Lafarge-Holcim : 500 postes supprimés dans le monde avant la fusion

 |   |  430  mots
D'après Philippe Springinsfeld, coordinateur de la CFTC, premier syndicat du groupe, le plan prévoit 195 suppressions de postes au siège social à Paris et 8 au sein de Lafarge Services près de Lyon, ainsi que la création de 37 postes au centre de recherche de Saint-Quentin-Fallavier en Isère.
D'après Philippe Springinsfeld, coordinateur de la CFTC, premier syndicat du groupe, le plan prévoit 195 suppressions de postes au siège social à Paris et 8 au sein de Lafarge Services près de Lyon, ainsi que la création de 37 postes au centre de recherche de Saint-Quentin-Fallavier en Isère. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
Le cimentier Lafarge a annoncé mardi, lors d'un comité européen à Paris, la suppression de 380 postes nets dans le monde. Holcim, quant à lui, a annoncé 120 suppressions en Suisse.

Article publié le mercredi 20 mai à 7h50, réactualisé à 12h40

Le cimentier Lafarge accélère sa fusion avec Holcim. Le groupe a annoncé mardi aux représentants du personnel son intention de supprimer 380 postes nets dans le monde, dont 166 en France.

"Le projet de nouvelle organisation des fonctions centrales se traduirait chez Lafarge, à l'échelle mondiale (...), par une suppression nette d'environ 380 postes, donc 166 nets en France (Paris et Lyon)", a-t-il affirmé.

Lafarge supprime 203 postes en France (166 suppressions nettes)

Si ces 380 suppressions postes au niveau mondial semblent très limitées au regard de la masse salariale du cimentier (63.000 postes répartis dans 61 pays), les syndicats s'inquiètent de l'ampleur de l'annonce sur le territoire français (166 suppressions nettes) où Lafarge emploie 5.300 salariés répartis sur 450 sites.

D'après Philippe Springinsfeld, coordinateur de la CFTC, premier syndicat du groupe, le plan prévoit, d'un côté, des suppressions de postes (195 au siège social à Paris et 8 au sein de Lafarge Services près de Lyon), et de l'autre, 37 créations de postes (au centre de recherche de Saint-Quentin-Fallavier en Isère), un chiffre donc loin de compenser les suppressions. Le syndicat demande "un engagement pour reclasser tous les salariés" de la part de la direction.

De son côté, la CGT demande à ce que la "priorité" soit donnée au "maintien de l'emploi", arguant que "personne ne doit perdre son emploi à cause de la fusion".

Holcim supprime 120 emplois en Suisse

Holcim n'est pas en reste, qui annonce aussi des suppressions d'emplois. Dans un communiqué, publié ce mercredi, le cimentier suisse a annoncé la suppression de 120 emplois au sein de l'administration centrale du groupe en Suisse. Le cimentier fait savoir qu'il souhaite mettre en place une organisation simplifiée centrée sur les pays où il est particulièrement actif. Le groupe suisse compte par ailleurs 1.800 employés sur 200 sites en France, qui, à preuve du contraire, ne sont pas concernés par cette restructuration.

Selon la "Tribune de Genève", Holcim a déclaré que ces mesures de restructuration devraient être finalisées début 2016, une fois achevées la consultation des partenaires sociaux, tant en Suisse qu'en France.

Lafarge-Holcim, nouveau géant du ciment

Cette réorganisation s'inscrit, selon le communiqué de  dans le cadre de la fusion programmée de Lafarge avec le Suisse Holcim, qui doit donner naissance en juillet à un géant des matériaux de construction. Cette fusion donne naissance, après cessions pour éviter une situation de monopole sur le marché, une entité de 27 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 115.000 salariés.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/05/2015 à 18:50 :
Bonjour,
Vous indiquez que le groupe Holcim n'annonce pas de restructuration en France...dont vous semblez vous étonner.
Dans un précédent article, et comme publie récemment par Holcim et Lafarge, les deux groupes vont céder des actifs.. Et Holcim va céder la quasi totalité de ses actifs en France...
Ainsi en recoupant l'info donnée dans vos articles, vous auriez pu vous éviter cet étonnement, et par la meme éviter l'ambiguïté et le sous entendu que vous faites passer dans votre article!
a écrit le 20/05/2015 à 14:16 :
lafarge est tres present en inde, beaucoup de pubs le concernant peintes en grand avec son logo sur les murs des villes.
seul probleme: beaucoup de peintres ont tendance a ecrire ''lafargue'' !!!!!!
si un directeur local de cette belle societe francaise pouvait se rendre utile.....
a écrit le 20/05/2015 à 12:22 :
On va bientôt regretter d'avoir vendu...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :