Faurecia en tête du SBF 120 après des rumeurs de cession de ses pare-chocs

 |   |  276  mots
Faurecia aurait mandaté Citigroup pour approcher investisseurs et concurrents en vue de céder son activité pare-chocs.
Faurecia aurait mandaté Citigroup pour approcher investisseurs et concurrents en vue de céder son activité pare-chocs. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
L'équipementier automobile français pourrait retirer 450 millions d'euros de cette activité d'après Bloomberg. Le groupe n'a pas souhaité commenter cette information, qui pourtant fait décoller son action en bourse.

Faurecia cherche-t-il à céder ses activités pare-chocs? D'après Bloomberg qui cite des sources internes au groupe, l'équipementier automobile français aurait mandaté la banque Citigroup pour approcher des investisseurs et des concurrents. Le groupe, filiale à 51% de PSA, espère retirer près de 450 millions d'euros de cette cession.

"Ce n'est pas la première fois que l'on parle d'une telle vente. Cette activité n'est absolument pas stratégique pour Faurecia. Ce serait une très bonne nouvelle si la vente se confirmait à un tel prix", commente un trader en poste à Paris.

Une activité de la plus petite branche du groupe

L'activité pare-choc est une partie de la plus petite des branches de Faurecia, les extérieurs automobiles, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros en 2014 contre un chiffre d'affaires de 18 milliards pour l'ensemble du groupe. Le groupe aurait déjà songé à vendre l'ensemble des activités extérieurs automobiles, avant de se raviser.

Bloomberg écrit que la vente de cette activité pourrait permettre à Faurecia d'accélérer ses investissements notamment son programme de création de nouvelles usines en Chine afin de multiplier par deux son chiffre d'affaires en 2018. Le groupe a signé en mars dernier une joint-venture avec le groupe automobile chinois DongFeng, également actionnaire de PSA à hauteur de 14%.

Le marché applaudit

Faurecia a réalisé un chiffre d'affaires de 18,8 milliards d'euros en 2014, dont seulement 14% en Asie (56% en Europe et 25% en Amérique du Nord).

Le marché semble encourager Faurecia, puisqu'il fait décoller son titre de près de 2,30% tandis que le SBF 120 est stable ce mardi 21 juillet. De son côté, Faurecia n'a pas souhaité commenter l'information.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :