BMW cesse sa coopération avec PSA Peugeot Citroën

 |   |  303  mots
En février 2011, les patrons de BMW et PSA annoncent la création de leur co-entreprise. Copyright AFP.
En février 2011, les patrons de BMW et PSA annoncent la création de leur co-entreprise. Copyright AFP. (Crédits : AFP)
Le constructeur automobile allemand aurait décidé de dénoncer le contrat de leur co-entreprise dans le domaine des véhicules hybrides, selon l'AFP. BMW estime que le rapprochement de PSA avec GM change la donne.

Le constructeur automobile allemand BMW a mis fin à la coentreprise qui le liait au français PSA Peugeot Citroën dans le domaine des véhicules hybrides, a indiqué dimanche une source proche du dossier à l'AFP. « BMW a dénoncé le contrat avec PSA suite à son rapprochement avec General Motors » selon cette source. Ni PSA ni BMW n'était joignable dimanche pour commenter.


Changement d?actionnariat de la JV envisagé
Le constructeur allemand avait reconnu le mois dernier vouloir rediscuter de cette coentreprise avec PSA en raison de l'alliance conclue par ce dernier avec le constructeur automobile américain. « L'alliance entre PSA et GM a changé les conditions de la coentreprise » avait alors déclaré à l'AFP une porte-parole de BMW, soulignant que la discussion «pourrait aboutir à un changement de l'actionnariat » dans l?entité baptisée BPC Electrification (BPCE), détenue actuellement à parts égales. Un porte-parole de PSA avait déclaré que « PSA et BMW analysaient les implications de l'alliance avec GM dans le cadre de la coentreprise BPCE», sans plus de précisions.


Déçu, BMW se tourne vers Toyota
PSA et BMW, qui travaillent ensemble depuis des années dans le domaine des moteurs à essence, avaient annoncé en février 2011 l'extension de leur coopération dans les technologies hybrides. Ils ont investi 100 millions dans cette société commune, installée à Munich, dans le sud de l'Allemagne et à Mulhouse, dans le Haut-Rhin. BMW se serait inquiété de la mauvaise santé financière du premier constructeur automobile français et il aurait été désagréablement surpris par son rapprochement avec l'Américain General Motors, annoncé en début d'année et révélé par La Tribune. Il s'est tourné du coup vers son autre partenaire, Toyota, avec qui il vient d'annoncer le renforcement de leur coopération dans les nouvelles technologies.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2012 à 20:50 :
BMW ne serait pas satisfait du rapprochement de PSA avec GM ... et eux de leur côté préfèrent Toyota ?... c'est de la pure hypocrisie ... BMW cherche seulement à denoncer le contrat ... rien d'autre ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :