Premier trimestre porteur pour Total

 |   |  245  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La compagnie pétrolière a fait état, ce vendredi, d'un résultat net ajusté en hausse de 9% à la faveur de la progression des cours du pétrole et de sa production. Elle se dit également confiante pour le reste de l'exercice 2010 tout en voulant réduire de 20% ses capacités de raffinage.

Total se porte bien. Le groupe pétrolier a annoncé, ce vendredi, un résultat net ajusté de 2,3 milliards d'euros au premier trimestre en hausse de 9%. Ce résultat est proche des estimations des analystes. Ces derniers tablaient sur un montant moyen de 2,301 milliards.

Cette performance bénéficie de la progression des cours du pétrole et de la production du groupe qui a légèrement dépassé les attentes des analystes. Elle est en hausse de 4,5% à 2,427 millions de barils par jour au premier trimestre là où le marché attendait 2,391 millions de barils.

Concernant ses perspectives, au vu de la croissance de la production observée ces derniers trimestres, Total se dit confiant pour le reste de l'année en cours. Il précise qu'il se concentrera à poursuivre l'amélioration de sa rentabilité et de son développement. L'environnement de la chimie continue de s'améliorer progressivement a-t-il ajouté.

En outre, le directeur financier du groupe, Patrick de la Chevardière, a ajouté lors de la présentation des résultats aux analystes financiers, prendre des mesures dans le secteur du raffinage face à l'environnement "difficile". Mesures se traduisant, conformément à ses objectifs, par une réduction de 20% des capacités de raffinage du groupe entre 2007 et 2011.  "Nous avons décidé de fermer une unité de distillation à la raffinerie de Normandie et nous sommes en train de fermer la raffinerie de Dunkerque et d'en vendre une autre en dehors de France", a-t-il précisé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :