Pour Macron, les Américains veulent "affaiblir l'industrie automobile européenne"

 |   |  430  mots
Pour le ministre de l'Economie, les motorisations françaises sont si efficaces et fiables qu'elles n'ont pas besoin de recourir à un logiciel tricheur.
Pour le ministre de l'Economie, les motorisations françaises sont si efficaces et fiables qu'elles n'ont pas besoin de recourir à un logiciel tricheur. (Crédits : © Stefan Wermuth / Reuters)
Le ministre français de l'économie soupçonne les constructeurs automobiles américains d'attaquer leurs homologues européens en faisant du scandale Volkswagen, le scandale du diesel.

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a accusé mercredi des constructeurs automobiles américains de vouloir exploiter le scandale touchant Volkswagen pour "affaiblir l'industrie européenne" et appelé à ne "pas faire de ce scandale Volkswagen un scandale diesel".

Les Américains moins portés sur le diesel

"Sur le plan industriel, vous avez aussi des concurrents, en particulier des concurrents américains, qui sont on le sait beaucoup moins ouverts au diesel même s'ils ont des véhicules eux-mêmes très polluants (...) et qui cherchent à affaiblir l'industrie européenne par le biais de ce scandale", a affirmé M. Macron lors d'un point de presse, sans citer de noms.

"Nous devons tous et toutes être extrêmement vigilants pour ne pas faire de ce scandale Volkswagen un scandale diesel", a-t-il insisté, alors que le constructeur allemand a reconnu avoir truqué des moteurs diesel pour leur faire passer les normes d'émissions américaines.

Les motorisations françaises fiables et efficientes, selon le ministre

Le ministre s'exprimait à Puiseux-Pontoise (Val d'Oise) dans une usine de l'équipementier Lisi où il s'est entretenu près de deux heures durant avec des représentants de la filière automobile française. Les discussions ont été consacrées à l'affaire Volkswagen, mais aussi l'avenir du secteur, a-t-il expliqué.

"Les constructeurs français m'ont ici réaffirmé à nouveau la fiabilité de leurs équipements et des chiffres qui sont aujourd'hui annoncés" en termes de respect des normes d'émissions polluantes, a développé M. Macron pour qui "l'industrie française est en pointe en la matière, et c'est justement parce qu'elle est en pointe qu'elle n'a pas eu recours à des logiciels truqués comme certains de ses concurrents ont pu le faire".

Consolider les petits équipementiers

Tout en remarquant qu'en France, "la filière automobile s'est redressée depuis deux ans", avec la fin de la crise, M. Macron a répété sa volonté d'aider à la consolidation des équipementiers les plus petits pour leur ouvrir les portes du marché mondial.

Il a ainsi annoncé une augmentation de 70 millions d'euros de la capacité de prêts Bpifrance dédiée à ce secteur, pour la porter à 170 millions.

En outre, le "Fonds d'avenir automobile" (FAA), qui a succédé fin 2014 au Fonds de modernisation des équipementiers automobiles (FMEA) créé en pleine crise en 2009 et abondé par les grands constructeurs, va aider l'entreprise lorientaise Coriolis, spécialiste des "solutions robotisées de placement de fibres composites" à s'attaquer au marché automobile, a indiqué Bercy mercredi soir, sans donner de montant. Le FAA dispose actuellement de 230 millions d'euros.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/10/2015 à 10:49 :
@David D 5/10 16:43
On ne parle pas de CO2 mais de NOx et surtout de fraude, qui semble avoir été délibérée. Ce n'est pas une erreur de design, qui pourrait être acceptable dans une certaine limite (c'est à dire utilisation d'une technologie employée en fonction des connaissances connues).
En ce qui concerne la pollution, je vous signale que ce sont les Américains qui, j'en conviens, sont de gros pollueurs, qui ont mis en opération en premier une bourse au CO2 pour les industriels; l'Europe a suivi avec dix ans de retard.
@aquapadz 5/10 14:34
Avant d'accuser certains groupes d'optimisation fiscale, il faudrait se pencher sur les législations de certains pays de la Zone Euro qui permettent de réduire la charge fiscale des sociétés mais aussi celle des particuliers. Tout n'est pas blanc et noir.
Cordialement
a écrit le 05/10/2015 à 14:34 :
M. Le ministre découvre l'eau chaude... depuis toujours l'Amérique se bat pour inféoder l'Europe, mettre ses citoyens sous la dépendance de leur industrie et de leurs valeurs (qui ne sont pas quoiqu'on en dise tout à fait les même que nous) et faire de l'industrie européenne au mieux un sous traitant de la leur.VW a fauté, OK qu'ils soient punis mais à quand une condamnation pour Amazon, Google et consort pour fraude fiscale sur les bénéfices engrangés en Europe ? L'Europe doit se doter des moyens de sanctionner juridiquement les compagnies américaines qui ne jouent pas fair play.
a écrit le 05/10/2015 à 14:32 :
Bravo à VALBEL 89 qui a tout compris quant à la stratégie US : DETRUIRE L'EUROPE, " Business is business" est le seul dogme US, pour eux l'Europe, c'est 850 millions de consommateurs potentiels pour étendre leur hégémonie financière mondiale! Et tous les accords commerciaux (TAFTA etc..) ne sont qu'enfumage pour envahir ce qui reste de public en Europe et imposer ainsi leurs multinationales à travers TOUT (éducation, soins, etc..), le marché européen est une manne d'or pour eux! Tout ceci parce que les USA voient certains pays tourner le dos à l'hégémonie mondiale du dollar, les BRICs, la Chine, la Russie etc..
a écrit le 04/10/2015 à 10:51 :
Il a raison Macron, et les écolos sont parfaitement complices dans ce processus.
a écrit le 03/10/2015 à 11:28 :
Notez juste ces deux infos et on reparle du mauvais pinard évoqué par certains ici:
GM: 174 morts et une cause connue ça donne 0 inculpation et 900M$ d'amende. Mais depuis 1998 ce sont plus de 157M$ dépensés en lobbying
VW: on parle d'inculpation et de 18Mds$ mais "seulement" 12Ms en lobbying
a écrit le 02/10/2015 à 7:11 :
Condamner tout le diesel parce qu'un constructeur a fauté? Mais on n'a jamais condamné tous les politiques parce qu'un seul s'est rempli les poches avec l'argent public !
a écrit le 01/10/2015 à 21:36 :
Et bien, je suis d'accord avec notre socialo-capitaliste de ministre !
En même temps, les US tape sur les points faible, et VW est fautif.
Le problème est que je n'entends jamais les tribunaux européens attaquer les boites US.
Toujours en sens unique.
A quand l'indépendance ?
a écrit le 01/10/2015 à 18:11 :
Cet article a attiré mon attention d'abord par son titre. En effet, sans être particulièrement méfiant ni naïf, il me semble qu'on peut affirmer que depuis plus d'une vingtaine d'années, ce n'est pas juste l'industrie automobile européenne que les américains s'évertuent d'affaiblir. Et si Emmanuel Macron relève ça aujourd'hui, au-delà du fait du scandale des modèles diesels Volkswagen, c'est peut être parce que cette remarque liée à l'économie européenne ne touche pas que l'automobile. Et que, de fait, les problèmes liés à l'évolution de la construction européenne viennent sans doute de ceux à qui cette stagnation et cette crise profite. Nos amis américains.
a écrit le 01/10/2015 à 17:52 :
Personne ne relève que l'Amérique roule principalement à l'essence. Le diesel n'est pas américains,ou si peu.
a écrit le 01/10/2015 à 17:47 :
"Das auto" à pédale maintenant... Ah, ah, Ach, gutte schadenfreude !!! Vraiment, trop drôle !!! Voilà où mène l'arrogance nationale (nationaliste ?)....Je n'ai jamais trouvé ces voitures exceptionnelles et leur publicité particulièrement agressive et dérangeante car focalisant davantage sur un mythe germanique que sur le produit lui-même. D'où, ma "schadenfreude"
Réponse de le 02/10/2015 à 14:42 :
Ces voitures ne sont pas exeptionnelle, mais d'excellente qualité. Pourquoi ,d'ailleurs, le groupe VW est le premier au monde. Vous ne pouvez nier l'évidence. Je suis client VW depuis 1963, en suis à ma 16ème voiture, et n'ai pas l'intention de changer, malgré cet accident de parcours de la marque.
Réponse de le 04/10/2015 à 20:16 :
Moi je roule en Peugeot depuis 1983 et je n'ai pas l'intention de changer. Si VW est le premier au monde, c'est simplement parce qu'ils ont d 'excellents commerciaux avant d'avoir d'excellentes voitures.
a écrit le 01/10/2015 à 17:30 :
Si on fait du mauvais pinard en France, c'est à cause des Américains. Si on fait du mauvais sauciflard, c'est à cause des Américains. Si on fait du du mauvais camembert, c'est à cause des Américains.
a écrit le 01/10/2015 à 16:28 :
Je pensai que cette "dificulté" de VW pourrait donner aux "autres européens" la bonne chance de prouver que la technologie diesel n´est pas la seule exclusivité de VW-Audi. Ce ministre ne sait pas, du tout, encourager les constructeurs français (je ne pense qu´ en PSA car Renault a des problemes à la F1...), pour conquerir L´Ámérique, nord, central et sud?
C´est vraiment dommage monsieur!
a écrit le 01/10/2015 à 16:17 :
Et pendant ce temps les suisses prennent la décision d'interdire la vente des véhicules à problème du groupe vw, la rigueur suisse est d'une précision sans nom, Macron la joue petit bras face aux us, ceux-là n'hésitant pas à taper ceux qui les ont enfumé.
Réponse de le 01/10/2015 à 17:44 :
"la rigueur suisse est d'une précision sans nom,"
Oui, dans "l'optimisation" fiscale aussi...
Et c'est facile quand on n'a pas d'usines produisant des diesels, ni d'emplois à préserver.
a écrit le 01/10/2015 à 16:07 :
Il ne faut pas s'étonner de ce qui arrive à Volkswagen, cette boite ne pensait qu'à grossir au mépris de la qualité. Nous nous sommes trop couchés devant l' Allemagne et devant se produits hautement surfaits. Allons z'enfants...
a écrit le 01/10/2015 à 13:53 :
M. Macron a sans doute raison de mettre en doute la totale sincérité de l'émoi des autorités américaines dans une affaire où, tous comptes faits, "il n'y a pas mort d'homme". Toutefois, il est un peu léger de se fier aveuglément aux seules déclarations de l'industrie automobile française sur son respect effectif des règles environnementales. La confiance n'exclut pas le contrôle : or l'efficacité du contrôle (public) des normes en France dans le secteur automobile laisse notoirement à désirer. Les prochaines semaines vont sans doute apporter de douloureuses constatations dans ce domaine. Il serait utile que le gouvernement prenne les devants. JGG
a écrit le 01/10/2015 à 13:30 :
Sans l'Allemagne, la France serait au tapis car ce sont les Allemands qui stabilisent et crédibilisent la zone euro. Ils cautionnent la dette française. Si la France est incapable de se réformer c'est son problème. VW reste une excellente marque.
a écrit le 01/10/2015 à 12:26 :
Nous sommes en guerre économique avec le monde entier y compris nos voisins les plus proches d'Europe (L'Allemagne en tête).
En revanche, il faut saluer l'action des USA contre VW et de facto l'Allemagne. Tout ce qui peut affaiblir ou empêcher l'hégémonie allemande est bon à prendre. La France et le R-U ont laissé les mains libres à notre voisin d'Outre Rhin (l’équilibre des puissances en Europe n'est plus).
Réponse de le 01/10/2015 à 12:44 :
bonne analyse, j'adhère totalement.
Réponse de le 01/10/2015 à 12:52 :
Volkswagen a lamentablement fauté, certes, mais ce n'est pas une raison pour sombrer dans un Germany-bashing primaire non plus. Par ailleurs, pourquoi ne parle-t-on pas du scandale des normes d'émission des particules moins sévères pour l'essence que pour le diesel? J'ai suivi il y a quelques jours une Capture tce, toute récente avec une plaque commençant par un D, qui fumait comme un bon vieux diesel à l'accélération. Alors les normes, vous m'excuserez, c'est de l'enfumage, c'est le cas de le dire...
Réponse de le 01/10/2015 à 22:40 :
Vw n'avait déjà pas très bonne presse, ça ne fait qu'aggraver cette situation malsaine qui colle au groupe depuis quelques temps, et comme ils ont par ailleurs les moyens d'indemniser les clients et les états, à vos class actions.
Réponse de le 04/10/2015 à 20:52 :
Bien dit !! nos sommes en guerre économique et beaucoup semblent l'oublier ou s'en tapent totalement pourvu que le claquement de porte de leurs voitures soit suffisament feutré pour flater leur égo..
a écrit le 01/10/2015 à 11:50 :
Enfin on se rend compte à haut niveau que des affaires du Moyen Orient, en passant par l'Ukraine, les américains n'ont qu'une finalité "détruire économiquement" l'UE.
Réponse de le 01/10/2015 à 13:10 :
Je suis d 'accord, la stratégie US est d'affaiblir l'UE en soutenant un marché dont ils veulent s'emparer et en contrant toute tentative de construire une puissance qui leur serait de toute façon concurrente. C'est tout le jeu de l'Angleterre aussi, d'où l'importance stratégique de reconstruire une UE plus petite et plus forte, sur la base du projet français initial, à savoir France-Allemagne et pays de l'ouest, sans GB ni Pologne, Etats baltes etc ..
Les USA font tout aussi pour relancer la guerre froide afin de séparer les pays slaves d'Europe, Russie en tête, des autres pays européens. A quand le départ de l'OTAN de la France et de l'Allemagne et la construction d'une forte armée franco-allemande ? Nous retrouverons notre indépendance et pourrons discuter avec la Russie. Une triplette France-Allemagne-Russie et ,hors d'Europe les anglo-saxons qui n'ont rien à y faire.
Réponse de le 01/10/2015 à 15:03 :
Tout à fait d'accord avec ces deux commentaires
Réponse de le 04/10/2015 à 20:58 :
Bien vu Labete !! sauf que sur la géo-politique internationale, le raprochement avec l'Allemagne n'est pas gagné.
a écrit le 01/10/2015 à 11:10 :
Il ne faudrait pas renverser le problème: ce n'est quand même pas à cause des Américains qu'une société européenne a fraudé. De plus, il a été écrit que ce sont 11 millions de véhicules qui sont concernés dans le monde entier.
Cette histoire est loin d'être terminée.
Cordialement
Réponse de le 05/10/2015 à 16:43 :
Le plus gros pollueur du monde faisant un procès à VW pour avoir truqué ses chiffres sur quelques grammes de CO2 ? de qui se moquent-on ?
a écrit le 01/10/2015 à 10:56 :
@ BONJOUR rien de plus facile l'EUROPE n'existe pas un vulgaire conglomérat de pays aux économies trop différentes et des Chefs d'ETATS à la botte de l'Oncle Sam exemple M HOLLANDE notre Grand Timonier !!
a écrit le 01/10/2015 à 10:01 :
Pour l'Europe, je ne sais pas, mais pour ce qui est de la France les socialistes ont largement fait le nécessaire.Les Américains n'ont plus grand chose à faire...............beau gosse!!!!!!!
a écrit le 01/10/2015 à 9:45 :
Là, c'est tellement "gros", qu'il ne pouvait dire autre chose car tout ce fait en catimini!
a écrit le 01/10/2015 à 8:50 :
"les Américains veulent "affaiblir l'industrie automobile européenne".
Les Américains veulent affaiblir TOUTE l'économie européenne Si Macron n'a pas intégré cela, il n'a rien à faire au gouvernement.
Leur arme principale est la judiciarisation de l'économie. Ils ne peuvent plus trop s'ingérer dans les affaires des Etats, sortir le bâton, alors ils se rabattent sur le tapis vert, en ayant au préalable établi des règles qui leur sont systématiquement favorable.
Leur victoire sera complète lorsque nous aurons signé TAFTA. (Qu'il ne faut pas ratifier, évidemment). L'Europe étant majoritairement à droite et libérale, on ne peut qu'être pessimiste.
Réponse de le 01/10/2015 à 10:03 :
Le pire est à venir, en effet..
a écrit le 01/10/2015 à 8:12 :
C'est bien de défendre notre industrie contre la concurrence US mais le mieux serait tout de même de combattre le socialisme ennemi intérieur qui détruit notre économie depuis des décennies.
Réponse de le 01/10/2015 à 8:41 :
@Robert H
Commentaire purement idéologique. On peut en dire autant du néo libéralisme qui détruit la vie de millions de gens.
Réponse de le 01/10/2015 à 13:31 :
Le libéralisme seul est en cause et cette alliance d'une Europe contre nature Europe inféodée aux us..
a écrit le 01/10/2015 à 8:07 :
m macron n'a visiblement pas besoin des usa
pour ferme les etablissement productif en France
sa vision purement banquaire de l'industie
et du commerce laisse pense qu'il a oublie une donne
celle de considerer les banques comme un commerce normal
c(est bien l'industrie qui a créer les richesses et non les banques
a écrit le 01/10/2015 à 7:50 :
Petit Macron a dit...........
Réponse de le 01/10/2015 à 17:38 :
Il colle à sa dépendance atlantiste point barre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :