Automobile : les constructeurs face au défi du renouvellement du parc chinois

 |   |  285  mots
Le marché automobile chinois est le premier marché du monde.
Le marché automobile chinois est le premier marché du monde. (Crédits : reuters.com)
D'après le cabinet BCG, près de 75% des automobilistes chinois envisagent de changer de marque à l'occasion d'un changement de voiture. Les marques chinoises sont les grandes perdantes de cette "migration", tandis que les marques allemandes sont plébiscitées.

Une nouvelle ère pour le marché automobile chinois ? C'est en tout cas ce que semble avancer une étude du Boston Consulting Group. Le cabinet d'étude estime ainsi que près de 75% des automobilistes chinois envisagent de changer de marque. Un véritable défi pour les constructeurs donc, qui devront fournir de plus en plus d'efforts pour fidéliser leurs clients. Sachant que le pays compte un parc automobile de 90 millions de véhicules.

Les marques chinoises à la peine...

D'après l'étude, les marques étrangères pourraient bénéficier de cette "migration des marques". Les classes moyennes pourraient effectivement chercher à monter en gamme et ainsi abandonner les marques chinoises réputées être les moins chères du marché. Ainsi, leurs clients sont 85% à vouloir changer de marque, contre 70% pour les clients de marques généralistes de milieu de gamme. Cette proportion tombe à 57% pour les clients de marques de luxe.

Le groupe Volkswagen plébiscité

L'étude est encore plus précise lorsqu'il s'agit du choix des marques. Les allemandes font alors le plein de suffrages. Les clients de marques chinoises de milieu de gamme plébiscitent ainsi la marque Volkswagen pour 40% d'entre eux. Ils estiment que cette migration constitue déjà en soi une forme de montée en gamme. Toujours sur le segment milieu de gamme, 90% des clients de marques étrangères, eux, pensent se tourner vers des marques de luxe comme BMW, Audi ou Mercedes.

Les clients chinois habitués à rouler en voiture chinoise aspirent à des produits de plus grande qualité, et à de meilleures performances. La fiabilité, la sécurité et les coûts d'entretien deviennent une préoccupation des clients de voitures étrangères de milieu de gamme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2014 à 16:04 :
Les chinois ont déjà oublié les émissions suivies par des millions de spectateurs qui parlaient du scandale des problèmes des Volkswagen sur les boites de vitesse, chassis, etc ?
a écrit le 18/09/2014 à 10:17 :
Les études, c bien beau.... mais...
a écrit le 18/09/2014 à 8:41 :
Partant de bas, PSA est le constructeur qui progresse le plus en pourcentage. Mais en valeur absolue (nombre de véhicules) la progression de Volkswagen a, par exemple, été plus importante que celle de PSA en 2013.
a écrit le 17/09/2014 à 19:09 :
Non français merci!!! Beurque!!!
a écrit le 17/09/2014 à 18:30 :
Alors comment expliquez-vous que PSA soit le constructeur qui progresse le plus en Chine? Bien plus que les Allemands.
Réponse de le 17/09/2014 à 20:02 :
+10, on ne parle pas du classement d' excellence que psa a obtenu au niveau du retour client :)
Réponse de le 17/09/2014 à 20:59 :
C'est plus facile de progresser quand on part de zéro!
Réponse de le 18/09/2014 à 8:03 :
c'est facile même quand il y a déjà des gros acteurs bien installés ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :