Audi, Mercedes, Volvo, Cadillac, DS, se ruent sur le haut de gamme en Chine

Le suédois Volvo (propriété du chinois Geely) vient de démarrer sa production en pré-série à Chengdu. GM débute la construction d'une usine Cadillac à Shanghai. Audi et Mercedes doublent leurs capacités. DS (Citroën) produira dès la rentrée sur place. Le haut de gamme représente 9% du marché chinois, selon PSA, et devrait atteindre les 15% à terme.
Copyright Audi
Copyright Audi

Grosse bataille dans le haut de gamme en Chine. A peine le suédois Volvo (propriété du chinois Geely) vient-il de démarrer sa production en pré-série à Chengdu que General Motors débute la construction d'une usine à Shanghai, pour fabriquer des Cadillac, la marque de luxe du consortium américain. Le site de GM sera doté d'une capacité de production de 160.000 unités par an et entrera en activité dans deux ans. Le constructeur de Detroit a annoncé son ambition d'occuper 10 % du marché chinois des voitures de haut de gamme d'ici à 2020. Il affirme vouloir introduire un nouveau modèle Cadillac sur le marché chinois tous les ans jusqu'en 2016, pour tripler ses ventes à 100.000 unités au milieu de la décennie. Volvo avait démarré pour sa part début juin la pré-production de ses berlines de gamme moyenne S60L. La fabrication en série doit débuter au quatrième trimestre. La capacité annuelle du suédois atteindra les 120.000 véhicules.

700.000 Audi à terme

Dans l'ex-Empire du milieu, Audi est, quant à lui, en train de doubler ses capacités. Numéro un du 'Premium" avec 405.800 ventes sur place l'an dernier, la firme aux anneaux est en train de terminer la construction du site de Foshan, dans le sud du pays, qui devrait doubler son potentiel à 700.000 unités par an. Le constructeur, qui s'est implanté il y a 25 ans dans la foulée de sa maison-mère Volkswagen, vient de lancer en Chine la fabrication du petit 4x4 Q3, aux côtés des A4L, A6L et Q5. Audi, qui a encore accru ses ventes le mois dernier de 16,2% à plus de 42.100 exemplaires en Chine, lancera en fin d'année la production de sa berline compacte A3. Le haut de gamme oui, mais son expansion passe également, comme en Europe, par une... descente en gamme à l'intérieur du "Premium".  La marque d'Ingolstadt va également presque doubler  son réseau de distribution à 500 concessionnaires d'ici à 2017.  BMW progresse aussi fortement  en Chine  (+14,8% à 31.900 unités en mai dernier ), tout comme Mercedes (+7%).

200.000 pour Mercedes

Le groupe de Stuttgart a annoncé dernièrement qu'il allait ouvrir 75 nouvelles concessions cette année dans le pays. Mercedes  vient d'ailleurs de créer un nouveau poste au sein de son directoire, uniquement consacré à la Chine. Mercedes vise un doublement de sa production dans l'usine de sa co-entreprise avec BAIC, à 200 000 unités par an d'ici à 2015. La marque à l'étoile compte produire localement les deux-tiers des voitures qu'il vendra en Chine d'ici à 2015 (50% aujourd'hui).

Mesures de rétosion de Pékin

Après les vins français, la Chine pourrait certes s'en prendre aux  voitures européennes, en imposant des taxes douanières aux  modèles allemands de haut de gamme... Une réplique à la décision de la Commission européenne d'imposer une hausse des droits de douanes sur les panneaux solaires importés de Chine.  Les marques allemandes pourraient donc être touchées par ces mesures de rétorsion. Mais, l'impact de la "colère" chinoise a ses limites. Car,  la grosse majorité de ces véhicules sont produits sur place en co-entreprise avec de puissants groupes locaux . Les modèles importés d'Allemagne ne sont en général que des véhicules de très, très haut de gamme achetés par de fort riches et influents chinois, proches des milieux politiques, pour lesquels une taxation supplémentaire ne serait pas forcément rédhibitoire. Le haut de gamme allemand a donc encore de beaux jours devant lui dans ce pays, où il jouit d'une exceptionnelle image

 DS démarre sa production
 

Les français ne sont plus absents de cette bataille. DS (Citroën, groupe PSA) va démarrer la production de sa DS5 à Shenzhen en septembre-octobre 2013. A travers une  co-entreprise spécifique (CAPSA) avec le groupe Changan, DS est une marque à part entère en Chine, séparée de Citroën. Son  potentiel de production à terme  atteindra les 200.000 véhicules.  En 2014, une DS  compacte inédite à quatre portes verra le jour dans l'ex-Empire du milieu,  suivie d'un « Crossover ». En 2015 ou 2016 arrivera même une grande DS de prestige. L'an prochain, DS vise 70.000 véhicules avec 130 concessionnaires.

 

15% du marché total?

Le marché du "Premium aiguise d'autant plus les appétits en Chine, qu'il représente déjà 9% des ventes totales de voitures. Un pourcentage qui devrait monter jusqu'à 15% vers 2020-2025, pronostique-t-on chez PSA. Ce marché inclut le segment florissant... de modèles de prestige. La Chine n'absorbe-t-elle pas 26% des ventes mondiales de Bentley, 21% de celles de Porsche?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 23/06/2013 à 9:40
Signaler
Une fois l'industrie occidentale totalement delocalisée en Chine et la ruine installée en occident, ou est ce qu'ils vont exporter les chinois? Et si ils n'exportent plus, avec quoi ils vont les payer leurs bagnoles de luxe? Leur marché interieur? le...

le 23/06/2013 à 12:38
Signaler
Il n'y a pas que l'Occident pour le commerce, par exemple les autres pays emergeants. D'ailleurs déjà, le CAC40 français tient sa prospérité des investissements hors de France, sinon sa croissance se rapprocherait de celle de la France soit pas gran...

à écrit le 22/06/2013 à 12:53
Signaler
les chinois , comme les americains, adorent les voitures de type sedan (berline) style bw serie 3, 5, 7, passat, jetta, audi A4, .. en france on deteste, on prefere les voiures de gros blareaux celibataire qui se la pete, sans coffre style gold, pol...

à écrit le 22/06/2013 à 11:56
Signaler
Encore un échec pour la France. Que représentera la gamme "DS" face aux premium germaniques. Et quand on pense Allemand, on cite VW, Audi, Porsche, BMW avec leurs armadas et un réseau de concessionnaires et de SAV déjà bien implantés. Mais nous en Fr...

le 22/06/2013 à 14:52
Signaler
Le premium Français se distinguera du premium Germanique, enfin! Vous pouvez le voir avec la gamme DS justement, avec des voitures non alignées sur la E-Klasse de Mercedes ou sur la série 5 de BMW. Cette gamme est un succès et en Chine elle aura son ...

le 22/06/2013 à 23:16
Signaler
Bien sur que la France représente un certain luxe, ou plus exactement représentait. Car combien de marques de prestiges sont tombées aux mains de l'étranger. A part LVMH et quelques autres, le luxe n'est plus totalement Français et notre art de vivre...

le 26/06/2013 à 23:53
Signaler
Batir une image premium prend du temps. Laissons du temps et une chance a DS de se construire. Par cela, je veux dire 2-3 générations de véhicules. Souvenez vous, il y a 20 ans, l'image d'Audi inspirait-elle autant qu'aujourd'hui? Aujourd'hui la mar...

à écrit le 21/06/2013 à 22:17
Signaler
Et en France, c'est la dacia et les voitures low cost qui sont sur le podium. Normal vous me direz. C'est en rapport avec les charges. Et le sacré bonus / malus. Système déficitaire mis en place par nos grands penseurs de politiciens et de leurs amis...

à écrit le 21/06/2013 à 18:37
Signaler
"Audi, Mercedes, Volvo, Cadillac, DS, se ruent sur le haut de gamme en Chine"... et les français sur le "velib "... bref le monde change ! looooooooooool

à écrit le 21/06/2013 à 15:38
Signaler
C'est très bien de se persuader de ces chiffres.... Petit rappel, Volvo bien que propriété d'une société chinoise, n'a vendu que 264 voitures le mois dernier (hors importation ce qui ne doit pas changer grand chose)... Pour DS on verra...

le 21/06/2013 à 20:46
Signaler
je croiai que l'usine citroen/changan devait etre inaugurée debut juillet et début production dans la foulée- espérons que cela marche pour sauver le haut de gamme français

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.