La Chine mise sur Total pour exploiter le gaz de schiste

 |   |  333  mots
Christophe de Margerie, PDG de Total - Copyright AFP
Christophe de Margerie, PDG de Total - Copyright AFP (Crédits : AFP)
Le groupe Total serait sur le point de signer un partenariat avec la Chine pour exploiter du gaz de schiste. Le dirigeant du groupe pétrolier français, Christophe de Margerie, l'a indiqué dimanche soir au "Wall Street Journal".

Nouvel accord en vue entre la Chine et Total. Le groupe pétrolier serait en passe de signer un accord mis en place avec Sinopec (la China Petroleum and Chemical Corporation) en vue de développer la production de gaz de schiste. Le président du groupe, Christophe de Margerie, l'a indiqué dans une interview au Wall Street Journal, dimanche soir. 

Ce partenariat prendrait la forme d'une co-entreprise, chargée de l'extraction de ce gaz retenu dans des roches. Sinopec en détiendrait 51% contre 49% pour Total et ses partenaires du Koweit. Un "pré-accord" aurait déjà été convenu, selon le dirigeant français. Celui-ci devra ensuite être approuvé par une commission spéciale à Pékin.

100 milliards de m3 de gaz en 2020

Grâce à cet accord, la production annuelle chinoise de gaz de schiste, aujourd'hui presque inexistante, pourrait passer à 6.5 milliards de mètres cubes en 2015 puis devrait être comprise entre 60 et 100 milliards de mètres cubes d'ici à 2020. Une aubaine mise en avant par Christophe de Margerie pour justifier le "pré-accord" passé avec Sinotec et souhaiter son application le plus vite possible. Si les autorité chinoises "veulent atteindre ces niveaux de production ils vont devoir donner les autorisations rapidement ou ce sera infaisable", a-t-il ainsi souligné.

A cette occasion, la Chine, qui détient déjà 2% de Total, pourrait augmenter sa participation au capital de l'entreprise française. Christophe de Margerie s'est favorable à ces nouveaux investissements du pays."Si CIC (le fonds souverain chinois) veut prendre plus, nous n'avons aucun problème", a-t-il déclaré. Depuis 2008, c'est le fonds chinois State Administration of Foreign Exchange (Safe) qui détient des parts du groupe pétrolier.

2% détenus par le Qatar

Le PDG du groupe pétrolier français est également revenu sur la présence du Qatar parmi les actionnaires majoritaires de Total. Le pays détient, comme la Chine, 2% de son capital."C'est bien pour un groupe d'avoir un partenaire historique présent dans votre capital", s'est réjouit Christophe de Margerie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/03/2012 à 17:43 :
et il faudra qu'il paye des impôts en France sur les bénéfices qu'il va faire en Chine ?
et nous il faudra bien qu'on y vienne un jour au gaz de schiste ,quand le baril sera à 2? et ne nous plaignons pas de voir l'essence à la pompe à 2?
a écrit le 19/03/2012 à 16:02 :
Felicitations a Mr. de Margerie,excellent gestionaire.
a écrit le 19/03/2012 à 12:22 :
Lorsque Total aura fourni toute la technologie ....au revoir ,nous n'avons plus besoin de vous !
Réponse de le 19/03/2012 à 13:09 :
sauf que là, la Chine va servir de crash-test pour ces technologies :-))) .Si un jour c'est propre et au point, on pourra aussi le faire chez nous, sinon on leur laissera le désastre écologique. Elle est pas belle, la mondialisation ??
a écrit le 19/03/2012 à 10:07 :
Au risque d'être cynique et réaliste, (et donc pragmatique et désabusé...) Je dirais que ça permet d'avoir le beurre et l'argent du beurre : une entreprise française se développe dans ce domaine, fera des bénéfices dessus, et les conséquences seront chez les autres. Avec un peu de chance peut être même que Total en profitera pour faire des recherches sur le domaines afin d'améliorer le processus et d'évaluer la faisabilité et le coût d'une version plus "propre".
Réponse de le 19/03/2012 à 10:37 :
+1 tout a fait d'accord : I don't eat where I s.hit (expression du capitalisme americain)
Réponse de le 19/03/2012 à 11:56 :
+1 ... dans 20 ou 30 ans, il y aura toujours des réserves dans le sous-sol français ... donc si on sait exploiter sans dégâts , pourquoi pas ? allons apprendre en Chine et aux USA :-))
a écrit le 19/03/2012 à 9:06 :
Les conséquences géologiques et environnementales de l'exploitation du gaz de schiste, sont désastreuses. Les profits attendus d'une telle exploitation sont-ils mis en relation avec l'avenir de nos enfants sur notre terre ?
Réponse de le 19/03/2012 à 11:44 :
Comme dirait Sarkozy, "Que voulez-vous que j'ai à foutre de ce que vous me dites" !!!
Réponse de le 19/03/2012 à 11:45 :
C'est pas chez nous, donc, on s'en fout!
Réponse de le 19/03/2012 à 11:53 :
dans ce cas, il s'agit de l'avenir des enfants des chinois ... on peut y aller gaiement :-))
a écrit le 19/03/2012 à 9:01 :
Total est l'une des grandes réussites fgrançaises. C'est pour cela que trop de Français la dénigre autant ! Pourquoi une majorité de Français ont-ils une attitude suicidaire. Ne peuvent-ils regarder la réalité en face.
Réponse de le 19/03/2012 à 10:21 :
Parce que certains français ont la décence et l'humanité de ne pas avoir envie que Total aille faire en Chine et aux Chinois ce que l'on a refusé que cette entreprise fasse en France et aux français, à savoir détruire leur environnement géologique.

Tandis que d'autres, dont vous semblez faire partie, privilégieront toujours l'argent sur l'humain.

Nous ne manquons pas de sources d'énergie. Cette énergie n'est d'ailleurs pas, en ce qui concerne le nucléaire, assez chère. Il n'y a aucune raison d'aller exploiter ce truc.
Réponse de le 19/03/2012 à 11:46 :
@Ben: Pour résumer, vos gens ont rateé leur vis et essaient de se trouver des excuses...
Réponse de le 19/03/2012 à 17:06 :
d'accord avec jesus
Réponse de le 20/03/2012 à 8:23 :
à Ben : Pour vous il faut renoncer aux ressources terrestres et vivre à l'âge de pierre ? Séduisant sans doute pour certains ! Il vaut mieux que Total aille aider la Chine pour exploiter ses richesses, compte tenu des compétences de Total cela pourrait éviter des erreurs à ce pays et protéger son environnement. On peut se féliciter du savoir faire reconnu de cette entreprise FRANCAISE !
a écrit le 19/03/2012 à 7:47 :
total detient 025% d'un projet de cooperation ou il apportera le savoir faire, les investissements, l'argent frais, et les transferts de technologies; les chinois 99.75%, car le projet est en chine......... j'ai bien lu?
Réponse de le 19/03/2012 à 9:04 :
Vous avez manifestement mal lu. Total et ses partenaires Koweitiens auraient 49 %. Pourquoi critiquer sans raisons. Total est en train d'asseoir son assise internationale avec la moyen-orient et l'extrême-orient. S'il attendait de faire des bénéfices en France ce serait une société de seconde zone.
Réponse de le 19/03/2012 à 9:37 :
ils ne gagnent pas d'argent en france,.......... ils ne vont pas en gagner en chine, personne ne gagne d'argent en chine ( je crois que les meilleurs c'est les boites de hongkong avec 50% de profitables, les allemands de memoire sont a 30% de boites profitables, pas lourd, hein?) ................ par contre on va leur demander des transferts de technologie -- a titre non onereux, comme il se doit--
a écrit le 19/03/2012 à 7:26 :
et pendant ce temps en France dans ce domaine nous avançons a reculons au nom de l'idéologie écologique
Réponse de le 19/03/2012 à 7:59 :
Allez au Canada voir les ravages que fait l'exploitation de ce gaz . Nous devrons en France vivre dans quelques années avec des friches nucléaires, n'y ajoutons pas les déserts pollués que ne manqueront pas de laisser les exploitants.
Réponse de le 19/03/2012 à 9:06 :
Je me demande ce que sont vos compétences à tous deux dans le domaine dont il est question. Vous en savez surement plus que les grands spécialistes. Cela s'appelle la science infuse (ou confuse !)
Réponse de le 19/03/2012 à 9:21 :
Amiante, hormones de croissance, farines animales, poulets a la dioxine ... quelques exemples de pratiques qui a l'epoque apparaissaient comme revolutionnaires et visionnaires ... Aujourd'ui avec du recul et des morts on se rend compte que ces pratiques etaient irresponsables.... L'etre humain n'apprend jamais de son histoire.
Réponse de le 19/03/2012 à 10:03 :
Il faut faire la part des choses : L'amiante aparaissait comme un matériaux révolutionnaire, l'hormonne de croissance aussi. A l'inverse les farines animales étaient juste un moyen pour des entreprises d'etre moins cher, et le poulet à la dioxine relève à mon sens de l'empoisonnement pur et simple pour faire du profit. Mais sur le principe, je pense que vous avez raison, sauf sur un poit : l'être humain apprend, mais à l'echelle individuelle s'en fout que les autres subissent les conséquences. Ce n'est pas un manque d'apprentissage, c'est une mentalité.
Réponse de le 19/03/2012 à 15:40 :
Total est une entreprise qui ne mange pas pour vivre mais qui vit pour manger. On a qu'une seule terre, ce qui se passe de l'autre côté de la planète a un impact ici. Total ne contribue que très faiblement à la richesse de la France, moins que le minimum, sa stratégie de développement, la majorité des ses investissements sert à obtenir des passes-droits. Le pouvoir de transférer leurs bénéfices et investissements sur les énergie renouvelable, il l'ont, il leur manque la volonté de servir de modèle, d'ouvrir la voie vers des solutions durables autrement que par des pirouettes marketing.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :