La biotech française Cellectis pourrait être rachetée par l'américain Pfizer

 |   |  229  mots
Cellectis (ici lors de l'introduction sur le Nasdaq) et Pfizer se connaissent bien puisqu'ils ont conclu en juin 2014 un accord de collaboration stratégique mondiale.
Cellectis (ici lors de l'introduction sur le Nasdaq) et Pfizer se connaissent bien puisqu'ils ont conclu en juin 2014 un accord de "collaboration stratégique mondiale". (Crédits : Nasdaq)
Pfizer, numéro un mondial de la pharmacie qui détient déjà 9,47% de Cellectis, a contacté la société en vue d'une fusion, avec une proposition pour un montant de 1,5 milliard d'euros, d'après le Financial Times.

La société de biotechnologies française Cellectis est en discussion avec plusieurs acteurs, dont l'américain Pfizer, en vue de son rachat, rapporte jeudi 28 mai le Financial Times, citant des sources proches du dossier.

Même si rien ne garantit l'issue des discussions, Pfizer, numéro un mondial de la pharmacie qui détient déjà 9,47% de Cellectis, spécialiste de l'ingénierie du génome, a contacté la société en vue d'une fusion, avec une proposition pour un montant de 1,5 milliard d'euros, poursuit le quotidien. Interrogé par Reuters, Cellectif n'a ni confirmé, ni infirmé. "La politique de la société est de ne pas commenter les rumeurs", a déclaré la porte-parole de Cellectis.

Des entreprises déjà partenaires

Cellectis et Pfizer se connaissent bien puisqu'ils ont conclu en juin 2014 un accord de "collaboration stratégique mondiale" pour développer des produits d'immunothérapie anticancéreuse sur une technologie élaborée par la société française. C'est à ce moment là que l'Américain avait pris une participation dans la biotech français.

Coté sur le marché parisien, le groupe a une capitalisation boursière de 1,3 milliard d'euros au cours de clôture de jeudi. En mars, la société française s'est introduite sur le Nasdaq. L'American Depository Receipt (ADR) de Cellectis a fini sur un bond de 16,27% à 47,66 dollars à Wall Street.

 (Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/05/2015 à 17:18 :
L'intention de Pfizer n'est pas de faire une OPA sur Glaxo mais de pousser les deux anglais à s'unir pour faire un groupe de 64 milliards. Ce qui lui permettrait d'acheter Merck pour en faire un de 91. Ces opérations demandent des compensations. Les américains ont pratiquement laissé partir Mylan avec son achat de l'irlandais Perrigo. Bristol MS traite déjà avec les anglais et pourrait aussi être repris, charge à ces derniers de faire la répartition en Europe. Au surplus pour chaque pays concerné des achats moyens, juteux mais efficients sont réalisés comme ici avec Cellectis. Avec ce regroupement de géants envisagé Pfizer reviendrait dans la course des grandes entreprises en permettant derrière lui aux Baxter, Eli Lilly, Abbot, Amgen, AbbVie et autres de s'unir pour tenter la poursuite, sachant de les génériqueurs devront se vendre tôt ou tard aux "Healths" angels prescripteurs.
a écrit le 29/05/2015 à 13:42 :
lundi 26/05 +6,1%
mardi 27/05 +3,9%
mercredi 28/05 +16%
jeudi 29/05 -3,26%
vendredi 30/05 +9% annonce du deal à 1.5 Mds d'euros ... capitalisation à 1.35Mds

Cela ne pose pas de questions ?

Je dis ça, je ne dis rien ...
a écrit le 29/05/2015 à 12:00 :
NON et NON, on perd tout dans ce pays et bientôt la délocalisation qui suivra..
Réponse de le 29/05/2015 à 17:15 :
saviez vous que J2M fait partie de la Gouverrnance? MESSIER MARIS PARTNERS...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :