La reprise de la production de Toyota au Japon restera très partielle

 |   |  362  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le constructeur nippon a démenti l'information selon laquelle il prévoyait de reprendre l'activité de la plupart de ses usines dans l'archipel dès la semaine prochaine. Toyota précise aussi qu'il pourrait interrompre les chaînes d'une ou plus de ses usines en Amérique du Nord, faute d'approvisionnement. Moody's pourrait dégrader la note du constructeur.

Le premier constructeur automobile mondial a démenti une information du journal Nikkei annonçant que la plupart de ses usines mises en chômage technique redémarreraient la semaine prochaine. Il a également averti que la perturbation des approvisionnements risquait à un moment ou à un autre d'interrompre les chaînes d'une ou plus de ses usines en Amérique du Nord.

Par ailleurs, Toyota reprendra le 11 avril la production de deux nouveaux modèles, une nouvelle petite étape dans la reprise normale d'une production presque totalement interrompue par le séisme du 11 mars. Le constructeur automobile a précisé qu'il commencerait à produire la Corolla Axio et la Raum dans son usine de Sagamihara, au sud de Tokyo, gérée par sa filiale Central Motor.

Toyota avait déjà repris, le 28 mars, la production de trois hybrides - la Prius, la Lexus HS250h et la Lexus CT200h - à l'usine Tsutsumi, dans le centre du Japon, et à l'usine d'une filiale à Kyushu (sud du Japon).

La note de Toyota dans le collimateur de Moody's. Les perturbations ont amené l'agence de notation Moody's à annoncer qu'elle pourrait réduire la note de Toyota, évoquant la dépendance relativement élevée du constructeur envers son marché intérieur. Elle a placé la note longue Aa2 sous surveillance. Les usines de Toyota elles-mêmes n'ont pas subi beaucoup de dégâts mais la catastrophe a perturbé l'approvisionnement en composants.

"Il ne faut pas s'attendre à la reprise d'une production normale avant plusieurs mois", explique Moody's, ajoutant qu'une réduction de la note de plusieurs crans est improbable étant donné la solidité du bilan de Toyota.

Pour d'autres constructeurs nippons la production reprend. Honda a annoncé qu'il comptait reprendre la production dans l'ensemble de ses usines japonaises lundi prochain, à une cadence ralentie de moitié. Nissan pense reprendre une production normale à la mi-avril avec des pièces fournies par ses fournisseurs plutôt que prélevées sur ses stocks.

Toyota aura connu un manque à produire de 260.000 véhicules au 8 avril, soit l'équivalent de 8,4% de son plan de production locale d'origine pour cette année.

Avant cette annonce, l'action Toyota a clôturé en hausse de 0,2% à 3.265 yens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :