Les performances de Sanofi ternies par une activité diabète au ralenti

 |   |  428  mots
Le géant français compte notamment sur le Toujeo. Le directeur général du groupe, Olivier Brandicourt, a estimé que la performance cette nouvelle génération d'insuline basale, était encourageante, avec des ventes de 46 millions d'euros au troisième trimestre.
Le géant français compte notamment sur le Toujeo. Le directeur général du groupe, Olivier Brandicourt, a estimé que la performance cette nouvelle génération d'insuline basale, était "encourageante", avec des ventes de 46 millions d'euros au troisième trimestre. (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
En dépit de ses bénéfices en hausse de 36,8% au troisième trimestre, Sanofi suscite des doutes à cause de la chute de son activité diabète, un secteur clé pour le géant pharmaceutique.

A première vue, tout va bien pour Sanofi. Le géant pharmaceutique français a annoncé jeudi 29 octobre un chiffre d'affaires de 9,6 milliards d'euros en hausse de 9,2% et un bénéfice net de près de 1,63 milliard d'euros (+36,8%) au troisième trimestre.

Mais le repli de son activité diabète - l'activité plus importante si l'on ne prend pas en compte celle des produits de prescription - s'est accéléré. Le revenu issu de celle-ci a chuté de 6,6% tombant à 1,852 milliards d'euros. Déjà, l'activité diabète avait chuté de 3,2% au premier trimestre et de 3,8% au deuxième. Pour l'année 2015, Sanofi attend un recul comprise entre 6 et 7%.

"C'est une surprise négative car, jusqu'à présent, Sanofi prédisait un niveau stable de son activité diabète en 2018" par rapport à 2015, a souligné Sébastien Malafosse, analyste chez Oddo Securities interrogé par l'AFP.

Dans ses prévisions, Sanofi s'attend à une chute de son activité diabète de 4 à 8% par an, à taux de change constants, entre 2015 et 2018, une baisse qui sera "partiellement compensée" sur son résultat opérationnel d'ici 2018.

Les investisseurs ont particulièrement mal accueilli ces chiffres. L'action Sanofi chutait de 5,38%, à 12h04, à 88,30 euros.

La perte de vitesse du Lantus, produit phare de Sanofi

Sanofi pâtit notamment de la baisse des ventes de son principal produit, l'insuline glargine Lantus, de 10,8% au troisième trimestre. Pour rappel, le brevet de ce traitement a expiré en février 2015 aux Etats-Unis et en mai 2015 en Europe. Au total, le chiffre d'affaires total de l'antidiabétique vedette du groupe a reculé de 10,8% au troisième trimestre.

Le géant français compte notamment sur le Toujeo. Le directeur général du groupe, Olivier Brandicourt, a estimé que la performance cette nouvelle génération d'insuline basale, était "encourageante", avec des ventes de 46 millions d'euros au troisième trimestre, après 13 millions d'euros au deuxième. Toujeo sera "un atout très important" de la franchise diabète de Sanofi dans le futur, a-t-il promis.

Feuille stratégique le 6 novembre

Sanofi mise beaucoup sur ce secteur très concurrentiel. Le 31 août, Sanofi a annoncé un accord avec la division Sciences de la vie de Google. Cette alliance est censée associer le savoir-faire du laboratoire pharmaceutique français, dans le domaine des traitements et des dispositifs médicaux dans le diabète.

Le 6 novembre, la nouvelle feuille de route du groupe d'ici 2020 devrait être dévoilée à la suite d'une revue stratégique de ses activités et certainement l'orientation stratégique concernant l'activité diabète du groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :