ArcelorMittal : 8 milliards de dollars de pertes en 2015

 |   |  305  mots
ArcelorMittal espère améliorer son excédent brut d'exploitation structurel d'environ 3 milliards de dollars d'ici à 2020.
ArcelorMittal espère améliorer son excédent brut d'exploitation structurel d'environ 3 milliards de dollars d'ici à 2020. (Crédits : © Francois Lenoir / Reuters)
La dette totale du groupe sidérurgique grimpe à 15,7 milliards de dollars. Pour la réduire, le groupe lance un nouveau plan de restructuration sur 5 ans, prévoit une importante levée de fonds et cède des actifs.

Publié le 05/02/2016 à 08:09. Mis à jour le 05/02/2016 à 10:05.

Le groupe sidérurgique ArcelorMittal a annoncé vendredi 5 février un fort creusement de sa perte nette à 7,946 milliards de dollars en 2015, contre 1,086 milliard un an plus tôt, plombé par l'effondrement du cours du minerai de fer et la concurrence de la Chine. Au total, la dette nette de la société grimpait à 15,7 milliards de dollars à la fin de 2015.

"2015 a été une année très difficile pour les secteurs de la sidérurgie et des mines. Même si la demande dans nos marchés traditionnels reste solide, les prix se sont sensiblement dégradés durant l'année, en raison des capacités excédentaires de la Chine", explique le directeur général Lakshmi Mittal.

Une augmentation de capital de 3 milliards de dollars

La société prévoit un excédent brut d'exploitation en recul en 2016, à 4,5 milliards. Elle annonce le lancement d'un nouveau plan de restructuration, destiné à améliorer son excédent brut d'exploitation structurel d'environ 3 milliards de dollars d'ici à 2020.

  • Le sidérurgiste a fait savoir qu'il lançait un nouveau plan de cinq ans appelé Action 2020, destiné à améliorer la situation de ses cinq segments opérationnels et à retrouver un excédent brut d'exploitation (EBE, Ebitda) de plus de 85 dollars par tonne. Il est tombé à 62 dollars l'an passé.
  • ArcelorMittal a annoncé qu'il comptait procéder à une augmentation de capital de trois milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) afin de réduire sa dette dans un contexte défavorable pour les secteurs sidérurgique et minier. La famille Mittal s'engagera à hauteur de 1,1 milliard de dollars dans l'augmentation de capital.
  • Le premier sidérurgiste mondial ajoute qu'il recevra un milliard de dollars environ de la cession d'une participation de 35% dans Gestamp, un spécialiste de l'acier pour l'automobile.

Suite aux annonces d'ArcelorMittal, l'action plongeait de 7,385% à 9h41, valorisée à 3,414 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/02/2016 à 22:27 :
L'Europe, et nos politiques, laissent massacrer nos industries par le dumping chinois..Lourde responsabilité..
a écrit le 05/02/2016 à 18:21 :
heureusement qu'on a pas laissé Montebourg nationaliser la sidérurgie française ! on serait bien dans le pétrin
a écrit le 05/02/2016 à 9:29 :
ça va ferrailler dur !! Il va falloir laminer les coûts, pilonner les fournisseurs, compresser les masses...........

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :