2014 s'annonce comme une année révolutionnaire pour Renault... Enfin !

 |   |  994  mots
Concept de la future Twingo III Copyright Renault
Concept de la future Twingo III Copyright Renault
En fin d'année prochaine seront commercialisés deux véhicules clés, très innovants: les nouveaux Twingo et Espace. Renault table sur 100.000 Twingo III par an, à l'achitecture partagée avec les futures Smart (Mercedes). Le constructeur tricolore vise par ailleurs 30 à 40.000 Espace annuellement, un modèle inédit qui inaugurera une plate-forme commune avec Nissan. Les deux véhicules seront les vedettes du prochain Mondial de l'auto parisien.

2014 sera une grande année Renault. Avec la sortie de deux  nouveautés majeures, qui s'annoncent révolutionnaires.  Comme si la firme renouait avec sa créativité tant émoussée ces dernières années. Enfin! Ca, c'est la bonne nouvelle pour l'industrie auto française. La mauvaise, c'est que la commercialisation des nouveaux modèles n'interviendra pas avant la...  fin de l'année prochaine. En tous cas, l'ex-Régie devrait tenir la vedette au Mondial de l'automobile parisien en octobre 2014. Renault va renouveler les deux extrêmes de sa gamme: la petite Twingo et le grand monospace Espace, deux véhicules qui marquèrent naguère fortement leur époque. Les deux nouveautés, qui devraient conserver le nom de leur devancière, inaugureront de nouvelles plates-formes issue d'une coopération.

Architecture révolutionnaire

 La Twingo III, avec une architecture totalement inédite... à moteur arrière (3,62 mètres de long, 1,70 de large et 1,50 de haut pour le concept  Twin'Z dévoilé en avril dernier), sera produite parallèlement à la nouvelle Smart (Mercedes) quatre places à Novo Mesto, en Slovénie. "Renault a été leader sur cette nouvelle architecture", qui sera aussi "reprise par la future Smart Fortwo" à deux places, souligne-t-on à Boulogne-Billancourt, siège de Renault. Contrairement à la quatre places, la prochaine Smart Fortwo sera, elle, produite comme l'actuelle dans l'usine du groupe allemand Daimler (Mercedes) à Hambach, en Lorraine. Une version Renault à deux places, également assemblée à Hambach, était initialement prévue, mais elle a été abandonnée en cours de route. 

100.000 unités annuelles

"La Twingo et la future Smart quatre places auront des emboutis de carrosserie totalement différents. Il y a aura au maximum 40% de composants comuns", indique le constructeur français. Cette nouvelle Twingo III, comme sa demi-soeur germanique, devrait en tous cas établir de nouveaux records en termes de rejets de C02, tout en étant extrêmement habitable. Des versions électriques sont prévues. Si la Twingo n'a, en moyenne,  jamais gagné d'argent tout au long des deux premières générations (la première est née en 1993), cette dernière mouture, qui partagera son architecture avec les Smart, devrait, elle, être rentable, économies d'échelle obligent. Cette Twingo III ne doit pas, toutefois, atteindre les chiffres de production atteints naguère par les précédents modèles. Renault est réaliste. Les concurrentes se sont multipliées et la marque Renault a un poids moindre désormais sur le marché européen. La production de la Twingo III devrait "tourner autour de 100.000 unités par an",  d'après nos informations (97.815 l'an dernier,  182.400 en 2009 et  jusqu'à 250.000 par an à son sommet de popularité). Renault vient d'obtenir un prêt de 400 millions d'euros de la Banque européenne d'investissements (BEI), notamment pour financer le développement de cette petite Twingo III. Renault, son allié Nissan, et l'allemand Daimler (Mercedes) avaientnt scellé une alliance en avril 2010.

                                                                                                                                                                                                                                                               La Twingo actuelle

30 à 40.000 Espace

A l'autre bout de son éventail de produits, Renault mettra enfin sur le marché fin 2014 le successeur de son Espace, tant attendu. Le nouveau venu inaugurera chez Renault la nouvelle plate-forme modulaire "CMF", commune avec Nissan - dont Renault détient 43,4% du capital.  La future génération de cet Espace emblématique recevra une silhouette nettement plus dynamique que l'actuelle, avec une carrosserie proche de celle d'un "Crossover" (4x4), même si aucune version à quatre roues motrices n'est prévue a priori. L'Espace sera disponible en version à sept places. Cet Espace sera présent également en version haut de gamme Initiale, censée relancer le nouveau label "Premium" de la firme au losange. Renault compte en "fabriquer 30 à 40.000 par an" à Douai (Nord), d'après des sources internes (12.900 l'an dernier, 15.200 en 2009... mais 64.400 en 2004). Cette nouvelle mouture devrait marquer un grand progrès en matière de modularité, de consommations et d'émissions de C02, de façon à ce que ce véhicule ne soit pas pénalisé comme l'actuel en France par le système de bonus-malus discriminatoire vis-à-vis des grands véhicules. L'actuelle  génération, produite à Sandouville (Seine maritime), a déjà  presque onze ans. Le premier modèle, conçu et fabriqué par Matra à Romorantin (Loir-et-Cher), avait été lancé en 1984. 

                                                                                                                                                                                                                                                                     L'Espace actuel

Projet arrêté

L'Espace aurait dû être en fait remplacé entre 2010 et 2012 par un projet qui comprenait en fait trois modèles (un vrai grand monospace, un modèle plus dynamique et une version originale plus ou moins sous forme de coupé) selon nos informations. Mais, trop cher, le programme a été in fine abandonné.En 2015, seront commercialisés sur la même plate-forme modulaire du nouvel Espace les remplaçants des Laguna et Scénic, toujours pour une fabrication à Douai. Des vrais "Crossovers" (avec transmission aux quatre roues, du moins en option) sont également prévus au programme.

Famille de modules

Cette nouvelle famille de modules, dénommée "CMF" se traduira pour l'Alliance par une "réduction moyenne de 30 à 40% des coûts de ticket d'entrée par modèle" et de "20 à 30% du coût des pièces", selon Renault. Dans un premier temps,  la "CMF" concernera les segments des compactes et des familiales, soit 1,6 million de véhicules par an, représentant 14 modèles (onze pour le groupe Renault et trois pour Nissan). A terme, elle sera mise en place dans plus d'une dizaine de pays, répartis sur les cinq continents. Au-delà des voitures compactes et  familiales, les citadines seront ultérieurement impliquées dans ce programme.

Chute des ventes en Europe

Malgré la sortie récente des Clio IV et de leur dérivé "faux  4x4" Captur, Renault n'arrête pas de voir ses ventes dégringoler en Europe. Si sa marque à bas coûte roumaine Dacia cartonne, la marque au losange ellle-même est en perte de vitesse, victime d'une gamme souvent peu attractive.  La marque Renault a encore chuté dans l'Union européenne de 17,5% en mai, 12,2% sur cinq mois. Dacia y a accru ses immatriculations de 15,9% et 17,7% respectivement. Vivement... fin 2014!

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/12/2013 à 14:22 :
En tant qu'Allemand francophile et francophone vivant en Alsace, je roule en Laguna GT break, gasoil, 4 roues directionnelles.......on vrai rêve de conduite et d'agilité. La voiture à 4 ans, 140000 km et aucune réparation en dehors des vidanges.......chapeau!
Je dois changer de voiture en août 2014. J'espère que la nouvelle Paris Initiale sera disponible d'ici là, je n'ai pas trop envie de changer pour une Allemande.........
a écrit le 18/11/2013 à 9:49 :
Quand une Clio est produite en Turquie, une Mégane en Espagne. Quand le groupe partage une alliance avec Nissan, et développe ses modèles avec Daimler...en quoi acheter Renault est un acte patriotique ? Une Toyota Yaris made in Valencienne, est plus française que ces modèles cité plus haut.
a écrit le 29/09/2013 à 15:30 :
Je roule avec un Kangoo utilitaire moteur DCI 75 CV, en 3 ans et pratiquement 160 000 kms je n'ai eu aucun ennui.
Il est vrai que Renault a fait énormément d'efforts sur la fiabilité de ses voitures, tant au niveau moteur que des équipements. Ce qui n'était pas le cas de mon véhicule précédent (Peugeot Partner) fréquemment en panne.
De plus une Renault coûte beaucoup moins chère à l'achat et en entretien q'une Peugeot.
a écrit le 23/09/2013 à 17:36 :
Inédit pour le moteur à l'arrière ?
Personne n'a connu la Coccinelle ou les Porsche ?
Ce ne sont pas des voitures vieilles de plusieurs décennies ?

C'est tout aussi inédit que d'avoir quatre roues (hors roue de secours) et un volant dans une voiture !
a écrit le 15/07/2013 à 9:40 :
Velsatis de 2002 2.2 d'ci 234000 km ras sf tt le moteur mdr
Réponse de le 19/09/2013 à 10:20 :
avant de critiquer la marque faut aussi voir dans quelles conditions ces voitures sont entretenues et conduites j'ai une velsatis depuis plus de 8 ans et a part pour les vidanges et l'entretien courant je ne sais pas ce que sont les besoins de réparation .pourtant ma velsatis a 220000 kms sans incident alors ???? posez vous la question est la marque ??? ou le conducteur il ne s'agit pas que de mettre du carburant il faut faire l'entretien régulier
quand a ma petite twingo qui ne fait que de la ville 40 000 kms juste 2 pneus avant et une vidange je suis trés satisfaite de cette marque et ce dpuis plus de 30 ans - j'ai eu beaucoup de modeles de cette marque mais maintenant je ne sais que prendre pour remplacer ma déja un peu ancienne velsatis .
a écrit le 26/06/2013 à 14:47 :
Encore des louanges pour Renault:
Ai une Velsatis 3,5 initiale dans mon garage,pas de problèmes depuis 6 ans, parce qu'elle ne va plus sur la route car trop dangereuse: une poubelle électronique. En procès contre Renault depuis 8 ans.
Ai une Twingo dans mon garage, moins de 20000 km. Réparations jusqu'ici:
- pompe à essence défectueuse
- remplacement des disques freins avant à 12000 kms parce que complètement pourris
- remplacement de deux jantes alu parce que poreuses
- réparations direction assistée 1800 euros

J'en passe et des meilleures. Je me demande encore aujourd'hui pourquoi je suis resté fidèle à cette boite de m... (erveilles!!!!) pendant près de 40 ans. Heureusement j'ai découvert Toyota et surtout LEXUS, j'ai attérri sur une autre planète
Réponse de le 29/06/2013 à 13:06 :
Franchement je roule en renault depuis plus de trente ans et je n'ai jamais eu aucun problème ! Vous parlez de vos deux derniers modèles renault mais ne parlez pas de vos multiples renault précédentes. Je peux vous trouvez aussi des propriétaire de toyota (surtout aux Etats Unis) qui ont eu bien plus de problèmes que vous au niveau de la sécirité !!!
a écrit le 25/06/2013 à 10:19 :
Renault très très bon véhicule très bon moteur fiable cout d?entretien plus que raisonnable
Mais pas soutenu par les Français eux même
Il y'a des pays dans le monde qui serait fier d'avoir un constructeur national sauf les Français
a écrit le 25/06/2013 à 9:34 :
Ah ! la Twingo I, quel bonheur de confort. Elle a 18 ans et toujours là, avec son toit ouvrant en toile, toujours impécable. Certe je ne m'en sert que pour les petits trajets en ville. Ah ! si cette nouvelle Twingo pouvait retrouver les mêmes agréments que la très ancienne.
a écrit le 25/06/2013 à 7:11 :
Je préfère rouler en Kia Picanto ou en Kia Carens. De très bonnes voitures, fiables et très bien conçues. Et moins chères.
Réponse de le 14/11/2013 à 11:28 :
c'est bien de faire l'apologie de marques étrangères quand le pays est en crise, vous venez de gagner votre certificat de bon patriote.
a écrit le 25/06/2013 à 7:04 :
d'ici là, le modèle "city" de dacia aura peut-être ENFIN vu le jour.
a écrit le 25/06/2013 à 6:59 :
sur la photo, la twingo bleue, on dirait une fiat 500.
a écrit le 24/06/2013 à 19:58 :
Une Twingo en propulsion....Renault va redecouvir la Dauphine...
Non. Plus serieusement, le problememe de ce constructeur est qu´a perdu toute credibilite dans le milieu des constructeurs. Il n´y a qu´a voir la competition effrenee entre les trois constructeurs allemands, seuls les asiatiques peuvent suivre.
Réponse de le 29/06/2013 à 13:12 :
Renault n'a perdu aucune crédibilité, que ce soit en sport en low cost ou dans sa capacité à conduire et développer ses alliances. Twingo aura encore 10 ans d'avance sur les autres de son segment AVEC une propulsion : deux coffres + une habitabilité record et une belle ligne.
a écrit le 24/06/2013 à 17:22 :
Le probleme des voitures Renault c est renault ,des voitures a vivre surtout chez son garagiste !
a écrit le 24/06/2013 à 16:22 :
La Twingo III a déjà son forum !
http://www.forum-twingo.fr/
a écrit le 24/06/2013 à 14:31 :
Super, j'adore les propulsions, je me souviens de la 404 sur la neige, c'était un régal. Les tractions c'est mou, ca sous-vire, aucun plaisir de conduite. On va bien s'amuser avec ces nouvelles voitures quand on n'a pas les sous pour s'acheter une porsche (il faut bien payer ses impôts) et qu'on sait un peu conduire. Je suis très impatient de voir ces modèles sortir pour les essayer. Quel bonheur, comme sur les motos, de pouvoir accélérer de l'arrière tout en freinant de l'avant, le contre-braquage sera surement aussi beaucoup plus efficace.
Réponse de le 24/06/2013 à 15:02 :
N'oubliez pas de vous "amuser" dans des endroits réservés pour ça !
Moi je fais du tir à l'arc, mais pas dans la rue !
Réponse de le 29/09/2013 à 15:41 :
Il est claire que si il veut s'amuser, qu'i aille le faire AILLEURS !
a écrit le 24/06/2013 à 14:16 :
C'était notre intermède PUB
a écrit le 24/06/2013 à 13:50 :
Bonjour,
Je ne vois pas en quoi ces automobiles seront révolutionnaires. C'est plutôt de 'lultra-classique. Il n'y a pas de motorisation innovante, pas électrique, ni pile à combustible, il n'y a pas non plus de révolution sur le modèle et sans doute y aura-il un effort sur le design mais ça ne mérite pas le terme de révolution.
A mon avis la Fluence ou la future alpine ont bien plus d?intérêt que ces deux modèles réchauffés.
De plus avec la crise, l'automobile n'est plus du tout une priorité pour les citoyens français. Étant donné qu cette crise va durer au delà de 2020 il va falloir que Renault trouve de nouveaux marchés et des marges de man?uvres à l'étranger.
a écrit le 24/06/2013 à 12:50 :
Clio 3, 1.5 DCi : 130.000 kilometres, Rien A Signaler avec une belle moyenne de 4.3 L aux 100 km. Merci Renault.
Réponse de le 24/06/2013 à 14:52 :
Renault Modus 1.5 dci 85 ch et 140000Km, sans aucune pièce changé, juste l'huile pneus et plaquettes.... 4.3 l de moyenne. Merci Renault
a écrit le 24/06/2013 à 12:47 :
Les constructeurs vont devoir s'adapter a une equation toute bete. Apres la vague des baby-boomers ils vont avoir du mal a commercialiser leur vehicules toujours plus chers et bourres de technologie. Les generations qui suivent ont et auront moins d'economies, seront endettes pour leur logement sur de bien plus longues annees (et des mensualites plus importantes) et devront economiser plus pour maintenir une retraite acceptable. La part de depense consacree a l'automobile ne risque donc pas de remonter de si tot.
Réponse de le 24/06/2013 à 13:05 :
1) Ce n'est pas un peu pour ça que le Groupe Renault propose la marque Dacia ?
2) Ce que vous dites est exact en France. Renault commercialise (et commercialisera de plus en plus) dans le monde.
a écrit le 24/06/2013 à 12:35 :
...à 'cdf'; à priori vous n'avez jamais roulé en propulsion sous la pluie ou la neige! Moi si... et j' imagine la maman et ses enfants en tête-à-queue dans un rond-point ou un virage... Même l'ESP ou autres aides ne peuvent rien contre certaines lois de la physique... Propulsion sur une Porsche, une familiale, non...
Réponse de le 24/06/2013 à 13:08 :
il est vrai que beaucoup "fantasment" sur les autos/routes modernes. Aidés par la presse qui ne comprend pas comment il est passe de faire encore des automobiles de moins de 200cv; bardés d'aides électroniques pour "passer la puissance" vers des roues 3 fois plus larges que celles d'une 2cv. Alors que les 30cv d'une 4pattes lui permettaient de rouler sur les chaussées "moyennes". La twingo étant une citadine, traction ou propulsion n'a que peu d'importance. Ceci dit, on se prend à rêver à une voiture à "générateur" à l'arrière, produisant de l'électricité vers des moteurs dans les 4 roues. Là on pourrait parler de révolution.
Réponse de le 24/06/2013 à 13:26 :
Quand une BMW série 5 créé 1km de retenue en descendant à 20 km/h la route faiblement enneigée de La Plagne, en chassant du train arrière à chaque épingle, vous comprenez immédiatement l'intérêt d'une traction avant...Toutes ces aides électroniques et ces stupides pneus à jantes ultra-larges sont inefficaces sur des routes enneigées.
a écrit le 24/06/2013 à 10:20 :
"la Twingo n'a, en moyenne, jamais gagné d'argent tout au long des deux premières générations " : c'est là qu'on se dit qu'il y a quand même un petit souci... Faire un produit qui ne gagne pas d'argent pendant 20 ans, je ne sais pas si c'est ça la culture française (ah oui le profit c'est "mââl"), en tout cas une chose est sûre, c'est que ça ne peut que se casser la gueule au moindre retournement conjoncturel, et se casser la gueule à long terme par manque d'investissement et d'attractivité pour les capitaux... tiens, ce n'est pas justement ce qui est train de se passer ?
Réponse de le 24/06/2013 à 10:37 :
La Twingo avait une "faible rentabilité", ca ne veut pas dire "ne gagnait pas d'argent". Quand un constructeur vise 7 ou 8% de marge, et qu'un véhicule en fait 2%, il n'est pas assez rentable... mais il ne fait pas perdre d'argent !
Les partenariats avec Daimler vise à augmenter cette marge (qui est plus mauvaise sur les Smart que sur Twingo). Je ne sais plus qui a déclaré lors de la signature du partenariat Daimler-Renault : "ca permettra à Renault de gagner un peu plus d'argent sur les Twingo, et à Daimler d'en perdre moins sur les Smart"
Quant au manque d'investissement, regardez Renault en Inde, en Brésil, en Algérie, en Russie... Peut être que c'est pour ça que l'action augmente en fait !...
Réponse de le 24/06/2013 à 10:44 :
Je doute que vous trouviez une marque ayant fait des bénéfices avec une citadine. Ils se doivent d'avoir une offre dans cette catégorie mais il ne faut pas se leurrer un véhicule de la qualité d'une Twingo 2 (plutôt bonne) ne peut pas gagner d'argent sans augmenter le prix de vente.
Réponse de le 24/06/2013 à 10:52 :
Une fois la voiture vendue, apres l'entreprise marge sur l'entretien regulier, c'est la que la plus grosse marge est realisee, sur le service d'entretien et cela est vrai pour toutes les marques
Réponse de le 24/06/2013 à 13:03 :
La marge est faite aussi sur les crédits et financements accordés au client final et au concessionnaire (car un groupe automobile vends ses voitures aux concessionnaires pour une grande part, pas au client final.) et quand il vend aux deux avec son propre financement, il y a une double marge !
Les banques qui prêtent sont filiales à 100% de leur constructeur...

a écrit le 24/06/2013 à 9:28 :
La chute des ventes (en Europe) est dû au replis de la gamme Mégane/Scénic et surtout au Duster qui était la locomotive du groupe auparavant sur ce marché. Il ne faut pas oublier que la nouvelle Mégane est avancée et qu'elle sera sûrement commercialisée courant l'année prochaine. Si la gamme Mégane ne va pas, rien ne va chez Renault qui est encore trop dépendant de ce modèle. La Clio IV se vend très bien en Europe, si elle parvient à conquérir le Royaume-Unis, elle sera la seconde auto la plus vendue d'Europe. Au mois d'avril, la Clio IV était seconde derrière la gamme Golf, au mois de mai, la Clio IV était 5ème, la seconde étant la Fiesta (23 000 exemplaires), suivie de la Peugeot 208 (22 800) la Clio IV ayant 100 modèles de moins que la Peugeot. Les Ford Fiesta et Opel Corsa sont actuellement bien soldées sur tout les marchés d'Europe pour éviter la montée des Clio et 208.
Réponse de le 24/06/2013 à 10:42 :
Seules les nouveautés font vendre raison pour laquelle les constructeurs s'éfforcent de programmer des sorties de nouveaux modèles régulièrement et d'attirer du monde dans les concessions .
a écrit le 24/06/2013 à 9:07 :
2014 sera l'année de PSA: 208, 2008, 301/C-Elysée, 308, 308 break, C4 Picasso (+7pl), etc.
a écrit le 24/06/2013 à 8:52 :
'Des chiffres réalistes de vente' pour la Twingo III. Normal M. C.Ghosn, si vous faîtes des voitures moches et avec une architecture 'bizarre' (moteur arrière + propulsion!!), aucune chance d'en vendre; sortez une auto comme la Twingo I, et les ventes suivront. Décidement C.Ghosn aura été une vrai plaie pour la marque Renault (design fade, gamme mal ajustée et vieillissante, qualité en baisse (Clio IV, Captur), préférence donnée à Nissan)...
Réponse de le 24/06/2013 à 9:07 :
architecture 'bizarre' : moteur arriere et propulsion, c est ce qu il y a sur une porsche 911...
Quant on n y connait rien, on se tait

PS: la propulsion, c est ce qu il y a de plus efficace pour transmettre la puissance du moteur. chez BMW aussi on a des propulsions
Réponse de le 24/06/2013 à 9:26 :
La Twingo 1 n'a marché qu'en France !...
Vous savez que dans le monde, il y a beaucoup plus d'étrangers que de français !...
Carlos Ghosn a complètement changé l'équipe du design, à commencer par son directeur !
Pour Clio IV et Captur, ce n'est pas parce que vous passez votre temps à caresser les plastiques des portes et que vous les trouvez moins doux qu'il faut dire que la qualité a baissé ! Moi, je n'aime pas les chromes et bidules brillants, mais ça n'a rien a voir avec la qualité de la voiture.
La préférence a été donnée à l'implantation internationale de Renault, avec des investissements en Russie, en Inde, au Maroc, au Brésil. Ce qui, en période de crise, n'est déjà pas si mal !
Réponse de le 24/06/2013 à 12:19 :
@CDF : la Porsche 911 est une voiture d'un autre siècle, que dis je, d'un autre millénaire.
Enfin, c'est surtout une voiture de sport ou la propulsion prend tout son sens... Sur une citadine, on est à la limite de l'abération. Qu'ils fassent une Mégane ou Clio RS propulsion, ca aura du sens.
Enfin, c'est vrai qu'aujourd'hui avec l?électronique omniprésente ils pourraient faire une voiture avec une seul roue motrice sans que ca se remarque au niveau du comportement...
Réponse de le 24/06/2013 à 12:30 :
C'est aussi pour ca que la traction de citroen a ete une revolution pour la tenue de route et que 99% des constructeurs l'ont adopte, pour une meilleure tenue de route. Je me souviens dans les annees 80 tous ceux qui avaient des BM et des qu'il y avait de la neige ils n'osaient plus sortir...
Réponse de le 24/06/2013 à 12:58 :
L'électronique aujourd'hui permet de rendre les propulsion aussi "saines" que les tractions.
a écrit le 24/06/2013 à 8:30 :
et la montagne accoucha ...d ' une twingo. Mort de rire!
Réponse de le 24/06/2013 à 9:20 :
... et d'un remplaçant à l'Espace, sur une nouvelle plate-forme qui servira moins d'un an plus tard à la remplaçante de Laguna, et plus tard de Scenic.
Lisez l'article...
Quant à la Twingo, pourquoi la dénigrer ??
a écrit le 24/06/2013 à 8:04 :
Les constructeus doivent adapter leurs modèles aux utilisateurs;la twingo intéresse les personnes agées;il faut améliorer l'accès aux places arrière comme la C1 et la 107;adapter la suspension aux faibles vitesses;faciliter le passage des vitesses(automatisme).
Réponse de le 24/06/2013 à 9:04 :
exact, seuls les vieux ont encore de l argent en france (les jeunes doivent soit se saigner pour payer leur logement soit se sont barre a l etranger). il faut donc faire des voitures pour les vieux
Réponse de le 24/06/2013 à 12:41 :
Ca fait deja pas mal d'annee que c'est le cas, la plupart des voitures neuves sont achetees par des personnes de 50 ans ou plus. Pas surprenant que Dacia fasse un malheur, pour la plupart aupres d'acheteurs plus jeunes qui ne peuvent pas se permettre les derniers modeles scenic et autre...
a écrit le 24/06/2013 à 7:54 :
Sacré révolution !!! Twingo et Espace ! Le retour des années 90 ????
Toujours pas d'hybride, toujours pas de cable pour charger Zoé...
Renault est mort. RIP.
Réponse de le 24/06/2013 à 8:34 :
C'est pas un peu lapidaire, non? La Twingo constituera une révolution au niveau de l'architecture, en tous cas...
Réponse de le 24/06/2013 à 8:36 :
et encore attendre les calendes grecques pour une remplaçante de Laguna.
Réponse de le 24/06/2013 à 9:17 :
Et si Renault ne remplacait pas Twingo, vous diriez qu'ils reste sur une voiture fade sur un segment où ils devrait être leader. Si ils ne remplacaient pas l'Espace, vous diriez "quand est-ce qu'on a autre chose que cette camionnette"...
Pourquoi pas d'hybride ?
Soyez un peu constructif avec votre propre industrie !
Réponse de le 24/06/2013 à 9:20 :
Parler de révolution pour une voiture qui reprend l'architecture de la 4CV de 1949, ça me fait mourir de rire. Courage Renault
Réponse de le 24/06/2013 à 9:49 :
Ma 4CV affaires avait une tenue de route exeptionnelle sur le verglas!(ouh,pépé)
Réponse de le 24/06/2013 à 10:30 :
C'est toujours mieux que de garder l'architecture de la traction de 1934 !!!
Réponse de le 24/06/2013 à 10:45 :
Twingo et Espace sont à abandonner selon vous ? Que dire de Golf et Polo dans ce cas ?
Réponse de le 24/06/2013 à 11:04 :
J'ai dit ca?
C'est juste que je ne voie pas où est la "révolution" !!!
On reste sur du thermique, des évolutions de modèles phare qui ont fait le succès de la marque il y a maintenant bien longtemps, et enfin, l'adoption de structures industrielles moderne ! déjà utilisé par la plus part des grands constructeurs !!!

La révolution chez Renault devait être l'électrique mais il semble que ça ait disjoncté...
Réponse de le 24/06/2013 à 12:53 :
Le mot "revolution" a été employé par le journaliste, pas par Renault.
Je suppose qu'il voulait juste dire que Renault allait reprendre le renouvellement de son coeur de gamme après avoir choisi d'investir ailleurs en période de crise, dans les usines au Maroc,en Inde, en Russie, au Brésil, dans la gamme Dacia, dans l'internationalisation de la gamme avec les Duster, Fluence, Pulse, Symbol, Safrane lancées dans le monde...
Il a fallu faire des choix, et on pourra toujours dire qu'il aurait mieux valu faire un autre choix (comme pour PSA qui a privilégié sa gamme Europe, et a qui on reproche de ne pas être assez international !!!)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :