Mitsubishi Materials a falsifié des données pendant des années

 |   |  265  mots
Aucun problème de sécurité n'a pour l'instant été détecté, ajoute le Nikkei, citant plusieurs sources.
Aucun problème de sécurité n'a pour l'instant été détecté, ajoute le Nikkei, citant plusieurs sources. (Crédits : Kim Kyung Hoon)
Les données en question concernent des joints utilisés par des centaines de clients pour des produits industriels comme les avions.

Une filiale de Mitsubishi Materials a falsifié des données sur ses produits pendant des années, rapporte jeudi le Nikkei, dernier cas en date d'une série de scandales sur le contrôle qualité impliquant des fabricants japonais.

Selon le quotidien économique et financier japonais, Mitsubishi Cable Industries a falsifié des données sur ses joints toriques, utilisés par des centaines de clients pour des produits industriels comme les avions. Aucun problème de sécurité n'a pour l'instant été détecté, ajoute le Nikkei, citant plusieurs sources.

Mitsubishi Materials n'a pu être contacté dans l'immédiat, jeudi étant férié au Japon.

Des scandales, les uns après les autres

L'article du Nikkei précise que le groupe japonais a détecté le problème après une enquête à la suite du scandale de falsification de données chez Kobe Steel, le troisième sidérurgiste japonais.

Mitsubishi Materials détient une participation de 45% dans une coentreprise de tubes de cuivre avec Kobe Steel et les deux groupes exploitent l'usine de Hatano, au centre du scandale de falsification.

Kobe Steel a reconnu, le mois dernier, avoir falsifié des données de contrôle qualité, ce qui avait amené les constructeurs automobiles à travers le monde, les groupes aéronautiques et d'autres sociétés à vérifier la sécurité et les performances de leurs produits.

La confiance dans les industriels japonais a également souffert des récentes révélations selon lesquelles les constructeurs automobiles Nissan et Subaru n'avaient pas respecté les procédures d'inspection finale depuis des décennies.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :