La Chine inflige 29 millions de dollars d'amende à General Motors

C'est la deuxième fois en quelques semaines que la Chine épingle une société américaine pour accusation de comportement monopolistique, à moins d'un mois de la prise de fonction de Donald Trump à la Maison-Blanche.
La co-entreprise SAIC-GM entre la société américaine et SAIC Motor Corporation, le plus grand constructeur automobile de Chine devra débourser 201 millions de yuans (27,73 millions d'euros).
La co-entreprise SAIC-GM entre la société américaine et SAIC Motor Corporation, le plus grand constructeur automobile de Chine devra débourser 201 millions de yuans (27,73 millions d'euros). (Crédits : © Rebecca Cook / Reuters)

La filiale chinoise du constructeur automobile américain General Motors s'est vu infliger une amende de près de 29 millions de dollars par les autorités chinoises pour entente sur les prix avec des concessionnaires, ont rapporté vendredi les autorités chinoises. La co-entreprise SAIC-GM entre la société américaine et SAIC Motor Corporation, le plus grand constructeur automobile de Chine devra débourser 201 millions de yuans (27,73 millions d'euros).

Les médias chinois avaient informé de la tenue d'une enquête pour anti-trust sur le constructeur américain mi-décembre. L'annonce suivait un échange musclé, par tweets et communiqués interposés, entre Donald Trump et Pékin à propos de Taïwan. Le président élu avait également menacé d'imposer des droits de douane de 45% aux produits chinois aux Etats-Unis.

> Lire aussi : General Motors dans le collimateur de la Chine

Les autorités chinoises ont les américains dans le viseur

C'est la deuxième fois en quelques semaines que la Chine épingle une société américaine pour accusation de comportement monopolistique, a indiqué le quotidien China Daily. Medtronic, fournisseur américain de dispositifs médicaux s'est vu au mois de décembre infliger une amende de 119 millions de yuans (16,35 millions d'euros).

Ces amendes interviennent à quelques semaines de la prise de fonction de Donald Trump à la Maison Blanche (20 janvier), et alors que ce dernier vient de nommer Peter Navarro, fervent adversaire de la Chine, comme conseiller économique.

> Lire aussi : Trump-Xi Jinping : l'affrontement a-t-il commencé ?

GM écoule un tiers de sa production mondiale en Chine

General Motors emploie 58.000 personnes en Chine et y a déployé ses SUV (4X4 de loisirs) et ses marques Chevrolet et Buick. Il y développe également avec ses partenaires locaux dont SAIC des marques Baojun (citadines) et Wuling (utilitaires), lui permettant de proposer des véhicules à des prix abordables pour le consommateur chinois moyen.

Selon le China Daily, le constructeur automobile américain a vendu l'an passé en Chine plus d'un tiers des 10 millions de véhicules qu'il a écoulés dans le monde.

(avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 26/12/2016 à 16:09
Signaler
Les tentions verbale, economique, et militaires sont importante entre ses deux pays... Maintenant l'élection de Mr Trump à la tete des USA ne devrait pas diminué les tentions... Ils est important que nous autre europenne construisons une defense mili...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.