Renault, PSA, Fiat, Michelin... L'industrie automobile européenne à l'arrêt...

 |   |  389  mots
(Crédits : Fabian Bimmer)
Plusieurs groupes automobiles européens ont annoncé la suspension de leur production en Europe pour faire face à la crise du coronavirus. Pour l'heure, ce sont surtout des sites italiens, français et espagnols qui sont touchés. L'Allemagne, elle, ne sera touchée (pour le moment) que par le biais de PSA, qui y détient deux usines depuis le rachat d'Opel en 2017.

Les usines automobiles européennes à l'arrêt en conséquence de la crise du coronavirus ? Pas encore tout à fait, mais déjà deux constructeurs viennent d'annoncer la suspension de l'ensemble de leurs usines sur le continent: PSA et FCA.

C'est le groupe italo-américain (Fiat, Alfa Romeo, Jeep, Maserati...) qui a annoncé le premier la fermeture de huit usines en Europe sur les onze qu'il possède. On compte parmi elles six usines en Italie, pays déjà soumis au confinement obligatoire depuis deux semaines maintenant.

PSA a annoncé qu'il fermait ses quinze usines européennes selon un planning déterminé au cas par cas. Les sites de Madrid et Mulhouse fermeront dès aujourd'hui. Le groupe aux quatre marques (Peugeot, Citroën, DS, Opel) a justifié cette décision par "l'accélération de cas graves de Covid-19 proches de ses sites de production", mais également par des risques de "rupture d'approvisionnement de fournisseurs majeurs", dans un communiqué publié en début d'après midi.

De son côté, Renault a annoncé la fermeture de ses usines en France et en Espagne.

"A partir de lundi 16 mars en fin de journée, Groupe Renault suspendra toutes ses activités de production sur les sites industriels français afin de protéger ses salariés dans le contexte de pandémie du Covid-19 et dans le respect des mesures prises par le gouvernement français. Ces suspensions d'activités industrielles concernent 12 sites et 18000 salariés en France", écrit le constructeur français dans un communiqué envoyé en milieu d'après midi.

Michelin a également annoncé la suspension partielles de ses usines en Europe. Pour le moment, seules ses usines italiennes, françaises et espagnoles sont concernées, soit 21 sites et 20.000 salariés. Le groupe indiquera, selon l'évolution de la situation sanitaire, s'il y a lieu de fermer davantage de sites.

Pour l'heure, seule l'Italie et l'Espagne ont décidé d'instaurer un régime de confinement obligatoire, mais la propagation de l'épidémie pourrait conduire la France sur la même voie.

Si l'Allemagne est également touchée par la pandémie, elle pourrait alors prendre des mesures similaires, contraignant les constructeurs automobiles allemands à fermer leurs usines également. Pour l'heure, seules les usines allemandes de PSA, via sa filiale Opel rachetée en 2017, seront donc fermées outre-Rhin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :