Vallourec contraint de passer plus d'un milliard d'euros de dépréciations d'actifs

 |  | 251 mots
Lecture 1 min.
Vallourec est leader mondial dans les tubes sans soudures destinés à l'industrie pétrolière.
Vallourec est leader mondial dans les tubes sans soudures destinés à l'industrie pétrolière. (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le groupe français, spécialiste des tubes sans soudures, est rattrapé par le contre-choc pétrolier qui a fortement comprimé les investissements de ses clients.

Le fabricant de tubes sans soudure Vallourec a annoncé jeudi une dépréciation d'actifs de 1 à 1,2 milliard d'euros qui aura un impact "non récurrent" sur son résultat net 2014.

La dépréciation d'actifs concerne pour moitié la coentreprise brésilienne VSB, qu'il détient avec Nippon Steel, et pour l'autre moitié Vallourec Europe, a annoncé le groupe dans un communiqué. Les objectifs 2014 en matière de chiffre d'affaires et de résultat d'exploitation (Ebitda) sont maintenus.

"Vallourec a identifié (...) une perte de valeur sur certains de ses actifs. Vallourec estime que cet examen devrait se traduire par une dépréciation comptable estimée entre 1,0-1,2 milliard d'euros, dont 0,5-0,6 milliard d'euros relatif à Vallourec Sumitomo Tubos do Brazil (VSB) qui comprend notamment la coentreprise brésilienne entre Vallourec et Nippon Steel & Sumitomo Metal Corporation, et 0,5-0,6 milliard d'euros relatif à Vallourec Europe", écrit le groupe dans un communiqué de presse.

Un environnement difficile

Pour justifier cette dépréciation, le groupe français invoque l'environnement difficile auquel ses clients sont confrontés, à savoir la chute des cours du pétrole.

"Au cours des derniers mois, certains des marchés de Vallourec ont été impactés par un environnement difficile. Cela est notamment le cas pour les marchés du pétrole qui ont été confrontés à un véritable bouleversement. Cette situation a conduit les sociétés pétrolières et gazières à annoncer une révision de leurs politiques d'investissements d'exploration et de production", explique le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2015 à 9:03 :
depréciation d'actifs , c'est une diminution de la base imposable ?
ça peut rapporter gros , comme la ficelle.....
Réponse de le 29/01/2015 à 10:36 :
Bien évidemment, et alors que la trésorerie serait abondante ça promet.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :