Le marché automobile européen baisse en juillet mais se reprend en août

 |   |  410  mots
le roi d'Europe reste Volkswagen, qui détient 23,9% des immatriculations sur huit mois avec ses nombreuses enseignes (Volkswagen, Audi, Seat, Skoda, Porsche...) Mais le géant allemand, un an après le début du scandale des moteurs diesel truqués, marque le pas puisqu'il détenait 25,1% du marché sur la même période de 2015.
le roi d'Europe reste Volkswagen, qui détient 23,9% des immatriculations sur huit mois avec ses nombreuses enseignes (Volkswagen, Audi, Seat, Skoda, Porsche...) Mais le géant allemand, un an après le début du scandale des moteurs diesel truqués, marque le pas puisqu'il détenait 25,1% du marché sur la même période de 2015. (Crédits : © Suzanne Plunkett / Reuters)
Après une baisse de 1,4% Les immatriculations au sein de l'Union européenne ont baissé de 1,4% en juillet mais ont augmenté de 10% en août. Depuis le début de l'année, elles affichent en cumulé une bonne progression de 8,1%, comparé à la même période de 2015.

Le marché automobile européen a connu un passage à vide en juillet avec une baisse des immatriculations de 1,4%, mais a fortement rebondi en août (+10%), selon les données de l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) publiées ce jeudi. Si juillet a marqué une rupture dans la tendance après 34 mois de croissance consécutifs, l'orientation de 2016 reste très positive, avec 8,1% de voitures particulières neuves de plus mises sur les routes de l'Union européenne par rapport à la période correspondante de 2015, a précisé .

Une croissance tirée par le rattrapage des marchés d'Europe du sud

En huit mois, 9,7 millions d'automobiles neuves ont été immatriculées dans l'UE. Le marché s'est refroidi pendant l'été puisque la tendance sur six mois était de +9,4%, mais les 8,1% de progression restent supérieurs au pronostic de l'ACEA (+5%) pour l'ensemble de l'année en cours. La croissance reste tirée par le rattrapage de marchés d'Europe du sud qui avaient fortement pâti de la crise de 2008-2013: l'Italie et l'Espagne.

Côté groupes, le roi d'Europe reste Volkswagen, qui détient 23,9% des immatriculations sur huit mois avec ses nombreuses enseignes (Volkswagen, Audi, Seat, Skoda, Porsche...) Mais le géant allemand, un an après le début du scandale des moteurs diesel truqués, marque le pas puisqu'il détenait 25,1% du marché sur la même période de 2015. La tendance sur huit mois est de +2,9%, alors que les immatriculations du groupe de Wolfsburg ont sombré de 8,4% en juillet avant de regagner 6,9% en août.

Un été contrasté pour PSA

Côté groupes français, PSA, dauphin européen de Volkswagen en volume, a comme lui vécu un été contrasté, voyant ses immatriculations se contracter de 12,7% en juillet mais progresser de 3% en août. Sur l'ensemble de l'année 2016, la tendance du groupe dirigé par Carlos Tavares est positive (+3,7%) même si inférieure à la moyenne européenne. La forme de Peugeot (+5%) compense des performances en demi-teinte pour Citroën (+2,7%) et mauvaises pour DS (-3,8%).

Champagne pour Renault

Champagne en revanche pour son rival hexagonal Renault, qui est resté dans le vert sur l'ensemble de la période estivale, gagnant 6,4% le premier mois et 14,4% le second, selon l'ACEA. Sur les huit premiers mois de l'année, le groupe dirigé par Carlos Ghosn voit ses immatriculations bondir de 12,2%, la marque au losange (+12,9%) se comportant légèrement mieux que le spécialiste du "low cost" Dacia (+10,5%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/09/2016 à 18:01 :
Volkswagen souffre mois après mois d'une grave désaffection en France et en Europe alors que les volumes ont rejoint des marges largement ruinées par le scandale des véhicules truqués..

La rentabilité est en effet au plus bas, plus 0,3 % au T1 alors que les attentes sont à 2 et très en retrait des généralistes opérant en Europe comme RENAULT et PEUGEOT .

Ce qui laisse peu de marges de manoeuvre au groupe dans un futur proche..

http://www.ccfa.fr/La-marque-Volkswagen-vise-une-161975
a écrit le 15/09/2016 à 14:38 :
De ces statistiques, il en ressort que près de 1/4 du marché européen 25 % des acheteurs de voitures préfèrent VW,

Renault progresse en % sur un petit chiffre de vente, un fort taux sur un petit chiffre de vente ca donne toujours un petit chiffre de vente,

et un petit chiffre de vente de bagnole bas de gamme Dacia ca fait pas de bénéfices mais des pertes aggravées par le gouffre des pertes long terme durables AvtovoazLada
a écrit le 15/09/2016 à 13:59 :
VW groupe est rattrapé par le diesel gate et cela se traduit sur les résultats, à l' inverse Renault bondit alors qu' il bénéficie d' une gamme étoffée et séductrice, un grand bravo ...
a écrit le 15/09/2016 à 9:36 :
Savons nous où en sont les tractations entre Renault et Mitsubishi ?
Réponse de le 15/09/2016 à 17:48 :
Je ne suis pas dans les confidences de Ghosn mais de sources près du dossier ça continue d' avancer.
Réponse de le 16/09/2016 à 19:49 :
Au point mort, on en parle plus!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :