Une étude classe le système de santé français en 15e position "seulement"

 |   |  328  mots
La France pâtit des décès liés aux effets indésirables des traitements médicaux. Elle enregistre également de mauvais résultats en ce qui concerne les infections respiratoires aiguës, ou encore les leucémies.
La France pâtit des décès liés aux effets indésirables des traitements médicaux. Elle enregistre également de mauvais résultats en ce qui concerne les infections respiratoires aiguës, ou encore les leucémies. (Crédits : Wiki Commons)
La revue médicale britannique The Lancet a évalué la performance de 195 pays, en se basant sur les taux de mortalité de 32 maladies pour lesquelles les décès pourraient en théorie être évités, à condition d'un accès rapide à des soins efficaces.

Quel pays dispose du système de santé le plus efficace ? La revue scientifique britannique The Lancet s'est attachée à répondre à cette question en publiant une étude qui établit un indice de qualité basé sur la mortalité liée à 32 maladies. Un taux de mortalité qui pourrait être diminué, voire évité, avec l'accès optimal des patients à des soins efficaces, ou encore une meilleure prévention.

L'étude a analysé les données de 195 pays entre 1990 et 2015. Résultat : l'Andorre est le pays avec le système de santé le plus efficace avec une note de 95 sur 100, tandis que la République Centrafrique est dernière (29/100). Notée 88, La France se classe quant à elle à la 15e position. "Seulement", pourrait-on dire, puisque que l'OMS jugeait en 2000 que la France disposait du meilleur système de santé au monde...

De mauvais résultats dans plusieurs pathologies

La France pâtit des décès liés aux effets indésirables des traitements médicaux (avec une note de 62 sur 100). Elle enregistre également de mauvais résultats en ce qui concerne les infections respiratoires aiguës, ou encore les leucémies (64). Mais elle fait partie du top dix - voire du top 5 - des pays les plus performants dans d'autres pathologies: les maladies respiratoires chroniques (98), les maladies du rein (92), et enregistre une mortalité liée au cancer de l'utérus et aux maladies cardiovasculaires limitée.

Fin 2016, l'OCDE expliquait dans son Panorama santé 2016, que la France jouissait d'une des plus importantes espérances de vie (82,8 ans) au monde, et vantait ses performances médicales dans le cancer et les maladies du cœur. Mais l'Hexagone a du mal à se doter d'une vraie politique de prévention, qui pourrait par exemple permettre de détecter certaines maladies plus tôt, afin de mieux les soigner, voire de les éviter. En 2014, l'OCDE chiffrait à 2 % les dépenses de santé de la France dédiée à la prévention, contre 3 % pour le reste de l'Europe

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2017 à 12:55 :
LA VERITE C EST QUE LA FRANCE ET MALADE DE SONT CHOMAGE? CE QUI ENTRAINE UN MANQUE A GAGNIER DANS LES CAISSES DE LA SECU ET DANS LES CAISSES DE L ETAT? SAVEZ VOUS QUE LA FRANCE BAT LE RECORD DE SUCIDE? ON NE SE SUCIDE PAS DANS UN PAYS HEUREUX? LA CAUSSE EN EST QUE LA FRANCE A ETE MAL GEREZ DEPUIS 30ANS? ET QUI FAUT CONTINUER A GARDEZ ESPOIR ENVERS DES GENS DE GAUCHES QUI NE SONT PAS CORRONPUES COMME LES INSOUMIES DU PARTI DE MELENCHON???
a écrit le 21/05/2017 à 15:05 :
Et les EU entre l'Estonie et le Monténégro.. ..c'est dire....au surplus avec Trump ils vont se retrouver entre le Zimbabwe et la Zambie....alors qu'ils se revendiquent le phare du monde "libre"....
a écrit le 21/05/2017 à 12:21 :
le système de santé français en 15e position "seulement"

cet effondrement n'est pas arrivé seul,
cet effondrement n'est pas arrivé subitement

c'est la conséquence de la piètre gestion des gouvernements ChiracRaffarinDeVillepin puis SarkozyFillon puis HollandeAyraultValls

avant de voter aux Législatives, rappelons qui étaient ces politicards :

- ChiracRaffarinDeVillepin : UMP Nouveau Centre

- SarkozyFillon : UMP Nouveau Centre qui se déguisent en LR et UDI

- HollandeAyraultValls : PS EELV Radicaux de gauche qui se déguisent en LREM La République En marche

S'ils veulent mettre fin réellement et énergiquement aux désordres et déclin engendrés par les casseurs précités,

Les français savent qu'ils ont d'autres choix ...
a écrit le 21/05/2017 à 11:51 :
Rien de surprenant le CHU ce n'est que des fonctionnaires aux semaines de 32 heures de travail à l'absentéisme stratosphériques pour maladies imaginaires donc le seul objectifs et d'en faire le moins possible... et en ce qui concerne les urgences il suffirait de renvoyer les patients de la petite bobologies vers les médecins généralistes et mettre fin à la gratuité aux urgences. Mais les syndicats publics ne voudront pas que l'on touche à leur Club med !
Réponse de le 21/05/2017 à 22:56 :
Qu'est ce qu'il ne faut pas lire. Allez bosser quelques semaines dans un CHU et vous reviendrez poster. Moi je connais surtout des infirmiers qui ont fuis le CHU pour devenir libéral. Autant de boulot, plus d'heures en effet (à cause des déplacements) mais moins de stress et surtout salaire doublé. De toute façon, votre post montre bien que vous n'y connaissez rien car niveau horaire ils sont bien au delà. Les fameuses RTT des 35h ils ne peuvent pas les prendre car manque de personnels, ils sont rappelés sur leurs congés... Un(e) infirmier(e) travaillant dans un CHU pourrait peut-être nous expliquer comment les RTT sont mises sur un compte...
a écrit le 21/05/2017 à 11:23 :
J'ai souvent eu l'impression que ma voiture était mieux traitée pour une révision chez le concessionnaire, que moi, patient a l'hôpital !!!
Réponse de le 21/05/2017 à 18:19 :
@ozarmes; dans ton cas, un seul remède: comme ta bagnole, bois de l'huile (de ricin) au lieu de ta bière quotidienne. Vidange assurée :-)
a écrit le 21/05/2017 à 8:33 :
Touraine porte une large responsabilité dans cet échec. Il existe deux système médicaux en France, l'un public où tout est "gratuit" mais avec des délais pour opérations très, très longs, de l'autre système privé plus rapide mais cher car toute op. engendre un surcoût. A force d'exiger des praticiens quelle que soit la spécialité des pseudos économies (ça c'est la version officielle pour le peuple) ceux-ci se désengagent du secteur public pour exercer dans le système libéral. Merci touraine, ouf enfin dégagée elle a fait suffisamment de dégâts en peu de temps.
a écrit le 20/05/2017 à 22:49 :
Effets indésirables des traitements médicaux, ben oui on ne peut pas engraisser nos labos en faisant de nous les champions du monde de la conso de médocs et pas avoir de conséquences...Merci aux médecins au passage pour leur lâcheté en la matière.

Sans oser parler de privatiser la SECU, je pense que l'obligation de mutuelle doit permettre à ces dernières de favoriser la prévention. Il va dans leur intérêt et dans le notre (tant financièrement que sanitairement) de faire du bonus malus conditionné par de bons usages et la visite obligatoire régulière de médecin.
On objectera que l'on manque de médecin, certes, alors faisons sauter le numerus clausus, permettant la création de centre de santé avec des infirmières et du personnel capable de réaliser des tests et analyses de premier niveau.

Bref innovons, bougeons et arrêtons de vivre dans le mythe d'un passé mythifié ou de se battre indéfiniment la coulpe, tout cela n'améliore en rien notre santé. Nous avons une population de mieux en mieux éduqués, des personnels de santé bien formés, des chercheurs de pointe, on a tous ce qu il faut pour faire encore mieux! Y a plus qu'à.
a écrit le 20/05/2017 à 22:22 :
Pour avoir travaillé dans plusieurs pays occidentaux, le système de santé français est bien un des meilleurs du monde, même si il souffre comme partout a cause des réductions budgétaires.
C'est l'une des raisons qui nous ont fait revenir en France.
a écrit le 20/05/2017 à 21:58 :
une étude britannique a-t-elle un jour classé la France a une bonne position ?
a écrit le 20/05/2017 à 19:50 :
Il faut se remettre en cause, évidemment de façon intelligente, c'est à dire faire le constat de ce qui marche bien, ce qui marche moins bien et les problèmes évidents. mais en France, depuis 1789, nous sommes les meilleurs du Monde, enviés par tous.. Mission difficile donc..
a écrit le 20/05/2017 à 18:34 :
... et ça se dégrade a une vitesse V !
1 an d'attente (ou RIEN !!!) en ophtalmo ,4 mois en chirurgie /main et tout a l'avenant a Brive ....
Merci les LR/PS /UMP et la bande qui détériore tout sur son passage depuis des décennies !
Réponse de le 21/05/2017 à 8:35 :
A quoi reconnaît-on un fana du fhaine???il ne connaît que UMPS ce que dit en boucle la dondon et sa clique. allez il faut lire davantage sinon on devient totalement c..
a écrit le 20/05/2017 à 16:56 :
Bof, des enquêtes, sondages et autres études dont on ne sait jamais qui est derrière... La même étude a classe mon pays de résidence dans les 10 premiers... Soit, mais quand on n'est pas bien, vite, vite, le plus proche CHU francais...c'est plus sur !!!
a écrit le 20/05/2017 à 15:50 :
Moi je le classera même 50 ou 100ème...une fois j ai lourdement chuté des escalier et je suis arrivé au CHU en urgence.resultat:3H sur 1 brancard et pas 1 seule visite de médecin.pas 1 scanner...juste 1 pseudo radio.et...1 ordonnance pr du délivrance.
Réponse de le 20/05/2017 à 22:36 :
En bon petit égoïste franchouillard, vous ne pouvez imaginer de cas bien plus urgents que le votre...dramatiquement classique, mais heureusement vous êtes là pour nous en parler contrairement sans doute à certains "privilégiés" passés avant vous ce jour là.
a écrit le 20/05/2017 à 15:24 :
Il est intéressant de noter, à la lecture des commentaires ci-dessous, que quand La Tribune publie un classement très favorable à la France, les lecteurs (toujours les même soit dit en passant) trouveront toujours quelque chose à y redire mais quand le classement en question n'est pas particulièrement favorable à notre pays il est pris au pied de la lettre par ces mêmes lecteurs qui se gaussent de la soit disant déchéance de notre pays.
Hypocrisie, Troll, appelez ça comme vous voulez, ça devient de plus en plus compliqué de rester calme devant tant de mauvaise fois.
Réponse de le 21/05/2017 à 7:35 :
Bien vu! De Galles appelait cela la hargne la grogne la rogne.
a écrit le 20/05/2017 à 14:06 :
Cette étude démontre une fois de plus que la France sombre dans le déclin total,

c'est le résultat des piètres politicards qui ont gouverné ces 15 dernières années ;

L'on a une confirmation de plus que quelque soit leurs déguisements UMP LR UDI LREM EELV, il ne faut plus leur donner aucun mandat électoral ...
a écrit le 20/05/2017 à 13:23 :
On est la 6ème puissance mondiale, on nous dit que notre système de est un des meilleurs, en fait on est 15ème ce qui correspond à notre classement pour le revenu par tête d habitant pas de quoi pavoiser, changeons notre modèle social, il coûte cher, c'est la seule certitude
Réponse de le 20/05/2017 à 14:12 :
sur les décès évitables, Eurostat plaçait la France en tête en 2016, avec une bonne marge. on devance même la Suisse qui dépense $9700 par tête en Santé contre $5000 en France d'après le Bloomberg Healthcare Efficiency Index. ça n'a pas l'air si cher.
noter que l'étude Eurostat porte sur 86 causes de décès, contre 32 maladies dans l'étude objet de cet article. et que les chiffres sur les décès ducaux effets indésirables sont assez approximatifs.
a écrit le 20/05/2017 à 13:16 :
c'est pas qu'une question d'argent pose sur la table; chaque fois que la france augmente son nombre de profs de 100.000 elements, elle recule de 4 place au pisa
le pb des hopitaux est que 1 ca sert souvent a autre chose qu'a soigner des gens ( par exemple donner du travail a des electeurs d'un depute qui veut se faire reelire), 2 c'est encombre par des gens qui sont prioritaires, vu qu'ils n'ont jamais cotise ( ben oui, normal, quoi)....
Réponse de le 20/05/2017 à 14:05 :
dixit le troll du UK, pays dont la part de l'emploi public dans l'emploi total est de 23,5% contre 19,8% en France ; moyenne de 21,3% en OCDE (OCDE, Government At A Glance 2015).
Réponse de le 21/05/2017 à 13:06 :
On devrait donc réduire le nombre d'enseignants de 1 million (supprimer tous les postes) pour gagner 40 places au classement Pisa!

Vous êtes un génie!
a écrit le 20/05/2017 à 13:08 :
Tout est relatif. Personnellement, je trouve que le système canadien (dont je dépends) est bon (même si classé 17e dans le sondage) et quelquefois un peu trop quand le médecin me dit que je devrais avoir une prise de sang tous les 3 mois en prévention. Je vais chez le médecin quand j'ai un problème, ce qui n'est pas souvent et je mourrai comme tout un chacun. Pas besoin donc de facturer le contribuable pour un cycle de vie tout à fait naturel :-)
Réponse de le 20/05/2017 à 14:04 :
Je l'ai pratiqué pendant 3 ans le système canadien (québecois). Il m'a semblé effectivement correct pour la prévention. Quant aux soins courants, c'est une autre paire de manches et je préfère nettement ce qui se fait de coté-ci de l'Atlantique, sans parler des coûts assez prohibitifs ou des délais d'attente. Je ne suis pas tombé malade là-bas, mais deux de mes collègues ont eu des déboires qu'ils n'auraient pas eu par ici.
Réponse de le 20/05/2017 à 18:35 :
@mjj: je ne sais pas ce qui se passe au Québec, je suis en Ontario. Pas délais d'attente à ce jour, le coût des médicaments reste correct. La seule chose que je sais, par expérience, du Québec, c'est qu'ils ne peuvent pas sentir les môdits frinssais :-)
Réponse de le 20/05/2017 à 22:40 :
Apparemment, vous n'avez pas beaucoup de contact avec le système médical québécois. Ne savez vous pas que de nombreuses familles attendent DEUX ans pour avoir un médecin de famille a Montréal ? Ne savez vous pas qu'il faut des années a un cancéreux pour accéder a une chimiothérapie ? J'ai passé des nuits avec mon enfant au Children"s hospital sans JAMAIS voir un médecin car il était tout seul a gérer toutes les urgences. Et bien sur, aucune possibilité d'appeler un médecin a domicile comme en France. Le Quebec est sympa mais il ne faut pas tomber malade.
Réponse de le 21/05/2017 à 10:43 :
@Patriot 9
Exact, et les déboires de mes deux collègues pour des trucs assez graves (l'un risquait de perdre un œil et l'autre s'est tapé les urgences comme dans les invasions barbares) sont exactement de cette veine.
Comme vous dites, c'est un pays où il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et malade.
Les Québécois sont d'ailleurs les premiers à reconnaître que leur système de santé fonctionne très mal.
a écrit le 20/05/2017 à 12:28 :
Le système de prévention est inexistant, sinon contre productif. En caricaturant à peine :
- Dans le genre "laissez nous faire on maitrise la situation" et au premier scandale sanitaire, il n'y a plus ni responsable, ni coupable.
- Ou "ce n'est pas moi c'est l'autre", un peu comme à l'école.
Étant donné qu'il y a des vies en jeu, cela mérite un peu plus de considération et de sens des responsabilisés.

Ceci dit il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain, mais bien essayer de changer de méthode et parfois d'état d'esprit. Je ne crois pas que ce soit une question de budget, mais d'organisation et de volonté.
On pourrait trouver des similitudes avec les problèmes rencontrés en France avec la gestion de la qualité. L’affichage seul des ISO 9000-9001 et autres ne suffit pas, il faut mettre en pratique, ne serais que parce que la concurrence ou le benchmark existent (merci l'OCDE).

Plusieurs institutions ont réussi à fixer des objectifs de manière contractuelle, avec de la transparence, des commissions, des observateurs, des régulateurs, etc...
Sinon on peut aussi choisir de tout mettre sous le tapis, ce qui revient à étouffer une part de démocratie. Ce n'est certainement pas le moment, vu que nous sommes déjà passés très près du pire.
a écrit le 20/05/2017 à 11:53 :
Au temps jadis, la France disposait d'un système de suivi de la santé des travailleurs qui était assez régulier et complet. Les plus anciens se souviendront des camions radio qui venaient sur les sites industriels. Depuis cela a été supprimé. La prévention n'en est pas sortie gagnante.
a écrit le 20/05/2017 à 10:54 :
La France et ses services publics qu'on nous présente comme les meilleurs au monde pour justifier leur coûts prohibitifs ne passent que très rarement la comparaison avec ceux des pays les plus performants. Quant au classement de notre système éducatif, on n'en parle même pas.
Réponse de le 20/05/2017 à 11:20 :
@juv
Les "classements", ça ne veut rien dire, pas plus dans le domaine de la santé que dans celui de l'éducation. Vous êtes sûrement d'accord pour que les étudiants, comme dans les pays Anglo-saxons, s'endettent à plusieurs dizaines, voire centaines! de milliers de dollars pour poursuivre des études supérieures. Vous pensez que donc que la santé doit suivre le même chemin., c'est à dire privatiser la santé, selon la "bonne" logique libérale. D'un point de vue républicain, je pense que l'égalité devant la maladie et l'enseignement sont des principes essentiels qui vont au-delà des "classements" dont le but sous-jacent est de "pointer" les (soi-disant) mauvais résultats, ce qui laisse entendre que le système est globalement mauvais... et que le Privé ferait sans doute mieux. Pour les riches: Certainement! Les autres peuvent crever, ailleurs si possible, pour qu'ils n'entrent pas dans les statistiques et viennent faire baisser la note au classement. Tout ramener à l'économie en négligeant les valeurs conduit inévitablement au chaos.
Réponse de le 20/05/2017 à 14:09 :
Tout à fait d'accord avec Valbel89.
Ceux qui l'ont fait avaient certainement un message à faire passer aux autorités de leur pays en plus. Démarrer dans la vie avec 50k£ de dettes malgré l'aide des parents (la fille d'un ancien collègue et ami anglais) ne me fait pas trop envie également.
A l'attention de juv
Quant aux "couts prohibitifs des dits-services", allez vous faire soigner aux USA ou en Suisse ou même en Allemagne, vous verrez la différence.
Réponse de le 21/05/2017 à 9:32 :
@juv: 1) on attrape pas les mouches avec du vinaigre et pour être élus ou réélus, il faut s'attendre à ce que tous les politiques disent, c'est nous les meilleurs. 2) Le bac +2, merci Jospin, avec des titulaires qui ne savent ni lire, ni écrire, correctement n'est pas un hasard, mais une stratégie. Les gens qui se voient gratifiés du diplôme ont le sentiment d'être intelligents, alors qu'en réalité l'abaissement du niveau permet de constituer un troupeau de moutons manipulables à merci. Le paysan d'antan avec son certificat d'études et son bon sens était 100 fois plus fûté et réaliste que notre bac +2, merci Jospin :-)
Réponse de le 21/05/2017 à 13:13 :
Ici on parle du système dans son ensemble public+privé.

La France n'a pas un système de santé cher, ni un système éducatif couteux d'ailleurs.

C'est seulement la part publique qui est importante, mais le cout global rapporté à sa performance est plutôt bon!
a écrit le 20/05/2017 à 9:53 :
sur les décès évitables, Eurostat plaçait la France en tête en 2016, avec une bonne marge. on devance même la Suisse qui dépense $9700 par tête en Santé contre $5000 en France d'après le Bloomberg Healthcare Efficiency Index.
une étude du British Journal of Sports Medicine de septembre 2016 sur la santé des jeunes plaçait la France 11e parmi 50 pays, devant les autres grands pays développés hormis Japon. signe de santé plutôt correcte. des enfants en bonne santé ont tendance à donner des adultes en bonne santé, disait un auteur de l'étude (Le Figaro Santé, 10/2016). ce résultat montre qu'il y a de la prévention en France (nourriture, exercice).
Le Ministère a aussi confirmé ces jours-ci que les Français sont plutôt en bonne santé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :