Richemont, numéro 2 mondial du luxe, annonce un bénéfice lourdement amputé

 |   |  392  mots
Richemont possède les marques Cartier, Van Cleef & Arpels, Chloé...
Richemont possède les marques Cartier, Van Cleef & Arpels, Chloé... (Crédits : reuters.com)
Le groupe affiche un bénéfice net en baisse de 35% pour son exercice annuel clos au 31 mars et ce malgré une progression de 4% du chiffre d'affaires. Le résultat opérationnel est en hausse de 10% sous l'effet d'une cession immobilière.

Le groupe suisse Richemont, numéro deux mondial du luxe, a comme attendu vu son bénéfice net annuel grevé par des pertes sur des instruments financiers, affichant un recul de 35% à 1,3 milliard d'euros, a-t-il annoncé vendredi.

Vigueur du franc suisse

Richemont a souligné que sa base de coûts avait augmenté en raison de la vigueur du franc suisse depuis que la Banque nationale suisse (BNS) a décidé, en janvier, d'abandonner son cours plancher de la devise face à l'euro. Ce qui avait d'ailleurs aussitôt provoqué un krach à la Bourse de Zurich.

Le groupe a précisé à ce sujet que le déplacement de ses 8.700 employés suisses hors du pays n'était pas une "option"

"Aussi avons-nous mis en place des mesures immédiates visant à accroître l'efficacité opérationnelle du groupe, tout en envisageant d'autres actions à plus long terme", poursuit Richemont dans un communiqué.

En raison de la faiblesse de l'euro et la bonne tenue du dollar observées depuis le début de l'année, Richement a relevé ses prix dans la zone euro et les a baissés en Asie.

Le groupe genevois (propriétaire, entre autres, des marques Cartier, Van Cleef & Arpels, Chloé...) avait émis un avertissement sur ses résultats en avril dans lequel il avait déjà donné les grandes tendances pour ses chiffres clés. Sur l'exercice 2014/2015 décalé, clos au 31 mars, son chiffre d'affaires s'est toutefois étoffé de 4% à 10,4 milliards d'euros.

Le résultat opérationnel gonflé par une plus-value

Le résultat opérationnel a quant à lui grimpé de 10% à 2,6 milliards d'euros, dopé entre autres par une plus-value sur un investissement immobilier. Les analystes interrogés par l'agence AWP tablaient en moyenne sur un bénéfice de 1,3 milliard, un chiffre d'affaires de 10,9 milliards et un bénéfice  opérationnel de 2,6 milliards.

Pour l'année écoulée, Richemont va proposer à ses actionnaires un dividende de 1,60 franc suisse par action, en hausse de 14% par rapport à l'exercice précédent.

L'Asie-Pacifique en recul

En avril, le chiffre d'affaires a progressé de 9% à taux de changes réels mais s'est inscrit en baisse de 8% à taux constants, a précisé Richemont. A taux réels, toutes les zones géographiques montrent des ventes en progrès, à l'exception de l'Asie Pacifique où les conditions de marché restent difficiles à Hong Kong et Macao.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :