Voitures autonomes : Volvo et Uber vont investir ensemble 300 millions de dollars

 |   |  385  mots
Nous sommes très fiers d'être le partenaire choisi par Uber, l'une des entreprises de technologies les plus en pointe dans le monde, s'est félicité le patron de Volvo Håkan Samuelsson.
Nous sommes très fiers d'être le partenaire choisi par Uber, l'une des entreprises de technologies les plus en pointe dans le monde", s'est félicité le patron de Volvo Håkan Samuelsson. (Crédits : REUTERS/Kim Kyung-Hoon)
Les deux sociétés s'étaient déjà rapprochés en fondant aux Etats-Unis en avril un lobby en faveur des voitures pilotées par un ordinateur. Les ingénieurs de Volvo testent pour leur part le premier modèle autonome dans les rues de Göteborg depuis 2014, et doivent le confier en 2017à des conducteurs ordinaires dans cette ville ainsi qu'à Londres.

La course à la première voiture autonome se poursuit. Après Ford, qui a promis mardi être en mesure de proposer une voiture sans chauffeur aux services de VTC à l'horizon 2021, c'est au tour de Volvo de passer la seconde. Le constructeur automobile suédois a ainsi annoncé jeudi s'allier avec le service de voiturage Uber pour offrir des déplacements en voiture autonome, prévoyant d'investir 300 millions de dollars dans le projet.

"Uber et Volvo utiliseront le même véhicule de base pour la prochaine de leurs stratégies respectives de voitures autonomes. Cela impliquera qu'Uber ajoutera les systèmes de conduite autonome qu'il a développés lui-même au véhicule de base Volvo", a indiqué le groupe suédois dans un communiqué.

Uber et Volvo s'étaient déjà rapprochés en fondant aux États-Unis en avril un lobby en faveur des voitures pilotées par un ordinateur, avec certains de leurs rivaux, Lyft pour le premier et Ford pour le second, ainsi que le géant de l'internet Google. Les deux sociétés sont bien avancées dans le développement de ces voitures du futur, qui permettront à leurs passagers de se laisser conduire à leur destination sans prendre le volant.

Un prototype d'Uber déjà dévoilé

Les ingénieurs de Volvo testent le premier modèle autonome dans les rues de Göteborg (sud-ouest de la Suède) depuis 2014, et doivent en 2017 le confier à des conducteurs ordinaires dans cette ville ainsi qu'à Londres. Uber a dévoilé en mai un prototype également testé en conditions réelles dans les rues de Pittsburgh (Pennsylvanie, nord-est).

"Plus d'un million de personnes meurent dans des accidents de voiture chaque année. Ce sont des tragédies que les technologies de conduite autonome peuvent aider à éviter, mais nous ne pouvons pas le faire seuls. C'est pourquoi notre partenariat avec un grand constructeur comme Volvo est si important", a déclaré le patron d'Uber, Travis Kalanick, cité dans le communiqué.

"Nous sommes très fiers d'être le partenaire choisi par Uber, l'une des entreprises de technologies les plus en pointe dans le monde. Cette alliance met Volvo au coeur de la révolution technologique de l'industrie automobile", s'est pour sa part félicité le patron de Volvo, Håkan Samuelsson.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/08/2016 à 14:46 :
Uber n'est pas regardant. Après s'être fait expulser de Chine, il s'associe avec un chinois, Volvo, pour tenter d'y retourner. Dans ce contexte qui espionne l'autre ?
a écrit le 19/08/2016 à 10:53 :
CETTE TECKNOLOGIE VAS METTRE DU TEMPT AVANT DE POUVOIR S APPLIQUER DE PARTOUT MAIS CELA OUVRE DES NOUVEAUX HORIZON NOUVEAUX POUR LES PERSONES A GEES HANDICAPES ET LES JEUNES QUI POURONT AINSI SE DEPLACE AUSSI? CELA DEVRAIS ETRE UNPAS GRAND HUMANISTE QUI VAS DANS LE BON SENS???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :