EDF met le paquet sur la mobilité électrique

 |   |  281  mots
(Crédits : Charles Platiau)
Le groupe a mis la main sur l'entreprise britannique Pod Point, spécialisée dans la recharge de véhicules électriques au Royaume-Uni, avec l'ambition de devenir "leader" de la mobilité électrique en Europe.

EDF a réalisé son "investissement le plus important" sur le marché de la mobilité électrique en acquérant "indirectement" l'entreprise britannique Pod Point, spécialisée dans la recharge de véhicules électriques au Royaume-Uni, selon un communiqué jeudi.

"La recharge de la voiture électrique peut encore constituer un frein à la mobilité électrique. L'acquisition de Pod Point va permettre au groupe EDF d'accompagner efficacement ses clients et ses partenaires européens dans ce nouvel usage de l'électricité", a expliqué le directeur exécutif Marc Benayoun, cité dans le communiqué.

Cette acquisition est réalisée par une coentreprise créée avec la partie investissement du groupe de services financiers Legal&General, dont l'objectif est de réinvestir de nouveaux capitaux "dans des secteurs clés innovants et en développement".

La coentreprise, détenue à hauteur de 77% par EDF et 23% par Legal&General, détient 100% du capital de Pod Point, selon EDF.

L'ambition d'être "leader dans ce domaine en Europe"

Pod Point est un fournisseur d'infrastructures de recharge pour véhicules électriques, qui en a déployé plus de 62.000 au Royaume-Uni et 6.600 en Norvège. Il a été créé en 2009.

"Cette acquisition s'inscrit parfaitement dans le Plan mobilité électrique", a réagi Yannick Duport, directeur mobilité électrique d'EDF. "Il répond à notre ambition d'être l'énergéticien leader dans ce domaine en Europe".

EDF avait annoncé en novembre dernier acquérir, via sa filiale énergies renouvelables, la startup britannique Pivot Power, spécialisée dans le stockage de l'électricité par batteries et l'infrastructure de recharge pour véhicules électriques.

Dans les deux cas, les conditions financières du rachat n'ont pas été dévoilées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/02/2020 à 12:21 :
Là aussi on a un bon vieux mastodonte alimenté artificiellement par un puissant lobby à l'idéologie centralisatrice désuète mais qui continue parce que protégé par un lobby, guidé par lui, ne sachant plus faire autrement ne sachant plus s'adapter.

Ils auraient tout intérêt à anticiper l’autonomie électrique des maisons et entreprises afin de revendre clés en mains des solutions pour que chacun puisse être indépendant de lui justement, sans imposer leurs compteurs non plus, de grâce.

Les gens reconnaissants leur permettraient une croissante lente mais solide, une bonne réputation étant déjà une entrée d'argent constante, sans avoir à planquer les cadavres ça et là, mais comment sortir du confort de la magouille politico-financière ?

Que ce soient pauvres ou riches, c'est le même phénomène qui nous paralyse tous, nous menant tranquillement à notre extinction mais la classe productrice elle n'est pas outillée pour prendre des initiatives de ce genre, ce qui fait qu'elle n'est pas responsable de cet état, la classe dirigeante elle se doit de comprendre et d'anticiper tout ces phénomènes et pas tomber en plein dedans !
Réponse de le 14/02/2020 à 12:42 :
En hiver vous imaginez de fonctionner comment ? Peu de soleil, peu d'énergie solaire, à part du vent s'il y en a sinon aller dans l'hémisphère sud pendant 6 mois.
Le Danemark produit, je crois, 100% de son énergie mais pas toujours quand il faut, le bilan achat/vente est nul mais il faut pouvoir en acheter aux autres quand besoin et leur en revendre quand y a trop de vent (les arbres sont souvent penchés, ça souffle chez eux).
A une époque quelqu'un présentait des piles à combustible à méthanol (esprit de bois, version de l'alcool connu C2H6O mais avec un carbone seulement CH4O), c'était censé permettre un jour de se fabriquer chacun son énergie électrique à la maison, en remplissant le réservoir comme on fait avec du fuel du chauffage ou l'essence du groupe électrogène (plus aisé qu'un gaz, hydrogène ou autre), mais ça a disparu, pschiiiit.
Réponse de le 14/02/2020 à 13:14 :
"En hiver vous imaginez de fonctionner comment ?"

J'ai vu qu'ils arrivent à faire tourner un ordinateur avec de l'eau et du sel, donc je fais largement confiance dans l'extraordinaire faculté humaine à inventer mais beaucoup moins dans celui qui lui paye son salaire.
Réponse de le 14/02/2020 à 18:16 :
En hiver on fait comment ?
Pourquoi ne demandez vous pas en été quand il n'y a pas ms de Soleil on fait comment ?
Renseignez vous un peu., si vous supper posez la courbe de production solaire à celle de l'éolien vous obtenez pratiquement une droite
Il n'y a pas plus de problèmes pour l'hiver que pour l'ete

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :