Le marché auto chinois se moque toujours de la... crise européenne

Le premier marché auto a progressé de 10% en juillet à 1,51 million d'unités (voitures et utilitaires). Sur les sept premier mois, il a crû de 12% à 12,3 millions. GM et Volkswagen demeurent les deux premiers acteurs, mais les marques chinoises ont vendu plus de 4 millions d'unités (sur sept mois).
Buick en Chine
Buick en Chine (Crédits : The North American International Auto show)

Le marché auto chinois grimpe, grimpe. Il a encore progressé de 10% en juillet à 1,51 million d'unités (voitures et utilitaires), selon la CAAM (Association des constructeurs chinois). Sur les sept premier mois, le premier marché du monde a crû encore de 12% à 12,3 millions, malgré les mesures anti-pollution prises par les autorités, qui prévoient une restriction d'immatriculations.De quoi faire rêver l'Europe en crise. Le marché local devrait s'établir sur l'année à 22 millions d'unités, en hausse de 8 %, selon le cabinet Mc Kinsey.

Plus de 4 millions pour les marques chinoises

Les marques chinoises ont vendu plus de 4 millions de véhicules (y compris les véhicules en association avec des constructeurs étrangers), contre 1,95 million pour les firmes allemandes (essentiellement Volkswagen), 1,5 million pour les américaines (surtout GM, mais sans comptabiliser les utilitaires écoulés sous des labels chinois), 1,2 million pour les japonaises, 903.000 pour les coréens, 313.900 pour PSA et (un peu) Renault, selon le site China Car Times.

General Motors, numéro un

General Motors est toujours le... premier constructeur auto en Chine,  juste devant le groupe Volkswagen. Le consortium américain a écoulé au premier semestre 1,56 million de véhicules dans l'ancien Empire du milieu (+10,6%, y compris des utilitaires que d'autres sources comptabilisent dans les marques chinoises!),  contre 1,54 million pour son rival allemand  (+18,7%). La Chine est le premier débouché mondial des deux constructeurs, qui prévoient d'y dépasser chacun les 3 millions de véhicules cette année.

PSA deux fois plus vite que le marché

PSA progresse pour sa part deux fois plus vite que le marché, avec 278.000 unités sur le semestre ( +33%) grâce notamment aux lancements du Peugeot 3008 (plus de 25.000 facturations en six mois)  et de la berline Citroën C4L  (20.000). PSA vient d'inaugurer sa troisième usine locale, le site de Wuhan III. Ce dernier permet le lancement industriel de la nouvelle Citroën C-Elysée, une petite voiture d'entrée de gamme simplifiée à quatre portes et coffre séparé pour pays émergents - sur une plate-forme de Peugeot 208. Sa soeur jumelle, la  Peugeot 301, sera également fabriquée sur place à partir de la fin de l'année.

Capacités à 750.000

DPCA, la première co-entreprise locale du groupe PSA, porte sa capacité de production de 450.000 à 600.000 véhicules par an dès cette année, avant d'atteindre les 750.000 véhicules par an en 2015. PSA produit à Wuhan depuis les années 90, associé au puissant groupe Dongfeng. PSA a par ailleurs créé une deuxième entreprise commune, avec Changan cette fois. Cette seconde co-entreprise, baptisée CAPSA, doit inaugurer à la rentrée prochaine une usine à Shenzhen d'une capacité de 200.000 unités annuelles, dédiée à la ligne DS. Après un long marasme, PSA décolle enfin en Chine, où il demeure toutefois encore faible. Sa pénétration, certes en hausse, qui demeure aux alentours de 4% (hors utilitaires).

Les japonais touchés par la crise Pékin-Tokyo

Si le coréen Hyundai-Kia se porte bien, les japonais pâtissent toujours en revanche des frictions diplomatiques entre Pékin et Tokyo et de la poussée de nationalisme anti-nippon en Chine.  Les ventes de Toyota en Chine ont ainsi reculé de 5,4 %, à 492 500 unités sur sept mois.

Les chinois, encore en retard

Les constructeurs purement chinois sont, eux, plus présents dans les utilitaires que dans les voitures particulières. Ils fabriquent surtout des modèles rustres et bas de gamme, dont le facteur prix est l'argument essentiel. Les constructeurs chinois, qui représentent ensemble le tiers du marché -mais ils sont nombreux- , auront besoin de 3 à 5 ans pour concurrencer les constructeurs étrangers, expliquait Zhang Lin, président de Geely Motor, à l'occasion de l'ouverture du Salon automobile de Changchun fin juillet. Ils progressent vite, toutefois, avec l'aide des grands équipementiers automobiles étrangers comme Valeo.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 12/08/2013 à 13:49
Signaler
LE NONBRE DE VOITURES FABRIQUE EST VENDUE ME DONNE LE TOURNIE? LE GROS PROBLEMES C EST QU A CETTE VITESSE ONT N AURAS PLUS DE PETROLES ,,? QUE LES COURS DU BARIL VONT S ENVOLE ET. QUE DEUX CRISES INTARNATIONNALE VONT NOUS TONBES DESSUS ? LE MANQU...

le 12/08/2013 à 15:01
Signaler
non seulement le petrole mais aussi toutes les matiers premieres on dit que si les chinois consommaient autant par habitants que les americainsil faudrait 3 fois la production actuelle de toute la terre le cout de toutes les matiers premieres va co...

à écrit le 12/08/2013 à 11:40
Signaler
Les problèmes de pollution et de congestion n?ont toujours pas douché l?enthousiasme des chinois pour l?automobile semble-t-il. Si déjà en France, nous en sommes à 40 000 décès par ans causés par les seuls gaz d?échappements, je serais curieux de con...

à écrit le 10/08/2013 à 10:18
Signaler
il faut tourner la page des erreurs du passé- espérons que psa vende plus de 600 000 voitures en chine pour 2013- que le reseaux de concessionnaires augmentent-et qu'il trouve des fonds pour construire 2 autres usines avant 2015- le salut et la survi...

à écrit le 09/08/2013 à 23:12
Signaler
...de voir qu'après tant d'années (Peugeot & Volkswagen étaient des pionniers il y a plus de 20 ans...) le résultat de l'efficacité des commerciaux de part et d'autre du Rhin ne laisse aucun doute quant à la médiocrité commerciale française...La qual...

à écrit le 09/08/2013 à 17:45
Signaler
Merci Monsieur A.G. Verdevoye! Avec cette report nous savons q´il n´y pas encore "le modéle" défini pour les familles chinoises (~400 Mill), au contraire des familles américaines du batiment autant que agricoles qui on la préférence pour la "F" - l...

le 09/08/2013 à 18:27
Signaler
vos propos sont incompréhensibles.

le 09/08/2013 à 19:55
Signaler
Si on comprend très bien que selon kipcool il n'y a pas de place pour les constructeurs tricolores...

le 10/08/2013 à 12:31
Signaler
Bonjour Monsieur. Ce que je pense c´est que chaque société a besoin d´une identité nationale et dune fonctionnalité propre/adéquate a ces besoins. Si chacun de nous serait un père d´une famille moyenne chinoise on choisit un produit "100% chinois", ...

le 11/08/2013 à 11:05
Signaler
Les allemands sont aussi tricolores.La France n'est pas seule.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.