Sivens : le Conseil général opte pour un barrage plus petit

Le Conseil général du Tarn ne s'est pas rangé du côté de l'avis des experts qui préconisaient la construction de trois retenues latérales ou collinaires.
Le barrage qui sera construit sera plus petit et plus en amont, au contraire des préconisations des experts.
Le barrage qui sera construit sera plus petit et plus en amont, au contraire des préconisations des experts. (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)

Le conseil général du Tarn a décidé vendredi d'abandonner son projet initial de barrage controversé à Sivens et a accepté de le "redimensionner" comme le préconisaient les experts mandatés par la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal.

Les élus ont voté par 43 voix sur 46 en faveur de la résolution proposée par le président socialiste du conseil général, Thierry Carcenac, de faire le choix d'une "retenue d'eau redimensionnée" sur la zone du projet initial. L'exécutif départemental a par ailleurs exigé de l'Etat qu'il procède "sans délai à l'expulsion des occupants sans droit ni titre".

L'avis des experts a été écarté

Le conseil général a opté pour la solution d'un réservoir réduit sur le site de Sivens, de préférence situé 330 mètres en amont du projet initial. Il a écarté l'autre solution proposée par les experts, jugée plus coûteuse et plus longue à mettre en oeuvre, un ensemble de trois retenues latérales ou collinaires dont une à Sivens, et les deux autres à proximité.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et le président de la FNSEA, Xavier Beulin, avaient auparavant appelé au calme sur la zone de Sivens, où la tension est très vive entre les agriculteurs et les opposants au projet de barrage. De son côté, Manuel Valls a appelé à l'évacuation du site.

"Il faudra très vite évacuer les lieux, il ne peut pas en être autrement, l'ordre républicain doit s'imposer, c'est le seul moyen de garantir un débat démocratique serein", a déclaré le chef du gouvernement en marge d'un déplacement dans la Vienne.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.