Luxe : Gucci porte le groupe Kering au troisième trimestre

 |   |  383  mots
La marque, qui avait connu une année chaotique en 2015 avant de se redresser progressivement en 2016, affiche une croissance organique de 49,4% sur le trimestre.
La marque, qui avait connu une année chaotique en 2015 avant de se redresser progressivement en 2016, affiche une croissance organique de 49,4% sur le trimestre. (Crédits : © Alex Lee / Reuters)
Kering a nettement battu le consensus, réalisant une croissance organique de 28,4% grâce notamment à sa griffe italienne Gucci. Le titre du groupe de luxe bondissait de près de 6% mercredi matin à la Bourse de Paris.

Le groupe de luxe Kering poursuit sur son impressionnante lancée. Entre juillet et septembre, le groupe de François-Henri Pinault a réalisé un chiffre d'affaires de 3,92 milliards d'euros, nettement supérieur aux consensus d'analystes compilés par Factset et Bloomberg qui tablaient respectivement sur 3,71 et 3,72 milliards d'euros.

Kering et sa vingtaine de marques (Gucci, ainsi que Bottega Veneta, Yves Saint Laurent, Puma ou Balenciaga) réalisent une croissance sur un an de 23,2% en données publiées, et de 28,4% en données organiques - poursuivant sur sa lancée des premier et deuxième trimestres où il affichait +28,6% et +24,6%, contre 8,1% sur l'ensemble de l'année 2016.

Gucci s'envole

"L'excellente exécution de nos stratégies, tant au niveau du groupe que dans chacune de nos marques, nous permet de réaliser un nouveau trimestre de très forte croissance", s'est félicité François-Henri Pinault dans le communiqué mardi du groupe qui parle de "croissance exceptionnelle".

"Malgré des effets de change négatifs et des bases de comparaison de plus en plus élevées, nous sommes confiants dans la capacité de Kering à effectuer une année record", résume le PDG.

Dans le luxe, locomotive du groupe, la sa croissance organique grimpe à 32,3%, tirée par les performances de la griffe italienne Gucci, sa principale source de bénéfices. La marque, qui avait connu une année chaotique en 2015 avant de se redresser progressivement en 2016, affiche une croissance organique de 49,4% sur le trimestre - après 48,3% et 39,3% lors des précédents trimestres.

Yves Saint Laurent en bonne forme

"C'est une performance d'autant plus remarquable que les bases de comparaison étaient élevées" pour Gucci, a résumé le directeur financier Jean-Marc Duplaix, soulignant notamment "des ventes en ligne en croissance à trois chiffres" pour la marque.

Deuxième marque du groupe, Yves Saint Laurent voit pour sa part ses ventes bondir de 22,2%, tandis que Bottega Veneta "continue la mise en oeuvre de son plan d'action" et affiche une petite croissance de 0,9%, après avoir fini l'année 2016 sur un repli de 9,4% de ses ventes.

Le titre du groupe de luxe Kering bondissait de près de 6% mercredi matin à la Bourse de Paris. A 10h03 (08h03 GMT), l'action Kering s'appréciait de 5,69% à 383,45 euros, dans un marché en légère progression (+0,25%).

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :