Peugeot annonce un pick-up qu'il assemblera en Tunisie

 |   |  386  mots
Peugeot produira un pick-up en Tunisie mais il ne s'agit pas du modèle une tonne promis par le plan Push to Pass.
Peugeot produira un pick-up en Tunisie mais il ne s'agit pas du modèle une tonne promis par le plan Push to Pass. (Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)
La marque automobile française a annoncé qu'elle allait installer une usine d'assemblage en Tunisie pour desservir le pays d'un pick-up. Il s'agit d'un modèle encore inconnu dans le catalogue Peugeot...

Des pick-up de marque Peugeot sortiront à partir de 2018 d'une usine d'assemblage en Tunisie, a annoncé mardi le groupe automobile PSA, marquant une nouvelle étape de son déploiement industriel dans la zone Afrique et Moyen-Orient.

PSA et Stafim, partenaire de Peugeot dans le pays, ont signé "une lettre d'intention pour assembler et commercialiser en Tunisie un modèle pick-up de la marque Peugeot. Ce projet d'assemblage démarrera mi-2018 pour un volume annuel de 1.200 unités destiné à couvrir les besoins du marché tunisien", a précisé l'entreprise dans un communiqué.

Une conférence pour sortir la Tunisie de l'ornière

Cette annonce intervient alors que se tient à Tunis une conférence économique "Tunisie 2020" en présence de plusieurs dirigeants internationaux, dont le Premier ministre français, Manuel Valls. La base technique du pick-up, profil qui n'existe pas actuellement dans la gamme Peugeot, n'a pas été précisée. Chez PSA, une porte-parole précise qu'il ne s'agit pas du pick-up d'une tonne promis par le plan Push to Pass.

Les objectifs de production de PSA en Tunisie sont modestes en regard de la production annuelle mondiale du groupe, soit quelque trois millions de véhicules.

Mais cette installation s'inscrit dans la stratégie du constructeur dans la région Afrique et Moyen-Orient, considérée comme stratégique pour son développement puisque PSA ambitionne de vendre un million de véhicules dans cette zone à l'horizon 2025.

Cela passe par des implantations industrielles importantes, comme en Iran où le groupe dirigé par Carlos Tavares vient de reprendre pied, et où l'objectif est de sortir au moins 200.000 Peugeot et 150.000 Citroën par an d'ici à 2021, échéance du nouveau plan stratégique "Push to pass" dévoilé en avril.

Assemblage dans quelques pays d'Afrique

PSA prévoit aussi d'ouvrir en 2019 une usine à Kénitra au Maroc, dotée d'une capacité initiale de 90.000 unités annuelles. Parallèlement, des négociations sont en cours avec l'Algérie pour une usine destinée à alimenter le marché intérieur, comme Renault l'a récemment fait.

Dans le même temps, PSA a lancé l'assemblage de véhicules à petite échelle dans des pays africains au marché automobile encore modeste mais à fort potentiel de croissance, comme l'Ethiopie et le Nigeria.

Lire aussi: Volkswagen s'implante en Algérie dans un contexte protectionniste très restrictif

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/11/2016 à 19:36 :
C'est sur que vu la consommation actuelle de pick ups dans la région, y'a un joli marché!! Y'a plus qu'à proposer la version avec trépied pour la mitrailleuse!!!
Réponse de le 30/11/2016 à 7:53 :
Après la Guerre des Toyota...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :