Trucage : Volkswagen va faire tourner son personnel plus souvent pour une meilleure supervision

 |   |  429  mots
Cette mesure sera introduite aux côtés d'autres destinées à mieux vérifier les choses, déterminer clairement les responsabilités, et permettre une meilleure supervision technique des procédures.
Cette mesure sera introduite aux côtés d'autres destinées à mieux vérifier les choses, déterminer clairement les responsabilités, et permettre une meilleure supervision technique des procédures. (Crédits : © Kim Hong-Ji / Reuters)
"Les employés (dans des postes-clés) ne resteront à un poste qu'un certain temps", a déclaré le chef du conseil de surveillance de VW, Hans Dieter Poetsch, dans une interview publiée dimanche par le Welt am Sonntag.

Le géant allemand de l'automobile Volkswagen, cherchant toujours à s'extraire du scandale des moteurs truqués, a annoncé dimanche qu'il allait commencer à faire tourner le personnel employé à des postes-clés pour une meilleure supervision des opérations.

"Les employés (dans des postes-clés) ne resteront à un poste qu'un certain temps et ensuite changeront de poste", afin d'éviter les structures quasi permanentes qui rendent plus facile le non-respect des règles, a déclaré le chef du conseil de surveillance de VW, Hans Dieter Poetsch, dans une interview publiée dimanche par le Welt am Sonntag.

Cette mesure sera introduite aux côtés d'autres destinées à mieux "vérifier les choses, déterminer clairement les responsabilités, et permettre une meilleure supervision technique des procédures", a-t-il expliqué. Désormais, il y aura systématiquement deux personnes responsables sur les projets-clés.

Il a toutefois reconnu que certains postes étaient tellement spécialisés qu'il ne serait pas facile de faire tourner ceux qui les occupent, mais a expliqué que la rotation pourrait se faire au sein du groupe, avec des gens passant d'Audi à Porsche par exemple.

Volkswagen se débat depuis septembre avec les conséquences de la découverte que les moteurs diesel de 11 millions de ses voitures vendues dans le monde avaient été équipés avec un logiciel capable de fausser les résultats des tests antipollution. Si le patron de VW a démissionné dès les premiers temps du scandale, la direction a toujours insisté sur le fait que la tricherie avait été perpétrée de façon autonome par quelques employés, et qu'elle n'en avait pas été avertie.

Par ailleurs, les autorités de Californie ont annoncé au cours du week-end un report de l'échéance, désormais fixée au 14 janvier, qui les verront approuver ou rejeter le plan détaillé de Volkswagen portant sur la modification des véhicules diesel concernés par le scandale de manipulation des tests anti-pollution. Le constructeur allemand a soumis ce plan le 20 novembre dernier. Dans une lettre adressée à Volkswagen, le California Air Resources Board (CARB) précise que, après avoir reçu des informations supplémentaires du groupe à propos de son plan, il prolongeait de quelque trois semaines le délai maximal pour se prononcer sur le plan. Jeudi, Volkswagen North Américaine a annoncé la création d'un fonds d'indemnisation pour les propriétaires de près de 600.000 véhicules diesel dont les émissions polluantes sont jusqu'à 40 fois supérieures à la limite autorisée.(AFP et Reuters).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/12/2015 à 7:42 :
Il y a une incapacité réelle chez VW à assumer ses logiciels, ses médiocres voitures, ses gros salaires encore versés aujourd'hui à Winterkorn, ses dérapages quoi...
a écrit le 21/12/2015 à 6:12 :
L'audit interne, ça existe. Le comité d'éthique, ça existe aussi.... Justement, si ces 2 services avaient existé ou avaient eu les moyens d'exister, VW n'en serait pas la... Et je ne vois nul part des déclarations à ce sujet... mais cela touche à la culture d'entreprise....
a écrit le 20/12/2015 à 20:58 :
Autrement dit, les méthodes de management sont bonnes, mais les employés de base (ceux qui font la technique) doivent être surveilles de près.... Un bon moyen de s'affranchir à un certain niveau : la pression, le chantage mis sur les équipes, pour atteindre des performances impossibles ça ne compte pas. Non seulement le haut management est incompétent puisqu'il ne comprend pas les problèmes de base, mais en plus il est pas courageux, et il refuse d'assumer. VW va donc s'enfoncer encore un peu plus.
Réponse de le 20/12/2015 à 21:23 :
Il y a "employé" et "employé"; Les personnes visées sont les cadres, chefs de laboratoires, de divisions de recherche et de développement, des comptables, ....pas les monteurs de pneus ou les serveurs de la cafetéria.

Cette rotation est un procédé souvent employé dans les entreprises et certaines administrations, pour éviter que des cadres puissent monter des réseaux de corruption avec des fournisseurs, par exemple, ou soient en mesure de cacher longtemps à leur hiérarchie des dysfonctionnements.

Ce n'est qu'une mesure dans une panoplie, je ne suis pas sûr que dans le cas de VW ça aurait changé grand chose puisque le ver était très haut dans la hiérarchie.
a écrit le 20/12/2015 à 19:14 :
Et ces clients manquant de reconnaissance et qui tournent casaque... Non mais quoi, quelle ingratitude...
Réponse de le 21/12/2015 à 18:35 :
Le client est manipulable , on lui dit que c'est bon et il achète, on lui dit que c' est pas bon et il se barre. C ' est le réflexe pavlovien en fait...
a écrit le 20/12/2015 à 18:23 :
Merci de m'envoyer l'article sur l'insomnie.
Réponse de le 21/12/2015 à 7:38 :
J' aimerais aussi..
a écrit le 20/12/2015 à 18:07 :
On veut nous faire avaler des couleuvres ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :