Total va "payer des impôts sur les bénéfices en France dès 2015", assure Pouyanné

Le géant pétrolier paiera à nouveau l'impôt sur les sociétés en France, a déclaré Patrick Pouyanné, directeur général de Total, du fait notamment de la restructuration de ses raffineries en France. Le groupe ne payait plus cet impôt depuis 2012.

2 mn

Depuis 2012, nous ne payons plus d'impôt sur les sociétés. Patrick Pouyanné tient toutefois  à rappeler que le groupe paie 950 millions d'impôts et de taxes diverses dans notre pays par an, rappelle son directeur général.
"Depuis 2012, nous ne payons plus d'impôt sur les sociétés." Patrick Pouyanné tient toutefois à rappeler que le groupe paie "950 millions d'impôts et de taxes diverses dans notre pays par an", rappelle son directeur général. (Crédits : Reuters)

"Nous allons payer des impôts sur les bénéfices en France dès 2015. Ce qui veut dire que nos efforts pour redonner un avenir industriel à nos sites commencent à porter leurs fruits!"

Patrick Pouyanné, le directeur général de Total, a fait cette promesse dans une interview accordée à l'Usine Nouvelle. Le dirigeant a ajouté que le montant de cet impôt serait "bientôt public".

Total ne paie plus d'impôt sur les sociétés depuis 2012

Total est l'objet de polémiques récurrentes sur le fait qu'en dépit de bénéfices records, il n'acquitte pas d'impôts sur les sociétés en France, où ses activités sont déficitaires depuis plusieurs années.

"Depuis 2012, nous ne payons plus d'impôt sur les sociétés." Patrick Pouyanné tient toutefois  à rappeler que le groupe paie "950 millions d'impôts et de taxes diverses dans notre pays par an", rappelle son directeur général.

Pour rappel, l'impôt sur les sociétés prélève 33,33% des bénéfices réalisés en France par les entreprises y exerçant une activité commerciale habituelle. Une société n'est donc pas imposable sur les bénéfices qu'elle réalise à l'étranger par le biais de filiales, celles-ci étant déjà soumises à l'impôt dans les pays où elles opèrent.

Total compte sur sa restructuration

Total compte faire des bénéfice grâce à la restructuration de ses deux raffineries déficitaires en France, avec la reconversion du site de La Mède (Bouches-du-Rhône) dans les biocarburants et un investissement de 400 millions d'euros à Donges (Loire-Atlantique) pour que le site redevienne rentable.

(Avec AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 02/05/2015 à 19:23
Signaler
Total paye des impôts considérables dans les Pays où le Groupe réalise des bénéfices. Alors que les résultats sont déficitaires en France, Total y paye néanmoins d'importants impôts et taxes de toute nature, se chiffrant en plusieurs centaines de mil...

à écrit le 01/05/2015 à 20:52
Signaler
il est normal que les entreprises se fassent justice elles mêmes pour échapper au racket fiscal, le niveau le plus élevé d'europe pour alimenter le tonneau des danaides de la dépense publique la plus élevée d'europe et la plus contreproductive, tous ...

à écrit le 01/05/2015 à 16:03
Signaler
ne serait-il pas plus réaliste de taxer les sociétés sur le chiffre d'affaire pour éviter l'évasion fiscale?après tout on le fait déja avec les auto-entrepreneurs

le 01/05/2015 à 21:00
Signaler
@élu ps bien au chaud avec notre argent et à gaspiller nos impôts : la france a le record d'europe d'impôts et charges, donc baisse du pouvoir d'achat et de compétitivité des entreprises, ce qui détruit massivement l’emploi. La cause : dépenses pub...

le 01/05/2015 à 23:23
Signaler
Vous devriez commencer par montrer l'exemple... Payer vos impôts !!!!

à écrit le 01/05/2015 à 10:03
Signaler
un pays ne fonctione que si tous le monde paye sa part d impot, tous les pays qui font le contaire sont rapidement en resetion, car faire fonctionne un pays cela a un cout, afin d avoir les infratructures et le personnel necessaire utile a tous,???

à écrit le 01/05/2015 à 9:21
Signaler
Total est masochiste! Avec ce gouvernement, quitter la France, pour une entreprise, fait partie de l'instinct de survie!

à écrit le 01/05/2015 à 8:19
Signaler
Super ! Ça va pouvoir nourrir l'ogre étatique, avide de dépenses inutiles et soucieux d'alimenter les armées d'improductifs dont les effectifs ont encore grimpés

le 01/05/2015 à 10:55
Signaler
Je sens chez vous une furieuse envie de démocratie, s'offre alors deux options, voter UPR ou décider une bonne fois que ce pays est indécrottable, le quitter, imitant DEPARDIEU en partant chez Poutine..

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.