Logement : Manuel Valls promet d'élargir les prêts à taux zéro

 |   |  256  mots
Louer ou acheter est devenu très difficile, admet le Premier ministre.
"Louer ou acheter est devenu très difficile", admet le Premier ministre. (Crédits : reuters.com)
Dans un entretien mercredi au Parisien, le Premier ministre assure que ces prêts "seront disponibles auprès des banques en octobre 2014" et qu'ils seront élargis, sous conditions, "à l'achat d'un logement ancien dans certains centre-bourgs en zone rurale". Manuel Valls compte également réduire les normes de construction, mais maintenir l'encadrement des loyers.

Le beurre et l'argent du beurre. C'est ce que souhaite obtenir dans le secteur du logement Manuel Valls. Dans un entretien mercredi au Parisien/Aujourd'hui en France, le Premier ministre déclare:

"Je veux enclencher un cercle vertueux : aider les Français à accéder à un logement et relancer un secteur déterminant pour la croissance et l'emploi".

Une volonté qui part d'un constat:

"Louer ou acheter est devenu très difficile".

Les prêts à taux zéro disponibles auprès des banques dès octobre

Le Premier ministre détaille quelques-unes des mesures qu'il entend déployer afin d'atteindre l'objectif. Premièrement, le gouvernement envisage de "favoriser l'accession à la propriété en élargissant l'accès au prêt à taux zéro". 

Non seulement "ces prêts seront disponibles auprès des banques en octobre 2014", précise Manuel Valls. Leur champ d'application sera également étendu:

"Normalement réservé à l'acquisition d'un logement neuf, le prêt à taux zéro sera élargi à l'achat d'un logement ancien dans certains centre-bourgs en zone rurale, sous réserve d'y réaliser des travaux", a indiqué le Premier ministre.

L'encadrement des loyers sera maintenu

Le Premier ministre s'est également engagé à réduire les normes de construction.

"La multiplication des normes décourage et freine la construction", a-t-il admis, promettant que : "Cinquante mesures de simplification vont donc être mises en oeuvre dès l'automne".

"Une mesure sociale importante" ne sera toutefois pas touchée, assure Manuel Valls: l'encadrement des loyers.

"Il faut encadrer les loyers mais de façon transparente et prévisible", estime-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/06/2014 à 14:35 :
socialiste ne fait qu'imiter de façon irresponsable celui de Sarkosy, c'est à dire entretenir une bulle spéculative immobilière qui met tant de gens à la rue pour simplement assurer une rentrée de taxes.
On sait bien que les prix ont augmenté de façon irrationnelle et que le krach à venir est déjà en route. Il suffit de consulter la "courbe de Frigitt" sur internet.
Acheter aujourd'hui est une folie.
a écrit le 26/06/2014 à 0:24 :
Le hic est l'emprunt à taux Zéro ne permet pas de faire grand chose.
L'intérêt est proche de zéro.
a écrit le 25/06/2014 à 13:10 :
On va encourager les propriétaires de logements anciens à ne pas faire de travaux pour rattraper les prix exorbitants demandés. Donc tout benef pour eux. Non seulement, le prêt va favoriser la bulle mais en plus, ils n'ont plus besoin de mettre en conformité. Trop forts les charlots du gouvernement. Le premier frein à l'emploi est le logement : Quand vous venez de claquer beaucoup trop pour vous ancrer quelque part, vous n'allez pas vous barrer ailleurs pour trouver un nouvel emploi. Le second c'est la concentration : Les entreprise ne veulent pas investir dans le développement des infrastructures elles préfèrent utilisées celles déjà en place et se soustraire à l'impôt.
a écrit le 25/06/2014 à 11:41 :
Cela nous sert a quoi un "taux zéro" quand les prix reste inaccessible grâce a ce "taux" et que l'on n'est pas sur de son avenir?
a écrit le 25/06/2014 à 10:47 :
RAS LE BOL du principe de DILAPIDER l'argent public !
Si les gens n'ont pas les moyens d'acheter aux prix stratosphériques Français, qu'ils n'achètent pas. Cette mesure ne fera que maintenir artificiellement des prix délirants en ruinant l'état (=> répercuté sur les impôts, car rien ne se perd). HONTE à la gauche qui n'a rien compris.
Réponse de le 25/06/2014 à 17:15 :
S'ils n'ont pas les moyens d'acheter du pain, qu'ils mangent des brioches, et s'ils n'ont pas les moyens de se loger, qu'ils aillent à l'hôtel Crillon...
Est-ce bien ce que vous voulez dire ?
a écrit le 25/06/2014 à 10:21 :
Ce n'est pas ce qui va me pousser à réinvestir. Pour le moment que l'état prennent ses responsabilités et qu'ils construisent eux mêmes des logements pour les non-payeurs (la loi ALUR ne permet plus d'expulser son locataire au bout d'un an, super pour la confiance).

Cette année j'ai investi dans d'autres domaines, je pense qu'il faudra au moins attendre 2017 pour avoir des mesures incitatives.
a écrit le 25/06/2014 à 10:02 :
Toutes les aides de ce type sont captées instantanément par les propriétaires et les promoteurs.
Elles doivent être liées à un blocage des loyers et du prix au mètre carré.
Réponse de le 25/06/2014 à 10:40 :
@sous conditions; si cela rapport tellement vous devez in vestir .et quand vous aurez le mauvais ^payeur sur les bras vous faites comment ???.l'etat n'applique meme pas les decisions de justice
Réponse de le 25/06/2014 à 13:34 :
@ sous conditions : affolant le nombre d idees reçues ! 1) un dispositif duflot ou scellier à 13 % ne coûte strictement rien à l état et pire rapporte plus qu il ne coûte ( tva 20 %) 2) le seul dispositif qui permet l encadrement des loyers est justement le duflot 3)Les investisseurs privés et zinzins savent depuis longtemps que le prix payé aux promoteurs pour un duflot est toujours au dessus du marché et veulent surtout un réequilibrage des rapports proprio/locataires . Ces dispositifs d aide a la pierre permettent avant tout à l etat de se desengager par rapport la construction de logements sociaux .
a écrit le 25/06/2014 à 9:25 :
Tout faux Manuel.

Les gens n arrivent pas a se loger car les prix sont decorrellé des revenus. Pas parce qu ils ne s endettent pas assez ! On refait les erreurs de Sarkozy: les subventions vont simplement tirer les prix vers le haut. Un beau gaspillage d argent public. Enfin cet argent n est pas perdu pour tout le monde, les vendeurs vont pouvoir faire une plus grosse plus value. Au niveau politique, c est pas forcement mal joue, sachant que le gros des vendeurs sont les baby boomers et que c est la categorie electoralement majeure (nombreux et s abstenant peu).

enfin, au final, la bulle fera quand meme pschiit car les arbres ne peuvent pas monter au ciel
Réponse de le 25/06/2014 à 10:22 :
Qui vivra verra
Réponse de le 25/06/2014 à 11:18 :
@cdg.les proprietaires ne demandent pas de subvention ,ils demandent qu'on les respectent et les laisse vivre de leur investissement souvent pour ameliorer leur retraite. il faudrait AU MINIMUM que les decisions de justice soit appliquées !!!respect du proprietaire mais aussi respect de la justice? IL EST VRAI qu'avec une garde des sceaux qui critique la Marseillaise !!!!!§
a écrit le 25/06/2014 à 8:39 :
Et encore de l'argent pour soutenir la bulle immobilière, quel gaspillage d'argent public, le cycle se terminera comme en Espagne ou aux Etats-Unis !
Réponse de le 25/06/2014 à 9:14 :
Tout à fait d'accord avec vous !
Toutes ces mesures coutent très cher au contribuable, ne font que faire augmenter les prix et alimenter la bulle.
C'est de l'assistanat aux grandes entreprises, aux banques, aux promoteurs, etc...
L'histoire se répète...
Réponse de le 25/06/2014 à 9:26 :
Il est vrai que les perfusions d'argent public dans le secteur du logement en général sont un scandale, mais au moins ici il n'est question que de neuf et d'ancien à rénover en zone rurale ce qui est un moindre mal car cela soutient au moins l'offre de logement...
Sarkozy avait fait bien pire avec sa défiscalisation des intérêts et son PTZ dans l'ancien...
Une seule solution pour résoudre la crise du logement : Libérer massivement du foncier (toute parcelle devrait être constructible si elle est viabilisée) et surtout supprimer l'argent public du secteur !
Réponse de le 25/06/2014 à 9:44 :
Cela est meilleur que les anciens plans car il favorise, l'achat en campagne ce qui d'un point de vue urbanisme est meilleur car la hausse s'est faite dans les zones urbaine où la demande est forte. De plus, cela pour redynamiser certains villages à condition que l'aménagement du transport soit adéquat.
Réponse de le 25/06/2014 à 10:25 :
N'importe quoi, l'état n'investi plus un euro dans les logements sociaux et imposent à toutes les communes avec de nouvelles constructions 20 à 25% de logements sociaux. Et quand tu achètes dans le neuf ce n'est pas pour vivre avec des cas sociaux au RDC et au premier étage.

Bref la faute c'est l'état qui ne construit plus rien. Au mieux ils font de la réhabilitation. Ils détruisent une tour de 200 logements pour construire 2 immeubles de 60 logements.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :