Prix des carburants : "une réunion pour rien" à Bercy avec les consommateurs

 |  | 316 mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
"ll ne s'est rien dit", résume UFC-Que Choisir à la sortie de la réunion qui s'est tenue ce lundi après midi à Bercy entre les ministres de l'économie et de la consommation et les associations de consommateurs. "Un simple échange", renchérit la CLCV.

"Une réunion où il ne s'est rien dit", estime UFC-Que Choisir, conviée avec plusieurs autres associations à une réunion à Bercy avec Pierre Moscovici et Benoit Hamon sur le prix des carburants. "Les ministres se sont contentés de rappeler qu'à court terme le gouvernement allait procéder à une baisse grâce au levier fiscal, sans autre précision. Et qu'à long terme, ils souhaitaient plus de transparence et qu'ils allaient faire intervenir la DGCCR", précise le représentant de l'association. "Mais ce marché est déjà très transparent. Nous avons suffisamment de données", ajoute-t-il. Le dernier rapport de la DGCCRF sur le sujet, dévoilé dimanche par La Tribune, date en effet d'avril dernier

"On a l'impression d'un réunion organisée pour déminer le terrain avec les consommateurs", note pour sa part Reine-Claude Mader, présidente de la CLCV. "On n'a rien appris. L'engagement du gouvernement visant à baisser les prix des carburants a été confirmé mais rien n'a été précisé sur le montant ou les modalités de cette baisse", précise-t-elle. "Ce n'est qu'un première réunion, il y en aura d'autres, a promis le ministre. Peut être reviendront ils vers nous après leur réunion demain avec les distributeurs", veut espèrer UFC-Que Choisir.

Face une opinion très dubitative, Pierre Moscovici a assuré samedi que les prix à la pompe reculeraient dès cette semaine grâce à un "effort partagé" avec les industriels. Il va réclamer mardi à ces derniers, qui seront à leur tour reçus à Bercy, de faire un geste en baissant leurs tarifs de quelques centimes, en attendant que la baisse de taxe envisagée par le gouvernement, sans doute de même ampleur, soit appliquée. Cette baisse de taxe a été préférée par le gouvernement au blocage des prix promis par François Hollande, trop compliqué à instaurer.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/08/2012 à 11:00 :
Si l'on regarde l'inflation depuis 1960, on voit que les prix ont été multiplié par 10. Si l'on regarde le prix du litre d'essence en 1960, on voit qu'il valait l'équivalent de 0,15 euros (1 NF) . En multipliant 0,15 par 10 on obtient 1,5 euros. En 50 ans, il n' y a donc pas de différence entre l'inflation générale et celle de l'essence. Par comparaison avec un autre moyen de transport: le ticket de métro parisien en carnet: 1960: 0,37NF (soit 5,6cts d'euro). Il est actuellement à 1,27 euros. Son prix a donc été multiplié par 22. Pourquoi ces informations ne sont elles pas systématiquement rappelées? Pourquoi vouloir entretenir le mythe d'une essence chère, alors qu'elle ne vaut pas davantage qu'avant les chocs pétroliers? Pour déprimer les Français, pour qu'ils râlent?
a écrit le 28/08/2012 à 13:30 :
Quelle bonne opération de com' pour la grande distribution. quelle bonne opération mains propres pour les grands groupes pétroliers. Amis socialiste, arrêtez de partager l'argent des autres entre deux réunions stériles. retournez manifester, et laissez nous travailler.
Guillaume qui part bosser, et qui est heureux d avoir mis 100 euros dans don reservoir .....
a écrit le 28/08/2012 à 11:24 :
Hollande démontre qu/il ne tient pas ses engagements de blocage des prix!
**************************************************************************************
Comportement médiocre de /L/anormal /.
*********************************************
a écrit le 28/08/2012 à 9:58 :
"Moi Président" nos avait promis de "bloquer" le prix des carburants. Où est le bloquage ? Les mots ont un sens. Diminuer n'est pas bloquer. De toutes manières, il n'a mystifié que les naïfs et ses groupies.
Réponse de le 28/08/2012 à 11:26 :
l/anormal est hypocrite !
****************************
a écrit le 27/08/2012 à 21:29 :
J'ai payé mon appartement à Paris de 300 m2 dans le 7ème 15 000 euros le m2 et je n'ai pas de voiture, je prends le métro et le bus. J'estime que je suis bien plus défavorisé que celui qui habite en campagne ou en province qui a payé le sien 1 500 euros le m2 et qui doit prendre sa voiture chaque jour. Je devrai bénéficier d'une réduction d'impots chaque année de l'ordre de 5% de la valeur de mon logement, éventuellemnt déductible de l'ISF
Réponse de le 28/08/2012 à 1:25 :
Ben tu l'as, ta réduction d'impôt , puisque tu ne paye pas les taxes sur carburant : on devrait réintégrer forfaitairement l'équivalence de ces taxes dans ton ISF !!!
Réponse de le 28/08/2012 à 2:11 :
La preuve que l on peut avoir du pognon et pas de cerveau !!! Payer 15 000 euros le m² et, même pas la vue sur la et, ni 250 jours de soleil par an ... Le tout pour croiser des bobos et des stressés ... Peuchere !!!
Réponse de le 28/08/2012 à 13:13 :
mais ca fait des WC à 45 000 euros minimum. J'hallucine
Réponse de le 28/08/2012 à 13:40 :
Pour se payer un appart a ce prix, notre ami doit être socialiste, non ??
Réponse de le 28/08/2012 à 15:21 :
mdr..... des wc ..... quel est donc du balcon ,uplacard ?
*
a écrit le 27/08/2012 à 21:05 :
en francs et euros constants, l'essence n'a pas augmenté depuis 1985.
les carburants baisseront lorsque les français se poseront la question: ai-je besoin de prendre ma voiture ? avant chaque voyage. si c'est indispensable, il faut peut-être modérer sa vitesse et limiter les accélérations "vivaces"
D'autre part, sur la même période, les produits alimentaires (pain entre autres) la restauration ont fait une culbutte de 4 ou 5 x.
Réponse de le 27/08/2012 à 21:30 :
C'est un gros bluff de gouvernement "normal" qui ne sait pas que faire pour accélérer la chute
a écrit le 27/08/2012 à 21:03 :
Comme l'a bien dit dans son discours de candidature : il faut résister a ce gouvernement d'incapables. chacun a son niveau peut le faire au prix de petits sacrifices, mais multiplie par des millions ça aura un effet
a écrit le 27/08/2012 à 20:42 :
Que compte faire Hollande pour réduire le nombre de chômeurs. C'est+ important que 2 centimes d'essence. Il aime bien amuser la galerie Francois le petit, mais quand c'est sérieux il n'y a plus personne
Réponse de le 27/08/2012 à 21:07 :
Il a du redre son saLaire de 30% car im savait qu'il ne le méritait pas. Peut être il aurait du l'abattre de75 %, c'est son chiffre fétiche
Réponse de le 28/08/2012 à 13:53 :
Physiquement, intellectuellement, et en beaucoup de choses, il ressemble pas un peu a louis XVI francois le petit ????
Vivement la suite .....
a écrit le 27/08/2012 à 20:31 :
Au préalable ils ont du créer une commission....

a écrit le 27/08/2012 à 19:44 :
A lire en complément :

Pétrole : un outil pour suivre l'évolution des prix à travers le monde

Sur : http://www.immobilier-finance-gestion.com/
a écrit le 27/08/2012 à 19:19 :
Et l'ISf, comment réduire le cout de son augmentation? Je préférerai payer mon essence 2 euros
Réponse de le 27/08/2012 à 22:57 :
Il faut bien payer l'essence des voitures de nos chers élus!
a écrit le 27/08/2012 à 19:05 :
Et une réunion inutile.....
Réponse de le 28/08/2012 à 9:10 :
SPECIALITE DE LAGAUCHE
a écrit le 27/08/2012 à 18:52 :
Que compte faire Hollande pour réduire l'augmentation des impôts qui frappe plus fortement les ménages que l'essence?
Réponse de le 27/08/2012 à 19:16 :
Et quand Zoé pain va augmenter a cause de la farine? C'est Hollande q nous a bien roule (dans la farine)
Réponse de le 28/08/2012 à 1:33 :
Heu... A moins que ce soit de l'ironie je ne pense pas que François Hollande ait pour objectif de réduire l'augmentation des impôts. Je pense d'ailleurs que les augmenter pourrait permettre de réduire les taxes sur le carburant, bloquer les prix à la pompe ou encore contribuer à toutes autre mesures complètement absurdes qui ne sont que des désillusions... :-)
a écrit le 27/08/2012 à 18:50 :
Il n'y a pas que l'essence qui augmente. Je pose la question au gouvernement : qque compte-il faire pour compenser l'augmentation de l'once d'or dans le prix des bijoux. une baisse de la TVA de l'ordre de 10% serait la bienvenue.
a écrit le 27/08/2012 à 18:39 :
Prix coutant égale pas de bénéfice. Pas de bénéfice pas de rentée fiscale pour compenser les baisses symboliques de taxe.

Je crois qu'ils ne vont pas tarder à nous remettre la vignette Auto....
Réponse de le 27/08/2012 à 20:34 :
Pour sur qu'on y aura droit. Baisse du prix, ou moindre hausse de 2 centimes, et vignette de 100 €. 20000 bornes/an à 6 l/100 = 1200 l x 2c = 24 € d'economisé... C'est qui qui va se faire b.....?
Réponse de le 27/08/2012 à 21:33 :
B..... ça veut dire bonifier?
a écrit le 27/08/2012 à 18:33 :
le gouvernement tente d'assumer une promesse impossible à tenir vu le déficit budgétaire. Mais je comprend son embarras vu l'attente de certains consommateurs pleurant sur le coût de leur plein à 100 euros par mois.
Cette énergie est pourtant encore bon marché, qu'en sera t-il quand cela aura atteins 3 ou 4 euro le litre?
Réponse de le 27/08/2012 à 18:59 :
Moi je pense le contraire on nous arnaque depuis un bon moment un coup c'est l'Iran un autre c'est l'Irak et un autre il n'y a plus assez de pétrole !!!!!
Réponse de le 27/08/2012 à 19:36 :
Je consomme pour plus de 100 euros /mois ,je n'attends rien de ce GV de clown ! Ce n'est pas la baisse que je demande mais la réduction forte des dépenses de l'Etat.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :