Comment le site de Continental à Foix est devenu la meilleure usine d'Europe

 |   |  501  mots
L'usine automobile de calculateurs d'injection pour les moteurs peut compter sur son sens de la coopération entre équipes, sa capacité à exporter, sa démarche écologique et sur l'implication de ses salariés pour se démarquer face à d'autres sites de production européens.

En 2010, Continental Foix faisait l'actualité suite à un plan d'économies décidé pour les trois sites Continental Automotive du Sud Ouest. Les nouvelles en provenance de l'Ariège sont désormais plus réjouissantes : l'usine Continental de Foix a été déclarée meilleure usine d'Europe. Alors que le groupe Continental annonce qu'il va devoir réduire une partie de sa production en Europe car la crise de la dette en zone euro mine la demande, le site de Foix se démarque. En mai dernier, il avait déjà obtenu une autre distinction : celle de la meilleure usine de France. Voici quelques éléments qui ont permis à ce site de production de calculateurs d'injection pour moteurs d'obtenir ce prix de l'excellence industrielle :

? Le travail d'équipe : La coopération entre les équipes du bureau d'études et celles de l'atelier de l'usine est particulièrement bonne d'après le jury , qui loue ce lien étroit entre la conception et la fabrication.

? L'export : "Nous avons jugé que les employés de cette usine réussissent à tirer profit de la mondialisation plutôt que de la craindre" explique Steven Chick, de l'Insead et membre du jury.

? L'écologie : La démarche écologique de l'usine lui a également permis de convaincre le jury : elle devrait utiliser 20% d'énergies renouvelables d'ici à 4 ou 5 ans.

? L'implication de tous : "Lors de notre déplacement sur place, nous avons interviewé à la fois les responsables des différents départements mais aussi des ouvriers des chaînes de production pour comprendre ce qu'ils font, à leur niveau, pour améliorer leur travail" raconte Steven Chick. Il s'agit là d'une méthode inédite.

Des écoles de commerce - dont L'Institut Européen d'Administration des Affaires (INSEAD) - des magazines (L'Usine Nouvelle , Wirtschafts Woche) ainsi qu'une école de management allemande sont à l'origine de ce concours, qui existe depuis une quinzaine d'années. "Nous sommes bien sur attentifs aux résultats commerciaux, mais aussi soucieux d'identifier les meilleures pratiques en termes de management", détaille Steven Chick, membre du jury. Le concours se déroule d'abord au niveau national en Allemagne, Espagne et en France. Puis les trois usines récompensées au niveau national sont mise en concurrence pour le titre européen.

Du coté de Foix, on se réjouit évidemment de l'obtention de cette reconnaissance internationale : "La participation à ce concours va nous permettre de situer notre action de management dans un contexte international, d'échanger avec d'autres industries pour partager de meilleurs procédés et de valoriser le travail de nos employés", se félicite le directeur de l'usine, Jean Cazaubieilh.

Le site Continental de Foix était en concurrence avec de grands noms de l'industrie comme BMW en Allemagne ou Aeronova en Espagne. En 2011, c'était l'usine John Deere de Madrid qui fabrique des composants et des pièces de transmission pour le matériel agricole qui avait été récompensée. Une entreprise française n'avait pas remporté le titre de l'excellence industrielle depuis onze ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2012 à 18:10 :
Comme quoi, quand les gens s'entendent tout peut marcher. Il suffirait comme en Allemagne que les dirigeants et l'ensemble du personnel discutent, s'entendent pour la réussite de tout le monde. Mais, en France, ce n'est que rarement le cas exemple : Continental à clairvoix et Florange .....entre autre
Réponse de le 04/12/2012 à 6:48 :
quand le syndicat ne voit que ses avantages sociaux il ne peut pas dans le même temps refléchir à l'amélioration des process, car n'oublions pas le temps du café pour discuter des avantages sociaux à demander !!!!
en Allemagne on ne parle que process, donc on avance !!!
Réponse de le 04/12/2012 à 13:30 :
on allemagne les syndicats sont dans le conseil d'administration et peuvent surveiller les comptes et les prévisions, donc il collaborent. En france le syndicat est reduit a défendre les salaries, mais sans aucune vu sur les comptes et prévisions. Et tant que sa reste comme sa rien ne change.
Réponse de le 04/12/2012 à 17:32 :
les syndicats sont dans les conseils parce qu'ils ont des actions et qu'ils participent !!
a écrit le 03/12/2012 à 18:09 :
Deouis quand l'IESE est une école de management allemande? Ou bien l'école est espagnole ou l'école allemande est une autre.
Merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :