Diesel : Volkswagen risque des poursuites judiciaires aux Etats-Unis

 |   |  283  mots
Le constructeur va en outre racheter une partie des 480.000 voitures américaines équipées de logiciels truqueurs et faire réparer les autres.
Le constructeur va en outre racheter une partie des 480.000 voitures américaines équipées de logiciels truqueurs et faire réparer les autres. (Crédits : © Kim Hong-Ji / Reuters)
Le Wall Street Journal affirme que les enquêteurs américains auraient découvert des preuves d'activités criminelles du constructeur allemand.

Volkswagen serait sous la menace de poursuites judiciaires aux Etats-Unis, dans l'affaire des moteurs diesels truqués. Selon le Wall Street Journal daté de lundi (lien abonné), la justice pourrait infliger au constructeur de lourdes pénalités financières. Les enquêteurs auraient mis la main sur des preuves d'activités criminelles dans ce dossier.

Mais comme souvent aux Etats-Unis, si le constructeur reconnaissait sa faute, la justice pourrait préférer une solution de compromis. En échange d'une amende et d'un engagement à ne pas recommencer les mêmes infractions, Volkswagen pourrait échapper à un procès long et souvent désastreux pour l'image de marque.

Les précédents GM et Toyota

Dans le passé, d'autres constructeurs ont déjà eu recours à cette procédure. General Motors avait ainsi versé 900 millions de dollars suite à un problème de commutateur d'allumage, et Toyota avait déboursé 1,2 milliard de dollars en mars 2014 après des accidents liés à des accélérations intempestives de ses véhicules.

Pour l'instant, Volkswagen s'est contenté d'indiquer qu'il "coopérait avec les autorités judiciaires fédérales et locales, y compris le département de la Justice" sans évoquer spécifiquement les informations du Wall Street Journal. La marque allemande a néanmoins déjà accepté de payer 14,7 milliards de dollars au civil pour indemniser les propriétaires des véhicules incriminés.

Le constructeur va en outre racheter une partie des 480.000 voitures américaines avec un moteur diesel 2 litres équipé de logiciels truqueurs et faire réparer les autres.Un accord reste à trouver pour les modèles diesel 3 litres. Au total, 11 millions de véhicules ont été trafiqués par Volkswagen dans le monde.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/08/2016 à 16:09 :
De cette simple confrontation, force est de constater que VW perd des parts de marché et les nuages se densifient au-dessus du groupe avec un dieselgate qui est en train de rattraper la marque Audi et le nouveau patron du groupe, des attaques au pénal en perspective, un problème de sécurité lié au faible niveau d'encodage de leurs clefs, les demandes d'indemnisation boursière, etc.
a écrit le 16/08/2016 à 18:50 :
Volkswagen a déjà reconnu avoir truqué ses moteurs diesel aux Etats-Unis depuis des années et accepté en juin de payer jusqu'à 15,3 milliards de dollars (12,2 milliards d'euros) pour dédommager ses clients américains et financer le développement de technologies propres. A chaque jour suffit sa peine !
Réponse de le 17/08/2016 à 10:59 :
Pauvres milliardaires...
Réponse de le 17/08/2016 à 12:30 :
Payer pour ne plus vendre, c' est quand même du jamais vu, une sanction financière lourde dont le groupe va se rappeler, tricher n' est pas jouer, comme aux JO !
a écrit le 16/08/2016 à 18:22 :
Les clients s 'ingénient à contrarier le scénario des politiques qui ne veulent pas faire du rentre dedans à l' Allemagne en cherchent des poux à Volkswagen.

Les allemands en premier comme les français oublient les marques du groupe mois après mois, un scénario qui se confirme mois après mois dans toute l' Europe .


http://bestsellingcarsblog.com/2016/08/germany-july-2016-audi-a4-and-vw-tiguan-step-up/
a écrit le 16/08/2016 à 17:59 :
Pas une seule bonne nouvelle pour ce groupe où la tricherie le dispute au mensonge. Le reflet est catastrophique sur l' image et impacte d' ores et déjà fortement les ventes. Tout ça pour un système de dépollution à deux balles "oublié" !!
Réponse de le 17/08/2016 à 13:26 :
De plus les voitures de volkswagen goupe seat skoda audi vw sont concernées par le key-cloning cad qu' il est très facile de les voler !
http://www.linformaticien.com/actualites/id/41341/pour-ouvrir-une-volkswagen-emulez-sa-cle.aspx
a écrit le 16/08/2016 à 17:11 :
On rappelle les chiffres: 900 millions$, pour 124 morts,plus de 270 blessés,à GM.A VW,15 Millards$ pour un "bidule" qui n'a aucune incidence sur la sécurité.
On peut ajouter que GM "devrait" rappeler 4,3 millions de véhicules pour défaut a l'airbag,qui peuvent causer mort d'homme,sans que ça émeuve les autorités,mais que ces mêmes autorités envoient la SEC et le FBI chez FCA pour des reports de ventes d'un mois sur l'autre.
Précisions:Les morts et blessés d'avant la faillite de GM ne sont pas comptabilisés,ils ont été annulés par la "Justice".Quant au rappel des 4,3 millions,qui "devrait" avoir lieu,GM a dit que ça lui coûterait trop cher,vu qu'il a fait déjà deux rappels cette année qui lui ont coûté plusieurs centaines de millions de $.
Sans parler de Ford,l'autre protégé national.Selon que vous étes Américain ou étranger,vous serez jugés blanc ou noir ,selon la formule.
Réponse de le 16/08/2016 à 18:08 :
et donc comme les uns valident les politiques du pire les autres doivent le faire également ?

Votre commentaire n'est que de la pensée binaire improductive au possible, un vieux dicton dit "comparaison n'est pas raison".
Réponse de le 16/08/2016 à 22:31 :
Vw a été dénoncé aux usa par les siens, il a ensuite fait la sourde oreille aux questionnements pendant un an ; l' arrogance à un prix, Volkswagen doit payer le prix fort pour ses trucages, c' est en route et ce n' est que justice.
a écrit le 16/08/2016 à 16:05 :
ce ne serait pas étonnant que tous les constructeurs européens, Renault et Peugeot en premier, qui ont lancé le mouvement, aient le même problème diésel que VW.
Mais tous ne vendent pas aux USA, Dieu merci.
a écrit le 16/08/2016 à 14:43 :
Il est étonnant que La Tribune ne manifeste aucun signe ... d'étonnement devant la folle cascade de poursuites et pénalités tous azimuts déclenchées par une série indéterminée d'"autorités" fédérales ou des États auxquelles s'ajoutent les poursuites des clients eux-mêmes groupées en "class actions". Ni d'ailleurs sur la destination finale de ces dizaines de milliards de dollars prélevées sur un constructeur européen. Au surplus, les "véhicules trafiqués" de ce constructeur semblent respecter toutes les autres normes de sécurité et de performance exigées et appréciées par le marché. On pourrait s'attendre à une analyse plus fine et plus complète de la part d'un journal économique spécialisé. JGG
Réponse de le 17/08/2016 à 10:36 :
Vous représentez la marque pour essayer de nous faire oublier qu' un tricheur doit payer le prix de ses manipulations ?
a écrit le 16/08/2016 à 11:23 :
A quand le même procès en France ?
Pourquoi VW jouit-il d'une telle impunité en France ?
Réponse de le 16/08/2016 à 14:32 :
La france si faible, est le béni-oui-oui d'Angela. Il ne faut pas chercher davantage. Et Celà se constate à longueur d'année en tout. Elle ne peut pas déplaire à Berlin.
a écrit le 16/08/2016 à 10:18 :
Les propriétaires de véhicules du groupe WW on reçu un courrier de la marque, leur indiquant que leur véhicule n'était pas conforme. Puis un second courrier par lequel la marque précise qu'elle procédera à la remise en conformité du véhicule.
Et je lis en titre :
"les enquêteurs américains auraient découvert des preuves d'activités criminelles du constructeur allemand"
Pour nos Juges français, n'est-ce pas suffisant comme documents pour poursuivre WW en escroquerie!
Réponse de le 16/08/2016 à 12:48 :
On ne poursuit pas en France l'un des fleurons de l'industrie allemande ou alors juste de manière symbolique avec des remontrances de Mme Royal. La réponse était dans votre question.
Réponse de le 16/08/2016 à 13:16 :
@Et en France 16/08/2016 10:18
Bonne remarque.
Y a t-il une action de Groupe en France ? Un Juge a t-il été saisi ?
Cordialement
Réponse de le 16/08/2016 à 14:40 :
La justice n'est pas indépendante : les procureurs dépendent du parquet et directement du pouvoir exécutif. Impossible de froisser Berlin : la france est devenue un nain en noyade au regard de berlin : qui en " europe " respecte une france en faillite, déclassée et déclinante, faute de réformes structurelles ? Plus aucun pays ! la france ne peut que fermer les yeux sur WW et tout le reste. Ou juste de vagues et inoffensives phraselettes pour " sauver " " quelque peu " la face.
Réponse de le 16/08/2016 à 14:47 :
Que chacune et chacun comprenne enfin, que la france, n'a plus aucune influence en europe. Elle ne peut que s'incliner et se coucher, sinon.....Son refus des réformes l'enfonce et la délabre. La france est finie-foutue, et ne peut que se coucher.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :