Crise énergétique : le Maroc et l'Espagne tracent de nouvelles routes pour l'approvisionnement en gaz

Suite à un différent commercial avec l'Algérie, le Maroc cherche à diversifier ses sources d'approvisionnement en gaz. Un besoin d'autant plus vital depuis le conflit armé mené par la Russie en Ukraine. Face à la flambée de l'inflation, de nouvelles alliances se nouent pour accélérer l'indépendance énergétique de l'Europe.
(Crédits : ILAN ROSENBERG)

Le branle-bas de combat pour trouver de nouveaux fournisseurs de gaz, en remplacement de la Russie bélligérante en Ukraine, se poursuit. Alors que l'Algérie avait annoncé ne plus approvisionner le royaume en gaz, le Maroc a remis en service deux grandes centrales électriques grâce à du gaz naturel liquéfié (GNL) acheminé depuis l'Espagne via le Gazoduc Maghreb Europe (GME). Les deux sites fournissent entre 10% et 17% de la production nationale d'électricité, selon des médias locaux.

Ce GNL servira notamment au redémarrage des stations à gaz de Tahaddart et Aîn Béni Mathar, dans le nord du Maroc, autrefois alimentées par le gaz algérien.

L'Algérie a rompu l'amitié avec l'Espagne

L'Algérie avait menacé en avril de rompre son contrat de fourniture de gaz à l'Espagne si Madrid venait à acheminer du gaz algérien "vers une destination tierce", une référence implicite au Maroc.

Fin octobre, Alger avait décidé de ne pas renouveler le contrat du GME sur fond d'escalade de tensions entre les deux voisins du Maghreb autour de l'épineux dossier du Sahara occidental. Depuis, Rabat cherche à diversifier les pistes pour couvrir ses besoins.

"Le royaume du Maroc assure son approvisionnement en gaz naturel en concluant des contrats d'achat de GNL (gaz naturel liquéfié) sur le marché international et en utilisant les infrastructures gazières des opérateurs espagnols et le Gazoduc Maghreb-Europe", selon un communiqué de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) et de l'Office national des hydrocarbures et des Mines (ONHYM).

Fin novembre, une société britannique Sound Energy et l'ONEE ont signé un accord de fourniture de gaz naturel de la concession de Tendrara (est).

Sound Energy s'engage à produire et à livrer à pays jusqu'à 350 millions de mètres cubes de gaz naturel liquéfié par an, sur une durée de 10 ans.

Du gaz du Nigeria

Ailleurs, d'autres projets sont accélérés pour faire du Maroc une base arrière énergétique de l'Europe. Début juin, le ministre du pétrole du Nigeria a annoncé un projet de construction d'un gazoduc entre son pays et le Royaume, visant à alimenter l'Afrique de l'Ouest et l'Europe en gaz nigérian.

Ce pipeline serait une extension d'un gazoduc qui achemine le gaz du sud du Nigeria au Bénin, au Ghana et au Togo depuis 2010.

Il y a quatre ans, le roi du Maroc Mohammed VI et le président nigérian Muhammadu Buhari étaient tombés d'accord sur un méga-projet de transport de gaz le long de la côte atlantique, sur plus de 3.000 km. Un accord entre les deux pays a été signé pour la première fois en 2016.

______

ZOOM : le Maroc, un émergent frappé par l'inflation

En parallèle de ces nouvelles commandes des Européens, le pays n'échappe pas à la spirale de l'inflation qui touche les économies développées en période post-Covid et de guerre en Ukraine. Fin juin, la banque centrale a revu à la hausse ses prévisions d'inflation pour 2022 et confirmé un ralentissement de la croissance.

L'inflation devrait atteindre 5,3% pour l'ensemble de l'année 2022, contre 1,4% en 2021, selon les projections de Bank Al-Maghrib (BAM), la banque centrale marocaine.

La BAM avait initialement prévu une inflation de 4,7% pour l'année en cours. Mais la hausse des prix de l'énergie impacte aussi les foyers.

Elle prévoit un ralentissement de la croissance à 1% après un rebond de plus de 7,9% en 2021, alors que le gouvernement tablait initialement sur 3,2%.

La flambée des prix dans ce pays d'Afrique du Nord est doublée par une mauvaise récolte due à une sécheresse exceptionnelle. L'économie marocaine reste tributaire du secteur agricole (14% du PIB).

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 07/07/2022 à 12:26
Signaler
HA HA HA quelle propagande à deux sous vous faites rire

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.