Avant leur fusion, Veolia et Suez affichent des croissances record

Le leader mondial de l’eau et des déchets, Veolia, a dévoilé jeudi une activité et des profits record pour son premier semestre, et relevé ses objectifs annuels. La cible de son OPA - qu’il espère finaliser d’ici à la fin de l’année -, son rival historique Suez, enregistre lui aussi des performances spectaculaires. Reste à connaître la date de clôture du mariage entre les deux géants, qui sera déterminée par l'antitrust européen.

6 mn

Fortement concentré sur la France, le futur Suez sera repris par des actionnaires majoritairement français et fera moins de la moitié de la taille du groupe actuel, soit de l'ordre de 7 milliards de revenus sur les 17 milliards enregistrés en 2020.
Fortement concentré sur la France, le futur Suez sera repris par des actionnaires majoritairement français et fera moins de la moitié de la taille du groupe actuel, soit de l'ordre de 7 milliards de revenus sur les 17 milliards enregistrés en 2020. (Crédits : Reuters)

« Jamais » Veolia n'aura « été aussi fort ». Son PDG, Antoine Frérot, n'a pas mâché ses mots en annonçant ce jeudi des « résultats record » sur le premier semestre de l'année, lequel s'est achevé, fin juin, par la formalisation de l'entente enfin trouvée avec Suez - au terme d'une bataille homérique entamée en août dernier - et par le dépôt officiel de l'OPA auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF). Pour rappel, face à ce futur mastodonte, un « nouveau Suez » indépendant verra aussi le jour, et fera moins de la moitié du groupe actuel avec un chiffre d'affaires de l'ordre de 7 milliards d'euros.

Ces excellents résultats ont de quoi conforter le leader mondial de l'eau et des déchets dans sa stratégie d'expansion, au moment où s'amorce la fusion avec son concurrent et rival historique, et après que le conseil d'administration de Suez a recommandé son rachat au prix de 20,50 euros par action. De fait, l'OPA est officiellement ouverte ce jeudi.

« J'avais dit au début de l'année qu'en 2021, nous pourrions battre notre record de 2019, et c'est le cas », s'est félicité Antoine Frérot.

Pour cause: comparé à fin juin 2019, avant la crise sanitaire, « le chiffre d'affaires est en hausse de 4,6% à 13,6 milliards d'euros, et l'Ebitda [l'excédent brut d'exploitation, Ndlr] a progressé de 6,2% à 2 milliards », a développé le patron de Veolia lors d'un point presse. Dans le détail, le bénéfice net s'élève à 301 millions d'euros sur le premier semestre, contre une perte nette de 138 millions à la même époque l'an passé, et un bénéfice de 331 millions d'euros au premier semestre 2019.

Lire aussi Suez-Veolia : le récit d'une bataille hors norme

Veolia relève ses objectifs pour 2021

Plusieurs raisons l'expliquent : surpris par un rebond « supérieur aux attentes » au deuxième trimestre, Veolia a été porté par l'accalmie de la crise sanitaire, mais aussi par l'activité Déchets, où la flambée du prix des matières premières a porté les recettes de revente des matières premières secondaires issues du recyclage. Dans le secteur de l'eau, Veolia a rappelé la signature d'importants contrats: gestion de l'eau potable pour la ville de Miyagi au Japon, réutilisation des eaux usées à des fins d'eaux potables en Vendée.

 « L'activité eau est revenue à des niveaux normaux, hormis dans quelques zones où le tourisme n'a pas repris », a salué la directrice générale adjointe, Estelle Brachlianoff.

Fort de ces résultats, le groupe a annoncé le relèvement de ses objectifs pour 2021, tablant désormais sur un excédent brut d'exploitation (Ebitda) supérieur à 4,1 milliards d'euros (contre plus de 4 milliards précédemment).

Croissance spectaculaire de Suez

Et sa cible, qui devrait donc donner lieu à une nouvelle entité fortement amoindrie après la fusion, n'est pas non plus en reste : Suez a, lui aussi, dévoilé mercredi des performances semestrielles spectaculaires, dont un résultat net part du groupe publié de 298 millions contre 212 millions à fin juin 2019, avant le déclenchement de la crise du Covid. Et ce, après avoir subi une perte de 538 millions d'euros sur la même période un an plus tôt, du fait de la conjoncture sanitaire et de charges exceptionnelles dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique du groupe.

« Dans un contexte complexifié par la pandémie et par l'OPA de Veolia, la transformation de Suez a rapidement porté ses fruits et les résultats s'accélèrent au premier semestre 2021 », a souligné dans un communiqué le directeur général, Bertrand Camus, qui doit prochainement quitter l'entreprise.

Il fait ainsi encore mieux que Veolia, dont le résultat net part du groupe de 301 millions n'a pas encore dépassé les 331 millions publiés fin juin 2019 - la faute aux coûts de conseil et de financement de l'OPA, les chiffres intégrant les « coûts de préparation » au projet de rapprochement avec Suez, a précisé Veolia. « Nous sommes heureux de nos bons résultats, mais nous apprécions aussi les bons résultats de Suez », a réagi jeudi matin Antoine Frérot.

La date de clôture de l'OPA inconnue

Si l'OPA est officiellement ouverte ce jeudi, reste à connaître la date officielle du mariage entre les deux géants. Celui-ci devrait être officialisé « d'ici à la fin de l'année », espère Veolia. Mais le groupe se trouve encore dans l'attente des procédures d'autorisation des autorités de concurrence. Car l'antitrust européen, dont la position conditionnera la date de clôture de l'OPA, ne devrait pas se prononcer avant septembre. Dans son avis sur l'offre publique d'achat publié mercredi, l'Autorité des marchés financiers (AMF) l'avait bien souligné: la date de clôture de l'opération de fusion entre Veolia et Suez sera fixée après le feu vert des autorités de concurrence européennes.

Si les actionnaires de Suez peuvent déjà apporter leurs titres, le patron de Veolia a estimé que « l'immense majorité attendra la fin pour le faire, et, en tout cas, certainement [l'autorisation] de l'antitrust européen ». L'augmentation de capital annoncée de 2,5 milliard d'euros pour financer une partie du rapprochement avec Suez, en numéraire et avec un droit préférentiel de souscription pour les actionnaires de Veolia, sera lancée « fin septembre, début octobre », a indiqué Antoine Frérot.

Lire aussi 6 mnQuand la médiation secrète de Mestrallet permet à Veolia de gagner contre Suez

Création de valeur pour les actionnaires de Suez comme de Veolia

« Offrir 20,50 euros par action attribue déjà aux actionnaires de Suez une partie de la création de valeur issue de la fusion, il en faut aussi pour les actionnaires de Veolia, et la création de valeur leur reviendra via un droit préférentiel de souscription des actions nouvelles émises », a justifié le PDG.

Le groupe avait annoncé mercredi soir que son Comité exécutif sera composé d' « un quart de membres issus de Suez dès la date de clôture du rapprochement entre les deux groupes », avec le recrutement de quatre cadres dirigeants de Suez, dont Sébastien Daziano, actuel directeur de sûreté et des relations institutionnelles de Suez, qui deviendra directeur de la stratégie et de l'innovation de Veolia, et Angel Simon, aujourd'hui patron de Suez pour l'Europe du Sud et l'Amérique Latine et qui gardera les rênes de ces zones post-fusion.

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 30/07/2021 à 9:55
Signaler
Eau plus calcaire qui fout en l air l’es dispositif de chauffage eau … fuite de 39-40 % du réseau jamais colmater mais facture au client … dans ma rue on a été 6 à recevoir une note d eau salée ?? Quand réclamation fin de non - recevoir … en s’ excu...

à écrit le 30/07/2021 à 9:55
Signaler
Eau plus calcaire qui fout en l air l’es dispositif de chauffage eau … fuite de 39-40 % du réseau jamais colmater mais favture au client … dans ma rue on a été 6 à recevoir une note d eau salée ?? Quand réclamation fin de non - recevoir … en s’ excus...

à écrit le 30/07/2021 à 7:51
Signaler
ou est la liberté du consommateur de choisir son fournisseur tout en sachant que l'air et l'eau sont indispensable a la vie et que chaque personne au monde devrais avoir une quantite minimum gratuite de 40m3 par

à écrit le 30/07/2021 à 7:48
Signaler
On se doute vu qu'ils n'arrêtent pas d'augmenter les abonnements pour une eau toujours plus mauvaise.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.