Mediator : des perquisitions à la Direction générale de la Santé

 |   |  229  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Des enquêteurs ont débarqué jeudi matin au sein de l'institution, mais également à la direction de la Sécurité sociale ainsi qu'à la Haute autorité de la santé.

Alors que Jacques Servier et cinq sociétés du groupe ont été mis en examen fin septembre dans le cadre du scandal du Mediator, plusieurs établissements ont été visées par des perquisitions ce jeudi. L?une d?elles a débuté dans la matinée, et vise la Direction de la Santé à Paris, selon des sources policières et judiciaires proche de l?enquête citées par l?AFP. Selon RTL, deux autres perquisitions ciblent aussi la direction de la Sécurité sociale ainsi qu?à la Haute autorité de la santé.

Ces opérations sont chapeautées par les enquêteurs de la Direction nationale d'investigations financières et fiscales (DNIFF) de la police et l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp).

Ceux-ci tentent de lever le voile sur le scandale du Mediator, ce médicament des laboratoires Servier destiné aux diabétiques en surpoids, et souvent prescrit comme coupe-faim. Commercialisé de 1976 à 2009, il est soupçonné d'avoir provoqué a minima la mort 500 personnes. Celui-ci a été retiré du marché en novembre 2009 en raison des risques cardiaques encourus par les patients. Pour l?heure, environ 80% des quelque 500 dossiers d'indemnisation de victimes présumées du Mediator examinés par les experts mandatés par le ministère de la Santé ont été rejetés selon l'Association des victimes du médicament.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :