Le Japon s'oriente vers 15% de nucléaire en 2030

Le gouvernement japonais, qui craint une pénurie d'électricité, s'oriente vers une politique énergétique à 15% d'origine nucléaire. Les réacteurs arrêtés suite à la catastrophe de Fukushima seraient ainsi redémarrés, et la part des énergies renouvelables augmenterait de près d'un tiers.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le Japon, dont le gouvernement réfléchit à une nouvelle politique énergétique du fait de l'accident de Fukushima, se dirige vers une proportion de 15% d'électricité d'origine nucléaire en 2030, presque deux fois moins qu'avant, d'après le ministre de l'Environnement. "15% d'électricité d'origine nucléaire devrait être la base" de la politique énergétique pour 2030, a déclaré vendredi aux journalistes Goshi Hosono, même si rien n'est encore officiellement décidé. Avant le drame de Fukushima, provoqué par le violent séisme et le gigantesque tsunami qui ont saccagé le nord-est de l'archipel le 11 mars 2011, la précédente politique énergétique prévoyait un taux de plus de 50% en 2030.

15%, ratio atteint quasi-naturellement après redémarrage des réacteurs

Une commission ad hoc du ministère de l'Industrie a présenté quatre options possibles, avec des taux respectifs d'électricité de source nucléaire de 0%, 15%, 20-25% et 35%. 15% est le ratio qui sera atteint quasi naturellement si sont redémarrés les réacteurs existants actuellement stoppés ayant prouvé leur sécurité, si l'on n'en construit pas de nouveaux et si l'on arrête l'exploitation au bout de 40 ans d'utilisation (ni avant, ni après). De ce fait, selon M. Hosono, 15% est la proportion jugée la plus réaliste.

La décision de passer à zéro risquerait quant à elle de susciter maints débats virulents entre pro et antinucléaires tout en forçant à mettre les bouchées doubles ou triples sur d'autres modes de production. Celle de 20-25% s'assimilerait à la nécessité de remplacer les réacteurs arrivant en fin de parcours ou de prolonger leur durée d'usage, et celle de 35% nécessiterait en outre la construction de nouvelles unités, ce qui apparaît difficile à faire admettre pour le moment à une partie de la population traumatisée. 

Accroissement de l'utilisation des énergies renouvelables

Selon la commission, une proportion nucléaire de 15% en 2030 supposerait, outre un redémarrage des réacteurs, un accroissement à 30% de la part issue des énergies renouvelables (hydraulique, solaire, éolienne, géothermique, etc.) ainsi qu'une baisse à 40% (contre plus de 60% en 2010) de celle provenant de centrales thermiques afin de réduire les rejets de gaz à effet de serre. A en croire différents sondages, une large majorité de citoyens nippons, bien que n'exigeant pas l'abandon immédiat de l'énergie nucléaire, souhaitent une réduction substantielle à court terme par rapport au niveau antérieur à l'accident, et tendant vers une proportion nulle à terme.

Avant le désastre de Fukushima, 26% de l'électricité produite et consommée au Japon était d'origine nucléaire, le pays ayant alors 54 réacteurs, dont 37 étaient actifs lorsqu'est survenue la catastrophe atomique. Depuis, à cause de l'accident lui-même et de sessions de maintenance indispensables et suivies de tests de résistance rendus obligatoires, tous les réacteurs ont progressivement été éteints et aucun remis en exploitation.

Le gouvernement craint une pénurie de courant

Actuellement, la part nucléaire de l'électricité est de facto égale à zéro et le nombre d'unités abaissé à 50 (les 4 réacteurs ravagés de Fukushima ayant été rayés des registres). Mais le gouvernement, qui, à l'instar des compagnies d'électricités et de nombre d'entrepreneurs, dit redouter une pénurie de courant et les conséquences négatives qu'elle aurait sur la vie quotidienne et l'économie, plaide pour un redémarrage des réacteurs jugés sûrs. Il se heurte toutefois aux réticences d'élus locaux dont l'accord est nécessaire.

La décision finale du gouvernement sur la politique énergétique à conduire d'ici à 2030 est attendue dans le courant de l'été, comme l'a promis il y a plusieurs mois l'actuel Premier ministre, Yoshihiko Noda.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 40
à écrit le 31/05/2012 à 5:29
Signaler
Ouais, les lobbies nucleaires ont semble-t-il les reins solides! Et ce, alors que le Japon est un pays a tres fort potentiel pour l'energie geothermique!

le 01/06/2012 à 17:07
Signaler
Le charbon c'est propre !

à écrit le 30/05/2012 à 23:40
Signaler
Les centrales aux charbons allemandes sont très propres, elle en rejettent seulement du dioxygène dans l'air et absorbent le co².

le 01/06/2012 à 16:30
Signaler
Les 80% de la production électrique chinoise (charbon/pétrole) est très propre, l'énergie est complètement renouvelable. Le pétrole est naturel et le gaz est naturel, c'est donc une énergie verte !

le 08/06/2012 à 19:05
Signaler
Chouette maintenant on parodie mon pseudo "yan13", dommage que l'administrateur informatique de La Tribune ne puisse pas interdire les doublons des pseudos...En tous les cas je le prends plutôt pour une marque de considération, au moins je dérange ce...

à écrit le 29/05/2012 à 11:05
Signaler
Apres Fukushima, ils en veulent encore 15%? Bonne chance...

à écrit le 28/05/2012 à 2:04
Signaler
Juste une question. Comment les pays vont-ils faire lorsque le nucléaire et le pétrole auront disparus et dans la mesure où ils n'ont pas fait péter la planète d'ici là ?

le 28/05/2012 à 10:40
Signaler
réponse ici: www.negawatt.org

le 29/05/2012 à 16:52
Signaler
yan13 n'est plus dans notre réalité. aïe aïe

à écrit le 27/05/2012 à 10:38
Signaler
Der Plan, bis zur Abschaltung der letzten deutschen Kernkraftwerke in zehn Jahren den Anteil der erneuerbaren Energien auf 40 Prozent zu erhöhen, sei "ein überaus ehrgeiziges Ziel", sagt der FDP-Fraktionsvorsitzende Rainer Brüderle der "Welt am Sonnt...

le 27/05/2012 à 16:48
Signaler
Vive l'électricité allemande à base de LIGNITE/CHARBON. T'as pas plus vert ! LOL

le 29/05/2012 à 11:13
Signaler
Lundi 28/05/2012 : 30 mille Mégawatts produit en Allemagne avec le solaire et l'éolien soit 100% de la demande du jour. les centrales au charbon et nucléaires en veille. De plus les anciennes centrales thermiques sont remplacées, l'Allemagne fera fa...

le 29/05/2012 à 11:42
Signaler
Avec ton solaire.... les panneaux photovoltaïques actuels viennent de Chine, c'est fabriqué par des gosses de 8 ans qui travaillent sans protections, qui crèvent avec les produits chimiques, rien n'est géré, tout n'est que pollution environnemental. ...

le 29/05/2012 à 16:03
Signaler
C'est pas grave, le pétrole et le gaz prennent le relais. L'air pur.

à écrit le 25/05/2012 à 16:01
Signaler
Moi je prédit que le peuple Japonais va intensifier son combat pour qu'aucun réacteur nucléaire ne soit rallumé s'ils arrivent à passer l'été sans trop de problèmes, ce qui apportera la preuve que l'état et le lobby nucléaire continuent à mentir sur ...

le 25/05/2012 à 17:05
Signaler
Bien entendu, les industries japonaises peuvent se passer du nucléaire ... avec des centrales à gaz ou au charbon, car on ne sait pas faire tourner des usines avec des énergies intermittentes comme l'éolien et le solaire. La question est: à quel prix...

le 25/05/2012 à 21:14
Signaler
Vous avez oublié une autre alternative au gaz ou au charbon: les économies d'énergie. Et d'ailleurs c'est la dessus que le Japon fera le plus d'efforts l'été prochain http://www.lemonde.fr/japon/article/2012/05/13/le-japon-veut-reduire-de-20-sa-cons...

le 25/05/2012 à 22:57
Signaler
Les économies d?énergie c'est très bien mais il ne faut pas les utiliser comme argument pour masquer la réalité. Au final, les usines japonaises auront besoin d?énergie pour tourner, de l?énergie en quantité et non aléatoire dans sa production. En l?...

le 25/05/2012 à 23:02
Signaler
C'est un combat à mener sur tous les fronds, énergies alternatives, économie d'énergie le tout combiné à l'énergie fossile (qui reste â ce jour la seule alternative au nucléaire à court terme). La différence avec la France, c'est que le Japon n'a pas...

le 25/05/2012 à 23:45
Signaler
@Georges Le nucléaire ne représente que 30% du mix électrique au Japon, ils n'ont donc pas besoin de se ruiner en remplaçant tout par du gaz et du charbon: 20% d'économies d'énergie et 10% de renouvelable suffiront pour éliminer le nucléaire. Ceci ...

le 27/05/2012 à 10:39
Signaler
ce qui est prévu en Allemagne,c?est de construire encore plus d?usines fonctionnant au charbon et au gaz. Lisez donc la presse Allemande.

le 27/05/2012 à 15:38
Signaler
@vertmifuge Donnez nous vos références d'articles svp. Les Echos a fait un article (en Français) en mars dernier qui explique que les Allemands construisent de nouvelles centrales gaz à haut rendement pour remplacer leurs vieilles centrales charbon/...

le 29/05/2012 à 18:07
Signaler
La gaz naturel c'est renouvelable selon yan13. hahaha C'est FOSSILE !

le 30/05/2012 à 13:09
Signaler
@built , Oui le gaz naturel est renouvelable, seulement s'il est produit par méthanation. La méthanation est un procédé simple qui permet de produire du gaz naturel (CH4) à partir de l'électricité éolienne ou solaire quand elle est sur-abondante: on ...

le 30/05/2012 à 16:30
Signaler
yan13, votre niveau est faible. Vous confondez gaz naturel (composé de différents gaz en + du méthane) récupéré en sous-sol, énergie fossile, à même titre que le pétrole (gaz fossile "naturel" et pétrole dégageant du carbone fossile tous les deux qui...

le 30/05/2012 à 16:32
Signaler
Gaz naturel "biomasse" renouvelable venant de : http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thanisation Gaz naturel non renouvelable venant de : http://fr.wikipedia.org/wiki/Plate-forme_p%C3%A9troli%C3%A8re C'est du niveau collège.

le 30/05/2012 à 16:32
Signaler
Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaz_naturel "Le gaz naturel est un combustible fossile composé d'un mélange d'hydrocarbures présent naturellement dans des roches poreuses sous forme gazeuse."

le 30/05/2012 à 16:34
Signaler
Le seul gaz renouvelable (méthane), est celui obtenu avec la biomasse du type déchets de nourriture, animaux morts, bouses de vaches et d'autres animaux, de bois.... et il n'est actuellement, qu'une partie infime de notre énergie...

le 30/05/2012 à 18:14
Signaler
Bien sûr nous pouvons faire de l'hydrogène avec de l'électricité et de l'eau, c'est en quelque sorte renouvelable, seulement si l'électricité utilisée pour faire l'hydrogène est propre !

le 30/05/2012 à 21:10
Signaler
@juju Bravo! ou bout de 5 interventions vous commencez à comprendre mes explications et vous pouvez maintenant ré-écrire la suite de l'histoire de l'hydrogène en reprenant mon interventions plus haut et enfin vous comprendrez ce que je veux dire par...

le 30/05/2012 à 23:28
Signaler
vous vous embrouillez entre gaz naturel et gaz "naturel". où peut on voir la méthanation à grande échelle ? et un bilan global ?

le 08/06/2012 à 19:44
Signaler
Pour l'instant rien à grande échelle (les besoins à l'échelle du pays ça sera pour après 2020) mais plusieurs expériences pilotes prometteuses à l'échelle d'Instituts de recherche, de quartiers ou d'entreprise en Allemagne, en suivant les liens vous ...

à écrit le 25/05/2012 à 15:26
Signaler
faut leur envoyer Eva Joly et José Bové surtout pour les toilettes sèches, notre arme secrète à nous la Grande Nation des peuples Socialistes

le 26/05/2012 à 22:49
Signaler
N'empêche que les toilettes sèches (qui existent depuis 1947 sous forme moderne en Suède) et sur nos autoroutes, économisent environ 35% d'eau par foyer et évitent les importations coûteuses de potasse et phosphate qui vont manquer d'ici 20 à 30 ans ...

à écrit le 25/05/2012 à 11:37
Signaler
C'est certain que les Japonais ont intérêt à faire de sérieux efforts pour améliorer la transparence et l'indépendance de leur autorité de sûreté nucléaire s'ils veulent continuer à utiliser cette énergie. Mais le choix de garder cette forme d'énergi...

à écrit le 25/05/2012 à 11:19
Signaler
15%? Si le Japon se limite à 15% à moyen terme c'est pas mal, mais ce sera pas facile. Que les français en prennent de la graine.

le 25/05/2012 à 23:08
Signaler
30 ans pour passer de 29 à 15%. Quelle part faudrait-il viser avec une dépendance à 78% pour la France. Cela me semble énorme.

le 26/05/2012 à 8:36
Signaler
Tout semble a quiconque refuse le changement. En l'occurence la France a bien plus d'espace pour implanter des eoliennes, bien plus de rivieres, autant de soleil pour le PV et de cotes pour les technologies marines (eolien off-shore, houlomotricite, ...

le 26/05/2012 à 12:38
Signaler
@Steph d'accord avec vous et je rajouterai un autre argument qui joue en défaveur des ENR en France: notre culture Colbertiste et centralisatrice furieusement maintenue par les Technocrates du Corps des Mines; exactement l'inverse du mode de foncti...

à écrit le 25/05/2012 à 10:22
Signaler
Sacrément puissant, le lobby nucléaire! c'est maintenant qu'on va voir les japs batailler contre cet Imalaya de corruption.. A suivre donc.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.