Renault produira en France des véhicules pour Nissan et Daimler dès 2014

 |   |  629  mots
Dieter Zetsche, patron de Daimler (à gauche), et Carlos Ghosn.  Copyright Reuters
Dieter Zetsche, patron de Daimler (à gauche), et Carlos Ghosn. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La décision formelle sera prise avant l'été prochain. La production de véhicules Nissan et Daimler en France devrait débuter l'an prochain dans l'Hexagone.

"Renault produira en France à la fois des Nissan et des véhicules de Daimler (Mercedes)", nous affirme une source bien informée chez Renault. "La décision sera prise avant l'été" et "la mise en production devrait démarrer début 2014". Nissan et Daimler ont déjà  "donné leur accord de principe". Les usines concernées pourraient être Sandouville (Seine maritime) ou Flins (Yvelines). Chez Nissan, on fait mine de ne rien savoir. "Nous n'avons pas  connaissance de plans pour faire des véhicules en France", affirmait jeudi, sur le site britannique Nissan de Sunderland, John Martin, patron des fabrications du constructeur japonais, allié de Renault,  en Europe... Un beau mensonge de la part du groupe nippon ? Il semblerait que, chez  Nissan, on n'ait pas le droit d'évoquer pour le moment  la question en public.

Echec à Douai pour le Qashqai

Après la signature de l'accord sur la compétitivité avec les syndicats, le 13 mars dernier, Renault réussit enfin ce qu'il n'avait pu concrétiser précédemment. "Il y a deux-trois ans, Nissan avait déjà fait ses calculs pour la fabrication du futur Qashqai. Mais il en avait conclu qu'il valait mieux pour lui augmenter les capacités à Sunderland, en Grande-Bretagne, que de produire chez Renault à Douai (Nord)", explique notre source. A la mi-janvier 2013, Renault a annoncé que la signature d'un accord (avec les partenaires sociaux) nous mettrait en mesure de prendre des engagements sur l'affectation de volumes de nos partenaires ». Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, avait affirmé peu avant que le PDG du constructeur français - et de Nissan - Carlos Ghosn  acceptait que son allié nippon (contrôlé à 43,4% par le français) vienne en aide aux usines tricolores en surcapacités.

80.000 unités en jeu

Signé par les organisations syndicales CFDT, CFE-CGC et FO, l'accord de compétitivité est intitulé « Contrat pour une nouvelle dynamique de croissance et de développement social de Renault en France ».  La firme automobile française s'est "engagée à produire un minimum de 710.000 véhicules en France à horizon 2016, contre un peu plus de 530.000 en 2012, ce qui portera le taux d'utilisation des sites français à plus de 85%". 80.000 unités doivent être générées par la localisation en France de véhicules des  partenaires de Renault. Le constructeur assure que ledit accord donnera "une visibilité sur l'activité de l'ensemble des sites français jusqu'au-delà de 2016, voire de 2020". Renault s'est engagé en échange à ne fermer aucune de ses cinq usines d'assemblage dans l'Hexagone.

Augmentation du temps de travail

"Si nous arrivons à un accord, la mise en oeuvre des mesures proposées nous fera gagner environ 300 euros par voiture produite en France", déclarait à la mi-février Gérard Leclercq, Directeur des opérations France de Renault, avant la signature de l'accord de compétitivité.  En contrepartie, l'accord prévoit une augmentation de 6,5% du temps de travail, une refonte des comptes épargne-temps, un gel des salaires en 2013 et 7.500 suppressions nettes d'emploi en France d'ici à fin 2016.

Participations croisées

Renault a pris le contrôle en 1999 du japonais Nissan alors en crise. Par ailleurs, en avril 2010, Daimler, propriétaire de Mercedes, et l'Alliance Renault-Nissan ont échangé des participations, chacun détenant 3,1% de l'autre. Plusieurs projets de coopération sont en cours. Après le lancement par Mercedes de l'utilitaire Citan - un Renault Kangoo restylé et rebaptisé - et l'achat par la firme de Stuttgart de petits diesels français pour la Classe A, la firme tricolore et le consortium d'outre-Rhin vont commercialiser en 2014 des véhicules communs. La Renault Twingo III et la Smart à quatre places partageront leur architecture et seront toutes deux produits chez le français en Slovénie. Par ailleurs, Mercedes fournira notamment des moteurs et une plate-forme à Infiniti, marque de luxe de Nissan.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2013 à 11:05 :
Ca, c'est une decision que mercedes va regretter. Pour diluer son image et sa reputation, c'est parfait. Zetsche n'a rien compris ! Et cela n'a rien a voir avec la qualite des usines Renault, juste une question d'image et de standing.
a écrit le 30/03/2013 à 18:38 :
Il est surprenant de lire les commentaires laissant entrevoir que Renault ou tel autre ne serait pas capable de faire des voitures de luxe et a contrarion que Daimler ou BMW ne seraient pas capables de faire des petites voitures, etc. Il n'en est rien. Chaque constructeur décide de la gamme qu'il souhaite vendre par rapport à son marché domestique. Il est important de ne pas oublier cette donnée. Une France en retard qui progresse n'achète pas les même voitures qu'un pays voisin sponsorisé par les américains, pour des raisons stratégiques qui nous connaissions et que nous avons acceptées. Ce temps est dépassé de peu depuis 2004. Les constructeurs investissent des secteurs nouveaux. Il s'agit donc maintenant de mettre ces avancées en rapport avec les objectifs et la situation constatée. Par le fait l'influence du passé continue à se dérouler mais de moins en moins. Il n'y a pas là une question de capacité mais bien de stratégie. Les gains par véhicule se calculent en % il est fort possible de gagner beaucoup d'argent sur une petite voiture et d'en perdre comme c'est systématiquement le cas sur une grosse très chère. Pour le reste on se réfèrera au chiffre d'affaire mondial de chacun. Il en va de même pour le résultat. Lorsque l'on a a rembourser d'énormes dettes, il est nécessaire de faire de gros profits et à ce titre VW doit gérer la fusion avec Porsche, Scania, Man. Autrement, il n'est pas toujours utile de faire des bénéfices au bilan pour payer des impôts, mieux vaut investir. Chacun sa stratégie. Celle de Renault Alliance va bien.
Réponse de le 30/03/2013 à 20:34 :
Pardon, pour Renault ca va plutôt mal puisque Renault a été obligé de vendre ses participations dans Volvo Truck qui fait des profits .. pour Renault ca va plutôt mal puisque Renault bénéficie de moins en moins de dividendes chez Nissan qui gagne de moins en moins d'argent et en perd avec Infinity ...pour Renault ca va plutôt mal puisque les derniers produits Renault n'ont pas été bien appréciés par la presse professionnelle ... pour Renault ca va plutôt mal puisque Renault est a bout de souffle avec ses Laguna, Renault n'a plus de Safrane, les monospaces sont ringards, les SAMSUNG Fluence et autres SM 5 / 7 sont en diffiucltés et ne se vendent pas ... et surtout pour Renault ca va plutôt mal puisque le titre Renault a perdu 68 % de sa valeur en Bourse ...
Réponse de le 31/03/2013 à 10:58 :
tout n'est pas rose chez Renault, mais les scenics se vendent toujours, la clio aussi (en Europe),
comme beaucoup de constructeurs, Renault connait des difficultés, mais Renault s'est complétement désendetté: c'est pour ça aussi qu'ils ont vendu des actions Volvo.
Au final c'est pas forcément génial, mais passer de plusieurs milliard de dettes à 0 en quelques années... beaucoup en rêveraient...
a écrit le 30/03/2013 à 12:27 :
Diversification des productions automobiles chez renault pour diversifier le marché et les produits, pourquoi pas ? Mais attention à l'attrait du marché automobile en France et en Europe, car les marques Japonaises ont toujours la côte ainsi que les Sud Coreennes donc produire pour Daimler et pour Nissan c'est plutôt pour des ventes à l'international !! But ; produire 710.000 automobiles en 2016 ,pourquoi pas mais il faut eviter d'asphixier trop le marché : des volumes de production ne font pas toujours le gain des vente en France ou à l'international ! Mr 35.000? par jour (Carlos Goshn ) en est-il d'accord ? Quid de la ZOE et de l'électrique ? Dèjà passez de mode ?
a écrit le 29/03/2013 à 20:48 :
Les salariés français méritent des primes généreuses. Après les VW AUDI PORSCHE BMW qui ont versé d'énormes primes à leurs salariés entre 7 200 euro et 8 600 eur pour 2011 payées en 2012 et pour 2012 payées en 2013, VOILA que FERRARI annonce 3 mois de salaires + 4 000 euros à ses salariés ... vraimant les seigneurs Ghosn Tavarez sont de piètres et nullissimes dirigeants puisqu'ils sont incapables de récompenser leurs salariés mais qu'ils agravent leur appauvrissement ...
Réponse de le 29/03/2013 à 22:24 :
faudrait déjà que Renault fassent des bénéfices pour redistribuer des primes...
Vous avez du rater un épisode!
Réponse de le 30/03/2013 à 8:57 :
Exact, Dacia plombe Renault perd de l'argent depuis le lancement de Dacia l'aventure Samsung et maintenant Nissan commence à décliner, Infinity est aussi un flop ...
Réponse de le 30/03/2013 à 14:40 :
@PRIMESgénéreuses Le problème en France, dès qu'une entreprise fait un peu de bénéfice, tout le monde, même Ségolène Royal, réclament immédiatement de REDISTRIBUER. Total avait il y a quelques années redistribuer, 1 Mio?, je ne suis plus très sûr, ça faisait combien par employé?
a écrit le 29/03/2013 à 20:35 :
Renault pas foutu de créer sa propre gamme produit en sous-traitant pour les autres....
Réponse de le 29/03/2013 à 22:44 :
Renault est en train de faire les 2
Réponse de le 30/03/2013 à 0:30 :
bien d'accord avec vous. Renault disparait peu à peu en tant que marque propre pour devenir un assembleur / fournisseur de Nissan ou Mercedes.
a écrit le 29/03/2013 à 17:36 :
il est content hé hé ! il vient de trouver son fabricant low cost ! lui en revanche il fait la gueule et le costard semble un peu étriqué aux abdos .
a écrit le 29/03/2013 à 15:07 :
SMART produit déjà en France depuis des années, en Moselle, dans l'usine de Hambach, non loin de la frontière allemande. C'est d'ailleurs de cette usine que la première Smart est sortie en 1997. Peu de français savent que les Smart sont produites en France ! Par ailleurs, Chirac à l'époque s'était engagé pour faire aboutir le projet, en confiant son pilotage à des industriels. A l'époque, on ne parlait pas de redressement productif, ça faisait moins de vagues, et 16 ans plus tard, Smart est une marque à renommée mondiale...
Réponse de le 29/03/2013 à 16:06 :
Une marque qui perd de l'argent depuis sa création
Réponse de le 29/03/2013 à 17:15 :
En effet, il vaut mieux avoir un Scania groupe VW qui gagnede l'argent à Angers qu'un Smart groupe DaimlerMercedes qui perd de l'argent ... et qui adéjà connu des déboirs dans toutes ses alliances échec avec Chrysler, échec avec Tata, echec avec SanggYang, echec avec Mitsubishi ...!!! peut être nos Ayrault HOLLANDE sont ils parfaitement incultes industreilllement ... échec Daimler Airbus aussi de surcroît ...
Réponse de le 29/03/2013 à 17:58 :
C'est faux, et d'autre part, le groupe Daimler Benz, maison mère, est aussi profitable que toute l'industrie auto française réunie, quand elle arrive à générer des profits...
Réponse de le 29/03/2013 à 19:45 :
L'Etat français n'a rien à voir avec Smart ! D'ailleurs, l'usine représente 800 emplois et près de 10% de la production automobile française en nombre de véhicules produits (jusqu'à 115.000 unités). Sans compter qu'une très grande partie de ces véhicules est exportée. Ah oui j'oubliais, les trolls ont de l'avenir sur latribune.fr....
a écrit le 29/03/2013 à 14:05 :
Je ne vois pas dans l'article les nouveaux véhicules Daimler produits en France, contrairement à ce que dit le titre.
Aujourd'hui, Renault produit le Mercedes Citan à Maubeuge.
Demain, l'article précise que Renault fabriquera la Smart 4 portes... mais en Slovénie, pas en France.
Donc ?
a écrit le 29/03/2013 à 13:18 :
Va t-on comme dans l'aérien avec des alliances internationales pour être présent sur chaque continent et segment de marché ? Les concessionnaires vendront plusieurs marques de l'alliance, les mêmes usines fabriqueront plusieurs marques alliées.
En géopolitique on a des confédérations, des fédérations, des républiques il n'y a aucune raison de rester en monarchie, car c'est cela une seule entreprise à plusieurs marques, c'est une pyramide donc une monarchie, il y a d'autres formes d'organisations, il parait d'ailleurs que la forme d'entreprise la plus développée dans le monde est la coopérative.
Réponse de le 29/03/2013 à 13:36 :
des sociétés européennes peuvent s'allier dans des projets communs sans pour autant se la jouer à l'EADS. La coopération a toujours existé !
Réponse de le 29/03/2013 à 14:03 :
Justement, les participations croisées de Renault-Nissan-Daimler, ce n'est pas une pyramide !
Réponse de le 29/03/2013 à 14:12 :
et SANOFI? c'est européen, on l'oublie souvent en France!
Réponse de le 29/03/2013 à 14:41 :
J'ai l'impression que les groupes automobiles devront pour exister produire 10 millions de véhicules par an dans le monde entier. Aujourd'hui vous avez Gm,Vw et Toyota dans cette catégorie , demain peut etre Hyunday-Kia , Renault-Nissan ...Mercedes ? .
Toyota a 100 usines sur la planète ce qui lui permet de lisser les variations de ventes , les prix de revient suivant les années et les sites de production et de bénéficier des variations de change, de se parer des politiques protectionnistes .Pour les constructeurs qui n'atteindront pas la taille critique il leur faudra faire preuve d'imagination pour survivre .
Réponse de le 29/03/2013 à 15:28 :
@ pnv: votre raisonnement est valable pour les constructeurs généralistes, BMW est très rentable avec une production de 1,7 million de voitures et des ventes mondiales. Idem pour Porsche avec une production moindre.
Réponse de le 29/03/2013 à 17:19 :
"Bubu" fait bien de rappeler que le nombre de voitures produites ne veut absolument rien dire .... produire beaucoup de voiture à faibles valeurs ajoutées celà fait "zero marge" ... il n'y a que nos étudiants attardés en France de nos fausses grandes écoles vantardes qui ne comprennent pas la différence entre volume de production et marge ... Plus Renault produit de Dacia et plus Renault perd d'argent ... voilà la réalité ...
Réponse de le 29/03/2013 à 22:43 :
C'est vrai que lorsque les clients acceptent de payer beaucoup plus cher un même produit grâce à une marque "reconnue", ça gonfle énormément les profit du constructeur.
C'est plus facile à faire sur des modèles chers à la base comme les Porsches et les BMW.
L'autre voie est d'économiser avec des effet d'échelle et de simplification, pour augmenter la marge en maintenant des prix bas. C'est ce que Renault a réussi à faire avec ses Logan/Sandero./Duster/etc. Mais là, effectivement, même avec une marge confortable en %, il faut de plus gros volumes pour faire des "gros profits"
Réponse de le 29/03/2013 à 23:42 :
@bravo haute valeur ajoutée
Vous confondez prix de vente et marge Et parlez de chiffres que vous ne connaissez visiblement pas bien : Renault fait ses plus grosses marges sur Le segment low cost
Réponse de le 30/03/2013 à 0:36 :
Si BMW recherche tant les partenariats (dans le passé avec PSA, maintenant avec Toyota et avec la fournture de moteurs à des tiers) c'est bien parce-que même avec des marges élevées il faut désormais plus de 1-2 millions de voitures par an pour pouvoir amortir le developement de nouvelles generations de moteurs, chassis etc... Il peu probable que BMW puisse rester vraiment independant très longtemps.
Réponse de le 30/03/2013 à 9:02 :
@ @bubu: j'aime bien faire la comparaison entre BMW et Peugeot. Dans les années 50/60 ces 2 constructeurs se ressemblaient beaucoup: voitures et motos, actionnariat familial. La suite a été une meilleure stratégie industrielle de BMW (usines aux USA) et surtout meilleure stratégie commerciale et marketing. BMW est devenu un "généraliste" du premium. La seule marque BMW est évaluée à 10 milliard de dollar, soit 3 fois plus que la capitalisation de PSA. Enfin, les motorisations cela a toujours été l'ADN de Bayerische Motoren Werke.
Réponse de le 30/03/2013 à 9:03 :
@ "Tel est prix qui croyait prendre" series vous ignard ? ou avez vous vu les bénéfices de Dacia dans comptes Renault plombé justement par Dacia ... apprenez à lire un bilan et voyez la différence avec ceux de VW AUDI BMW PORSCHE etc En 2012 Renault a été obligé de bradé ses actions dans Volvo Truck pour équilibrer son bilan et de Renault est incapable de renouveller ses gammes vieillissantes ... apprenez à lire des bilans et vous vous dépêcherez de vendre vos actions Renault qui ont perdu 68% de leur valeur depuis 2005 date de mise sur le marché de dacia !!!!
Réponse de le 30/03/2013 à 12:41 :
Si si renault est capable de renouveler sa gamme clio, captur et twingo arrive il a de plus des projets plein l'entreprise ! alpine le hdg gordini... Dacia marche bien l'accord avec avtovaz en Russie est finalisé... L'internationalisation se poursuit avec succès. Il est vrai qu'il a pris un peu de retard avec le dévoleppement des V.E et que le style est passé par un point bas, mais c'est bien derrière maintenant
Réponse de le 30/03/2013 à 15:47 :
citez moi la page du compte de résultat de Renault ou vous voyez que les véhicules low cost de Renault, vendus sous les 2 marques Dacia et Renault, ne font pas de bénéfices. Je pense savoir lire un compte de résultats (et non pas de bilan, qui ne montrent pas du tout les marges, vous n'utilisez même pas le bon terme) mais je n'y vois pas ces informations. Par contre les dirigeants communiquent (mais vous devez penser que se sont de vilains menteurs) sur le fait qu'ils font de la marge sur cette gamme notamment dans les pays émergents (russie, brésil, europe de l'Est, Maroc...) mais en perdent sur d'autres.
Réponse de le 30/03/2013 à 18:34 :
Justement, dans les comptes Daciarenault, il n'y a pas de bénéfices ... c'ets bien celà plus Daciarenault vend de voitures, plus Renault perd de l'argent ... de toute façon quand daciarenault vend une brouette ou un tombereau SANS valeur ajoutées, où voulez vous trouver un quelconque profit ... les forts profits ils ne peuvent être que dans de fortes marges !!! VW AUDI BMW PORSCHE ont accumulé des Milliards de profits et de trésoreries .. avec leurs énormes trésoreries, ils rachètent d'autres constructeurs en payant cash ... Renault c'est l'inverse ils bradent les bijoux de famille et détruisent laissent leurs usines vieillissantes équipées de vieux robots avec dessalariés mal payés, et SANS PRIMES .... SI Daciarenault faisait des profits, ils donneraient des primes à leurs salariés !!! ce qui n'est pas le cas ... le titre Renault a perdu 68ù de sa valeur en bourse depuis 2005 date de lancement de Daciarenault ... PREUVE que rien ne va plus pour Renault .. S'agissant d'Alpine, nous allons bien voir, mais ils en sont seulement aux annonces et faire Alpine avec Cateram c'est de nouveau un schéma de carrioles qui va finir de détruire la marque Alpine ... comment l'alliance DaciarenaultNissan n'est pas capableseule de remttre Alpine sur la route ? preuve qu'ils n'ont plus les moyens financiers ... Dciarenault est un échec sur toute la stratégies des piteux dirirgeants que sont les Schweitzer Ghosn Pelatta Tavarez et leurs sous fifrelins carriéristes a plat ventre...
a écrit le 29/03/2013 à 12:56 :
Et qui de la coopération avec SMART ?
Réponse de le 29/03/2013 à 14:06 :
Smart est une marque du groupe Daimler, comme Mercedes. Et l'article parle des fabrications de Smart 4 portes en Slovénie au coté de la future Twingo3

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :