Volkswagen finalise le rachat de Porsche

Le groupe automobile allemand a annoncé mercredi soir qu'il finaliserait le rachat de son compatriote Porsche "le 1er août".

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le groupe automobile allemand Volkswagen a annoncé mercredi soir qu'il finaliserait le rachat de Porsche "le 1er août (...). Les instances dirigeantes concernées des deux sociétés viennent d'approuver le plan conçu pour finaliser l'opération. "En contrepartie de l'apport des 50,1% de Porsche AG non encore en possession de Volkswagen, Porsche SE (la holding chapeautant Porsche AG et... Volkswagen) recevra environ 4,46 milliards d'euros et une action ordinaire Volkswagen", a précisé le consortium. Cette fusion est "une bonne chose pour Volkswagen, pour Porsche et pour l'industrie allemande", souligne le patron de Volkswagen, Martin Winterkorn, cité dans le communiqué.

Synergies pour les deux partenaires

Selon Volkswagen, l'intégration de Porsche permettra de dégager des synergies d'environ 320 millions d'euros qui seront réparties à parts égales entre les deux constructeurs. Un rachat anticipé permettra aussi à Porsche de mener plus vite à bien son désendettement, avait déclaré récemment  Martin Winterkorn, lors de l'assemblée générale du groupe. Il avait à cette occasion indiqué que le rachat se ferait "aussi vite que possible" . Les deux constructeurs, dont les actionnaires sont en partie communs et dont les racines familiales remontent aux familles Porsche et Piëch, avaient initialement prévu de fusionner avant fin 2011, mais avaient renoncé à leur projet en raison de plaintes aux Etats-Unis et en Allemagne d'investisseurs estimant avoir été floués lors du rapprochement à rebondissement des deux groupes, et qui leur réclamaient des milliards d'euros. In fine, ils ont opté pour un rachat de Porsche par Volkswagen.

Effectifs en hausse

Le spécialiste des voitures sportives a annoncé début mai une hausse de ses ventes au premier trimestre (+29%) à 30.231 unités. La firme de Stuttgart a engrangé un chiffre d'affaires de 3,02 milliards d'euros (+32%), pour un résultat opérationnel de 528 millions (+18,4%). La marge opérationnelle est certes en recul à 17,5% (contre 18,7 % sur l'année 2011). Il n'empêche. C'est la meilleure du monde dans l'automobile! Les livraisons de l'emblématique 911 ont bondi de 37% (6.536 unités) sur le trimestre, grâce au  renouvellement du véhicule en décembre dernier, tandis que le 4x4 Cayenne a crû de 29% (4.867 voitures) et la limousine Panamera (+56%)  à 7.464 unités. Porsche affirme que les ventes ont progressé dans toutes les régions du monde sur trois mois. Les effectifs ont augmenté de 4,7%, avec l'embauche sur le trimestre de 725 collaborateurs, essentiellement en Allemagne, dans le centre de recherche et développement de Weissach et à l'usine de Lepizig. Celle-ci débutera la production du 4x4 compact Macan fin 2013.

Bénéfice net historique en 2011

Le célèbre constructeur allemand de voitures de sport avait déjà réalisé le meilleur bénéfice net de son histoire à 1,46 milliard d'euros en 2011. En 2010, la firme avait engrangé un profit de 1,21 milliard. Elle affichait également un bond de son bénéfice opérationnel de 22% à 2,05 milliards d'euros. Le spéciasliste des voitures à hautes performances vise la barre des 200.000 ventes d'ici à 2018. Désormais détenu par Volkswagen, Porsche table, en attendant , sur 140.000 unités en 2012 (116.978 l'an dernier). La consolidation de l'activité automobile particulièrement profitable de Porsche dans Volkswagen devrait prendre effet le  mois prochain.



 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 30/11/2012 à 8:22
Signaler
à anthony, renseignez vous ou lisez ce que l'on vous dit , Regardez le nom de la holding qui châpeaute définitivement le tout ..

à écrit le 11/10/2012 à 1:27
Signaler
il n'y a donc plus aucun intérêt à rouler en Porsche depuis août 2012....

à écrit le 05/07/2012 à 15:40
Signaler
voilà l'exemple que nos constructeurs nationaux devraient suivre : une stratégie industrielle cohérente privilégiant le plus possible la haute valeur ajoutée, au lieu de chercher à jouer dans la cours des roumains, chinois, birmans et autres low cost...

à écrit le 05/07/2012 à 15:29
Signaler
Voilà l'épilogue de la faillite silencieuse de VW : son rachat par les actionnaires de Porsche qui en profitent pour se débarrasser de leurs deux entités d'environ chacune 10 milliards dont le futur proche était si ce n'est compromis du moins hasarde...

le 05/07/2012 à 15:52
Signaler
Sauf erreur c'est VW qui a racheté Porcshe... pas le contraire.

le 05/07/2012 à 16:18
Signaler
Non. Porsche a d'abord acheté 51% du capital de VW puis a obligé le groupe qu'il venait d'acquérir en partie à reprendre les divisions Porsche menacées, c'est ce que j'explique. Les anciens actionnaires de Porsche sont donc à la tête du nouveau group...

le 05/07/2012 à 16:51
Signaler
cette stratégie pose beaucoup de question en allemagne, car l'initiateur de l'opération Mr F Piech est le PDG de VW et le propiétaire en grande partie de Porsche, qu'il a hérité de son oncle... beaucoup ne comprennent pas les synergies prétendues ent...

à écrit le 05/07/2012 à 12:03
Signaler
Voilà deux familles qui savent défendre leurs intérêts et faire croître leur patrimoine plutôt que de se battre. Il faut reconnaître que le groupe VW a su se diversifier ses dernières années en rachetant les marques sportives (Bugatti et Lamborghini)...

le 05/07/2012 à 12:59
Signaler
De vrais groupes industriels dirigés par de vrais dirigeants industriels !!! Volkswagen fait beaucoup mieux encore, il a le contrôle de MAN qui a rejoint SCANIA et les véhicules industriels VW dans les pays d'Amérique du Sud, dans les poids lourds, c...

le 05/07/2012 à 13:11
Signaler
Il faut aussi ajouter l'entrée de VW dans les motos avec le rachat de DUCATI. Quel groupe industriel avec toutesses marques : Bentley, Bugatti, Ducati, Lamborghini, Audi, Man, Seat, Skoda, Scania, Volkswagen, Suzuki, Ital Design, Karman ...

le 05/07/2012 à 13:41
Signaler
@Généraliste : je suis d'accord avec vous sur la stratégie, mais par contre dire que les familles savent défendre leurs intérêts plutôt que de se battre et relativement faux. Le rachat avorté de VW par Porsche retourné pour devenir un rachat de Porsc...

le 05/07/2012 à 14:25
Signaler
L"histoire industrielle VW Porsche est un exemple de la réussite au mérite avant tout. In finé Ferdinand PIECH a le résultat de son mérite aux dépens de la dernière génération des héritiers de Ferdinand et Ferry Porsche.

à écrit le 05/07/2012 à 11:57
Signaler
Voila c'est la marche a suivre pour nos constucteurs francais de l'automobile..Avec l'excemption francaise ( reconnue) placardee sur notre front, on va pouvoir rivaliser avec nos voisins allemands.( Vorsprung durch Technik).

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.