La Chine n'aura pas raison de Toyota en 2012

 |   |  332  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Malgré des mauvais chiffres en Chine suite au conflit sino-japonais en mer de Chine et qui lui fera rater la barre des 10 millions de véhicules produits cette année, Toyota vient de relever ses prévisions 2012. Ce grâce à un très bon premier semestre.

Le constructeur d'automobiles japonais Toyota a légèrement relevé lundi sa prévision de bénéfice net 2012-2013, à 780 milliards de yens (7,8 milliards d'euros).

Un bon premier semestre

Les résultats du premier semestre ont notamment participé à donner du baume au coeur au nippon. Entre avril et septembre, période qui correspond au premier semestre de son exercice, le numéro un japonais a multiplié par près de sept son bénéfice net, à 548,3 milliards de yens (5,5 milliards d'euros), grâce à un fort rebond de ses ventes entravées l'an passé par les conséquences du séisme du 11 mars 2011 dans le nord-est du Japon.

La Chine, seule épine dans le pied

Seule épine dans le pied pour Toyota, la Chine, qui devrait lui faire rater la barre des 10 millions de véhicules produits cette année. Ce à cause de ventes en deçà des prévisions, suite la surenchère nationaliste qui fait rage entre les deux pays.

Des usines à l'arrêt

Toyota a dû stopper sa production la semaine dernière, pour au moins une semaine, sur son site de Tianjin, une gigantesque usine qui emploie près de 13.000 personnes et assure la majorité de la production du groupe dans le pays, soit 500.000 véhicules l'an passé. Toyota avait baissé le rythme de production de ses usines chinoises ces dernières semaines, comme ses concurrents Nissan et Honda. L'usine française de Valenciennes a dû débrayer elle aussi.

200 millions de véhicules produits

Malgré ces quelques points noirs dans le parcours du géant, Toyota, qui fêtait samedi ses 75 ans d'existence, avait annoncé avoir produit plus de 200 millions de véhicules depuis sa création en 1937. La firme de Toyoda City a par ailleurs regagné cette année sa place de premier constructeur mondial, qu'elle avait perdu en 2011 suite au séisme qui a secoué l'archipel à la faveur de General Motors et de Volkswagen.

 ______

>>> DIAPORAMA Toyota, 75 ans pour devenir le constructeur numéro 1 mondial

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2012 à 6:58 :
Il est toujours prudent de traiter avec la chine et non de la provoquer. car sa plus grande ressource reste avant tout sa demographie qui peut facilement affaisser les entreprises automobiles japonaises. Nous sommes par moment têtus a l'histoire. Napoléon Bonaparte l'avait si bien dit: "la Chine est un géant qui dort ne l'eveillait pas car il risque d'ébranler le monde"

Jean-Claude
a écrit le 05/11/2012 à 11:04 :
Mais comment font-il pour avoir ces résultats sans les conseils de super super pro de l'automobile et de l'industrie, Arnaud Montebourg,c'est de l'humour bien sur en début de semaine un peu d'humour ne fait jamais de mal!
a écrit le 05/11/2012 à 8:22 :
"Toyota vient de relever ses prévisions 2012. Ce grâce à un très bon premier semestre. " Donc, si je comprends bien, les résultats du premier semestre, connus depuis la fin du 1er semestre, permettent de dire seulement le 05 novembre, tiens relevons nos prévisions sur l'année. C'est comique !
Réponse de le 05/11/2012 à 9:27 :
il me semble que l'exercice de Toyota ne correspond pas à l'année civile mais que l'exercice commence en avril d'ou un premier semestre d?avril à septembre.
Réponse de le 05/11/2012 à 9:44 :
@jean , vous êtes comique
Réponse de le 05/11/2012 à 12:37 :
@hihihi non, jean a raison

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :