Craon (Mayenne) et de rappeler l'ensemble de la production de lait infantile provenant de cette usine. Le gouvernement d'alors avait pointé du doigt des dysfonctionnements, demandant des comptes à Lactalis et aux distributeurs.

(Avec AFP)

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 02/06/2022 à 17:44
Signaler
Je suis sur que ces sont des pieges alllemands contre l'industrie française.ils veulent de detruir l'industrie alimentaire française.

à écrit le 01/06/2022 à 15:34
Signaler
Tous les produits du groupe Lactalis sont interdits de séjour chez moi depuis de très nombreuses années. C'est un groupe nocif tant pour les agriculteurs que pour les consommateurs. Des Thenardier!

à écrit le 01/06/2022 à 12:01
Signaler
Bien longtemps que j'ai banni les produits Lactalis magouilleur perpétuel sur les produits et destructeur de nos produits du terroir notamment Camembert

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.