Moteurs truqués : Volkswagen condamné à 5 millions d'euros d'amende en Italie

 |   |  219  mots
(Crédits : © Damir Sagolj / Reuters)
Le groupe allemand a été sanctionné suite à l'introduction de logiciels truqueurs dans ses moteurs diesels.

Le scandale des moteurs diesels truqués n'a pas fini d'entacher la réputation de Volkswagen. Le constructeur a été condamné lundi à 5 millions d'euros d'amende - le montant maximal, par l'autorité de la concurrence italienne pour "pratiques commerciales incorrectes".

Ce terme désigne la manipulation des chiffres des émissions polluantes au moment du contrôle des moteurs. Selon un communiqué publié par l'autorité italienne, l'amende porte sur "la commercialisation sur le marché italien, à partir de 2009, de véhicules diesel dont l'homologation a été obtenue à travers l'utilisation d'un logiciel permettant d'altérer de façon artificielle le comportement de celui-ci".

Provision de 1,6 milliard d'euros

Le groupe allemand a reconnu l'année dernière avoir truqué 11 millions de véhicules dans le monde. En Europe, des rappels sont en cours afin de procéder à des remises aux normes. En Corée du Sud, la vente de 80 modèles de Volkswagen a tout simplement été suspendue.

Le géant automobile allemand a indiqué qu'il avait provisionné 1,6 milliard d'euros au premier semestre 2016 pour couvrir les coûts juridiques de ce scandale liés aux moteurs diesels. Volkswagen avait déjà mis 16 milliards de côté en 2015, ce qui avait fait mécaniquement chuter les comptes, avec la première perte nette annuelle - 1,6 milliard d'euros - depuis plus de vingt ans.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/08/2016 à 9:59 :
J'oubliais que Nabil écrivait seulement des articles élogieux sur les voitures allemandes. Cela ne pouvait pas être lui, l'auteur de cet article.
a écrit le 09/08/2016 à 9:13 :
C'est ridicule comme somme mais c'est toujours mieux qu'en Allemagne et en France ou on les encourage du coup à recommencer. C'est beau le néolibéralisme ya pas à dire.
a écrit le 08/08/2016 à 21:11 :
Ce qui est consternant c'est la faiblesse des amendes en matière commerciale
Pour Volkswagen, 5 millions d'€ c'est de la roupie de sansonnet
Nos politiques européens sont si naïfs qu'ils n'ont aucune notion du chiffre d' affaires de ces géants ni des intérêts financiers qu'ils ont à tourner la loi
En Italie en tout cas ils recommenceront !
a écrit le 08/08/2016 à 21:08 :
5 millions d'euros, ça c'est de l'amende dissuasive, mais toujours mieux que 0 comme chez nous
a écrit le 08/08/2016 à 20:15 :
Et pendant ce temps la France s'en fiche que VW ait commercialisé dans notre pays des véhicules truqués et non conformes. Il est vrai que quelques modèles phares de la production française sont cités par la commission d'enquête mise en place par Ségolène Royal parmi ceux qui polluent très au-dessus des normes autorisées et qui laissent planer quelques suspicions !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :