Vallourec boucle son augmentation de capital de près d'un demi-milliard d'euros

 |   |  261  mots
La demande totale pour l'augmentation de capital a atteindre environ 766 millions, soit un taux de souscription de 160%, a souligné le groupe.
La demande totale pour l'augmentation de capital a atteindre environ 766 millions, soit un taux de souscription de 160%, a souligné le groupe. (Crédits : REUTERS)
L'augmentation de capital se double d'une émission réservée d'obligations remboursables en actions (ORA) pour un montant d'environ 514 millions d'euros, souscrite par la banque publique Bpifrance et son partenaire japonais Nippon Steel and Sumitomo Metal Corporation (NSMMC).

Le fabricant de tubes sans soudure Vallourec a annoncé vendredi le succès de son augmentation de capital d'environ 480 millions d'euros qui, combinée avec l'émission réservée d'obligations remboursables pour 514 millions, lui permettra de boucler une levée de fonds totale de près d'un milliard d'euros.

"Le montant final brut de l'opération s'élève à 479.794.288,48 euros et se traduit par la création de 217.101.488 actions nouvelles", a précisé Vallourec dans un communiqué

La demande totale pour l'augmentation de capital a atteindre environ 766 millions, soit un taux de souscription de 160%, a souligné le groupe. L'opération, lancée le 8 avril, était ouverte du 11 au 22 avril. Le règlement-livraison et la cotation des actions nouvelles sont prévus le 3 mai.

Financement du plan stratégique

L'augmentation de capital se double d'une émission réservée d'obligations remboursables en actions (ORA) pour un montant d'environ 514 millions d'euros, souscrite par la banque publique Bpifrance et son partenaire japonais Nippon Steel and Sumitomo Metal Corporation (NSMMC). Au terme de l'opération, Bpifrance et NSMMC détiendront chacun 15% de Vallourec.

"Le produit total de l'augmentation de capital (...) et de l'émission des obligations, d'environ un milliard d'euros, sera utilisé pour financer la mise en oeuvre du plan stratégique annoncé le 1er février 2016, notamment le développement de nouveaux pôles de production hautement compétitifs en Chine et au Brésil, la rationalisation de l'outil de production industriel européen et le renforcement du bilan et de la flexibilité financière de Vallourec", a rappelé le groupe.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :