Après Toyota, Ford touché par un problème de freins sur ses hybrides

 |   |  270  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Après les déboires de Toyota, le constructeur automobile américain Ford fait part à son tour problème de freins sur certaines voitures hybrides. Le logiciel problématique équiperait quelque 18.000 voitures.

On croyait que Ford allait tirer avantage des déboires de son concurrent japonais Toyota. Peut-être pas. En effet, le constructeur automobile américain a fait part à son tour ce jeudi, de problèmes de freins sur certaines voitures hybrides.

"Nous avons reçu des informations selon lesquelles certains conducteurs ont eu une sensation de freinage différente quand le freinage régénératif propre aux voitures hybrides bascule sur un freinage hydraulique conventionnel. Même si les voitures gardent toute leur capacité de freinage, les automobilistes peuvent avoir la perception qu'ils perdent les freins", a expliqué Ford dans un communiqué sur son site.

Les propriétaires de certains modèles 2010 de la Fusion Hybrid et de la Milan Hybrid recevront un courrier leur demandant de se rendre chez leur concessionnaire pour une actualisation gratuite du système informatique gérant le freinage. Le logiciel défectueux équiperait environ 18.000 voitures.

Ford, souhaitant à tout prix éviter les déboires que connaît Toyota, s'est empressé d'assurer à ses clients et aux investisseurs que le moyen de le réparer était immédiatement disponible. Et d'ajouter dans un communiqué : "Soyons clair: les systèmes de freinage de la Fusion et de la Milan hybrides gardent toute leur capacité de freinage conventionnel et d'ABS (système antiblocage), même si les clients voient s'allumer des voyants ou entendent un signal d'alerte". Pas vraiment rassurant.

La technologie hybride (mi-électrique, mi-classique, essence ou diesel) utilise une partie de l'énergie dégagé lors du freinage pour la motorisation. Une innovation qui pourrait comporter quelques défauts connexes compte tenu du message de Ford.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/02/2010 à 9:32 :
Concilier la récupération d'énergie au cours des ralentissements et petits freinage avec la mise en oeuvre rapide du système de freinage principal en cas d'urgence n'est pas simple en conception et peut perturber les habitudes ancrées chez es très différents Client
a écrit le 05/02/2010 à 8:53 :
bin,Ford,comme toyota,ont sous traité à Beijing!!!beijing n'est pas en cause..;c'est l'appât du gain qui l'est...au détriment de nous autres les acheteurs...Saint Coluche:il suffit que l'on n'achète pas pour que celà ne se vende pas....celà posé,si on leur impose NOS règles,même les Chinois s'y plieront...sinon...pour les croyants...ALLLLLLELLLUIA§

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :